OL : "il est logique que les milieux de terrain se blessent plus que les autres"

OL : "il est logique que les milieux de terrain se blessent plus que les autres"
Photo d'illustration - LyonMag

Le docteur Joffrey Cohn, spécialiste des sportifs professionnels à la clinique du sport de Gerland, revient pour LyonMag sur les blessures de Grenier et Gourcuff.

"Aujourd’hui, les milieux de terrain font tout. On leur demande d’être devant, derrière, partout. Ceux sont donc eux qui se blessent le plus souvent", précise le médecin. L’enchaînement des matches, à raison de deux ou trois par semaine, est également un facteur à prendre en compte : "il ne faut pas que ce soit toujours les mêmes qui fournissent les efforts, d’où l’intérêt d’avoir un effectif pléthorique", poursuit Joffrey Cohn.
Yoann Gourcuff s’est blessé dimanche à Saint-Etienne, il souffre d’une déchirure des adducteurs, une blessure qui nécessite en général de 4 à 6 semaines d’arrêt. "Cela vient d’un mouvement qui va trop loin, le muscle ne s’est pas arrêté à temps, d’ailleurs souvent le joueur ne s’en rend pas compte tout de suite. De plus, le froid nécessite un échauffement accru tandis que les terrains gras de l’hiver sollicitent bien plus les muscles dans les appuis".
Il n’est pas à exclure que Gourcuff puisse revenir dès le retour de la trêve hivernale,  mais pour cela il lui faudra une rééducation associée à une préparation physique afin de cicatriser le muscle tout en le renforçant. "Pour cela je fais confiance au staff médical de l’OL, et notamment à son préparateur physique qui est une référence", conclut le docteur Cohn.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
bille le 13/12/2012 à 16:35

Pour ce qui est du préparateur physique de l'OL, Robert Duverne, il n'a pas de prise sur Gourcuff qui a son préparateur personnel en la personne de Tiburce Darou, avec les résultats que l'on sait.
Gourcuff s'est déjà blessé trois fois cette saison et aussi plusieurs fois lors de ses deux premières années à Lyon. Un transfert parfaitement juteux comme on le voit. A toujours vouloir se distinguer des autres...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.