Agression du Toulouse - Lyon : deux versions s'affrontent

Agression du Toulouse - Lyon : deux versions s'affrontent

« Je préfère mettre une gifle qu'insulter un juif » : c'est ce que déclare lundi matin dans le journal Midi Libre l'un des deux agresseurs présumés du jeune juif, mercredi dernier dans un train entre Toulouse et Lyon. L'homme rejette les accusations d'antisémitisme. Selon lui, la victime l'aurait provoqué, en refusant de parler moins fort dans son téléphone portable, puis en le poussant à quitter le wagon pour s'expliquer avec les poings. Les deux présumés agresseurs sont mis en examen pour violences en réunion.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.