Le procès du bitume devant la cour d’appel de Lyon

Le procès du bitume devant la cour d’appel de Lyon

Vendredi, la juridiction va se pencher sur la mort d’un ouvrier du bitume, mort d’un cancer de la peau en 2008.

La condamnation pour faute inexcusable de l’entreprise de travaux publics Eurovia pourrait être confirmée, ce qui constituerait une première en France. En première instance en 2010, la justice avait reconnu un lien entre le cancer de la peau de José-Francisco Serrano Andrade et les fumées toxiques du bitume auxquelles il avait été exposé dans le cadre de son travail.
L’an dernier, avant de rendre sa décision, la cour d’appel de Lyon a demandé un deuxième avis d'experts, remis fin novembre. Ce nouveau rapport établit "le caractère professionnel" du cancer de la peau de l’ouvrier, lié à son exposition aux goudrons et huiles minérales et "au rayonnement solaire du fait de ses activités en extérieur". Vendredi, la cour d’appel de Lyon devrait mettre sa décision en délibéré.

Tags :

bitume

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.