Comptes de campagne: Thierry Braillard dans les clous

Comptes de campagne: Thierry Braillard dans les clous
Thierry Braillard - DR

Les comptes de campagne de Thierry Braillard lors des législatives ont été validés par la commission nationale en charge de les vérifier.

Le député PRG a été élu dans la première circonscription du Rhône lors des législatives de juin dernier. Selon le Progrès, la commission a rejeté l'ensemble des griefs formulés par l'un de ses adversaires, l'écologiste Philippe Meirieu. Ce dernier critiquait notamment l’utilisation par Thierry Braillard de moyens municipaux pour faire campagne.
Au total, Thierry Braillard a dépensé 44 223 euros pour sa campagne, dont près de 30 000 remboursés par l'Etat.
Philippe Merieux a par ailleurs demandé au Conseil constitutionnel de faire annuler le scrutin, en raison de l'utilisation des logos et des slogans PS lors de la campagne de Thierry Braillard, alors que c'est lui qui avait été officiellement investi par le Parti socialiste. L’institution doit se prononcer sur cette question d’ici la fin de cette année.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
jm le 13/10/2012 à 12:29
Socialiste a écrit le 13/10/2012 à 12h13

Il va passer pour un héros, car il n'aurait pas triché, c'est un comble, respecter la loi serait un exploit. Ceci dit, si les mandataires ont quelquefois du mal à maîtriser le candidat, car ce dernier se croit tout permis. C'est le mandataire financier qu'il faut féliciter

Oui :-)

Signaler Répondre

avatar
Socialiste le 13/10/2012 à 12:13

Il va passer pour un héros, car il n'aurait pas triché, c'est un comble, respecter la loi serait un exploit. Ceci dit, si les mandataires ont quelquefois du mal à maîtriser le candidat, car ce dernier se croit tout permis. C'est le mandataire financier qu'il faut féliciter

Signaler Répondre

avatar
jm le 12/10/2012 à 21:46

Le Régime Collomb blanchit les comptes, il ne reste qu'une seule tâche à propos de ces législatives.

Signaler Répondre

avatar
etrange le 12/10/2012 à 21:44
looooi a écrit le 12/10/2012 à 15h03

marrant vous gueulez moins quand c'est Marion Le Pen l'élue

quelle relation de cause à effet ?

Signaler Répondre

avatar
looooi le 12/10/2012 à 15:03
Démocratie a écrit le 12/10/2012 à 08h30

On a supprimé les privilèges de la royauté pour les transférer aux élus.
Vive la monarchie républicaine !

marrant vous gueulez moins quand c'est Marion Le Pen l'élue

Signaler Répondre

avatar
kozak le 12/10/2012 à 13:59

il fanfaronne !

mais le conseil constitutionnel va peut etre lui couper le caquet sous peu ... et ce ne serait que justice, puisque l'on n'est pas (encore) dans une république bananière, bien que les pratiques s'en approchent dangereusement

Signaler Répondre

avatar
complément d'info le 12/10/2012 à 13:56

Après Thierry Braillard jeudi,

l'équipe de campagne de Philippe Meirieu nous fait savoir ce vendredi que la commission nationale des comptes de campagne a aussi validé les chiffres de l'écologiste.

Il avait dépensé 32 882 euros pour les législatives de juin dernier (contre 44 223 euros pour Braillard).

Signaler Répondre

avatar
Démocratie le 12/10/2012 à 08:30

On a supprimé les privilèges de la royauté pour les transférer aux élus.
Vive la monarchie républicaine !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.