Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le Rhône n’est pas épargné par les déserts médicaux

Une situation paradoxale car l'agglomération lyonnaise est la deuxième plus importante de France. Mercredi, l'UFC-Que Choisir a présenté sa « carte de la fracture sanitaire ». On y apprend que 2 % des Rhodaniens sont dans un « désert médical », c'est dire à plus de 30 minutes d'un généraliste. Ils ont également plus de mal à consulter des spécialistes. Quatre spécialités sont touchées : la médecine générale, la pédiatrie, l'ophtalmologie et la gynécologie où les dépassements d'honoraires rendent la situation critique.


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.