Nora Berra ne renonce pas à ses indemnités d’ex-ministre

Nora Berra ne renonce pas à ses indemnités d’ex-ministre
Nora Berra - Photo Lyonmag.com

La secrétaire d’Etat à la Santé, qui a quitté son poste le 15 mai dernier, a indiqué qu’elle "ne compte pas renoncer" à ses revenus d’ancien ministre.

La loi prévoit que les ex-ministres sont en droit de toucher une indemnité correspondant "au montant égal au traitement qui leur était alloué en leur qualité de membre du gouvernement". Mais cette même loi précise également que ce versement s’arrête dès que l’ancien ministre retrouve une fonction rémunérée. Ce sera le cas de Nora Berra qui retrouvera le 7 juin prochain son siège de députée européenne. Selon Libération, d’autres ministres refusent, comme la Lyonnaise, de laisser passer ces six mois d’indemnités, à l’instar de Roselyne Bachelot ou Claude Guéant. D’autres comme Laurent Wauquiez, ou Alain Juppé ont annoncé qu’ils y renonceraient.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
rémi le 05/06/2012 à 09:04

Est on certain que mme Bera retrouve son poste de député européen? Rien n'est moins sur et donc mme Bera aura bien besoin de ses indemnités pour survivre... A moins qu'elle se remette à faire de la médecine....

Signaler Répondre

avatar
Romain le 05/06/2012 à 08:16
Clem a écrit le 02/06/2012 à 00h16

Elle et dans son droit, c'est tellement légitime. Pourquoi ne pas proposer que les personnes au chômage perçoivent leurs indemnités jusqu'à échéance de leurs droits dans ce cas ?

Donne aux chômeurs le pouvoir de de voter des lois.
Ils se voteront des indemnités à vie.
Les ministres ce n'est que 6 mois.
C'est raisonnable.

Signaler Répondre

avatar
roger le 04/06/2012 à 20:37
Clem a écrit le 02/06/2012 à 00h16

Elle et dans son droit, c'est tellement légitime. Pourquoi ne pas proposer que les personnes au chômage perçoivent leurs indemnités jusqu'à échéance de leurs droits dans ce cas ?

Bien dit!!

Signaler Répondre

avatar
Clem le 02/06/2012 à 00:16
victoire a écrit le 30/05/2012 à 20h55

ELLE ET DANS SON DROIT LEGITIME.

Elle et dans son droit, c'est tellement légitime. Pourquoi ne pas proposer que les personnes au chômage perçoivent leurs indemnités jusqu'à échéance de leurs droits dans ce cas ?

Signaler Répondre

avatar
lola le 01/06/2012 à 19:36

Mais bien entendu, en pleine crise, tout le monde va devoir se serrer la ceinture mais pas les ministres hein faudrait pas déconner quand même... Je rêve! Faites ce que je dis mais pas ce que je fais! Qu'elle vienne pas nous donner des leçons après, ce serait vraiment vraiment très mal venu...

Signaler Répondre

avatar
lola le 01/06/2012 à 19:32

tellement scandaleux! Alors tout le monde va devoir faire des efforts mais surtout pas les anciens ministres... Faites ce que je dis pas ce que je fais! comme d'hab! Et après ça ose venir nous parler de responsabilité! Je rêve...

Signaler Répondre

avatar
pognon le 01/06/2012 à 19:23

Cash machine pour Nora!

Signaler Répondre

avatar
Lionel le 31/05/2012 à 08:09

Démonstration est faite que Nora Berra, (dé)formée par Jean-Louis Touraine soit dit en passant, ses ami(e)s et oposant(e)s politiques font de la politique pour piller l'argent public des français.

Signaler Répondre

avatar
jm le 31/05/2012 à 07:57

Les mêmes qui dénoncent Nora Berra défendent des Rivaltas et des Vallaud-Belkacem... Honte à cette gauche donneuse de leçons.

Signaler Répondre

avatar
victoire le 30/05/2012 à 20:55

ELLE ET DANS SON DROIT LEGITIME.

Signaler Répondre

avatar
Sophia le 30/05/2012 à 19:04

L'art de mépriser le peuple

Signaler Répondre

avatar
marie le 30/05/2012 à 18:14

Ah ces politiciens, qd il s'agit de profiter des avantages de la France, ils ne renoncent pas.

En ces temps de crise économique, ce comportement est abject même s'il est autorisé par la loi.

F.Hollande et tte son équipe oseront ils revenir sur cette loi stupide ? j'en doute mais je l'espère.

Signaler Répondre

avatar
Constator le 30/05/2012 à 18:03

Bientôt un 4 août 2012 pour l'abolition des privilèges de la République ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.