Rhône : le Planning familial dénonce la lenteur de l'accès à l'IVG l'été

La période estivale ralentit fortement les prises de rendez-vous dans le département. Selon le Progrès, il faudrait trois semaines pour en obtenir un dans le Rhône. "En ce mois d'août, les Lyonnaises doivent aller se faire avorter ailleurs" explique un communiqué. Pour faire face à ce manque de moyen, le Planning familial du Rhône cherche des solutions ailleurs. Toujours selon le quotidien, deux places auraient été trouvées en urgence pour un accès à l'IVG : une à Voiron en Isère et l'autre à Paris. Chaque année, le département du Rhône recense 5000 interruptions volontaires de grossesses.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.