Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Pas de tirage au sort clément en perspective pour l'OL en Europa League - DR

Ligue Europa : les adversaires potentiels de l’OL en 16e

Pas de tirage au sort clément en perspective pour l'OL en Europa League - DR

L’Olympique lyonnais connaîtra jeudi l’affiche de son prochain rendez-vous européen : le tirage au sort débute à 14 heures, au siège de l’UEFA, à Nyon (Suisse).

La C3 n’est pas vraiment connue pour la clarté de son règlement.  Une chose est sûre : l’OL, en tant que vainqueur de son groupe (et donc tête de série), est sûr de jouer son match retour à domicile, ce qui lui assure un petit avantage.
L’étendue des adversaires est vaste : les Lyonnais affronteront l’une des 11 équipes ayant terminé deuxième de leur poule (mais pas le Sparta Prague), auxquelles il faut ajouter quatre équipes reversées de Ligue des champions. Dans ce flou règlementaire, une deuxième certitude apparaît : celle de voir, quasi à coup sûr, une belle affiche (et peut-être, inédite) dans deux mois à Gerland.

Comme d’habitude, on se dit que certains tirages sont à éviter à tout prix. De l’autre côté des Alpes, l’Inter Milan et Naples font figure d’épouvantail. L’Inter de Milan, surtout, contre lequel Lyon s’est toujours cassé les dents, depuis les matches de poule de la C1 en 2002-2003 (défaite à domicile 2-1, match nul au retour 3-3), jusqu’au premier match européen de l’histoire lyonnaise en… 1958, en Coupe des villes de foire.
Naples, contre qui l’OL n’a jamais joué, possède aussi des armes à faire pâlir les supporters lyonnais, à commencer par son redoutable buteur Cavani.
Côté espagnol, l’Atletico Madrid, tenant du titre, tient la dragée haute au FC Barcelone et au Real Madrid cette saison en Liga, comme le goleador Falcao tient tête à Lionel Messi au classement des buteurs. Il faut se méfier aussi de Levante, équipe accrocheuse, actuelle 6e de son championnat.
Un autre tirage pourrait proposer à l’OL un voyage en Allemagne ou en Angleterre. L’adversaire le plus inquiétant pourrait être alors le Bayer Leverkusen, actuel 2e de Bundesliga, et qui avait éliminé Lyon en phase de poules de C1 en 2001-2002. Les deux autres équipes germaniques sont de moindre calibre : le Borussia Mönchengladbach, tombeur de l’OM au tour précédent, mais englué en milieu de tableau du championnat allemand, tout comme le VFB Stuttgart, qui n’avait pas inquiété l’OL en match de poule de la C1, lors de la saison 2007-2008.
Côté briton, Tottenham, après un début de saison difficile, revient en forme (4e de Premier League) et promet de belles retrouvailles avec Hugo Lloris, et si Newcastle est moins en verve (seulement 15e), la lecture de l’effectif des Magpies suffit à rendre un Gone méfiant.

Les autres adversaires semblent plus à la portée des Lyonnais : parmi les équipes de l’Est présentes, l’OL a seulement affronté le Dynamo Kiev par le passé, avec succès (c’était en poules de la C1 2006-2007, avec deux victoires à la clé). Les équipes de l’ex-URSS sont imprévisibles, pour le meilleur et pour le pire : attention donc au Zenit Saint Petersbourg de l’ancien du FC Porto Hulk, à l’Anzhi Makhachkala de Samuel Eto’o, et au BATE Borisov, tombeur de Lille et du Bayern Munich cette saison.
Enfin, l’Ajax Amsterdam, bousculé cette saison en championnat, a toujours réussi aux Lyonnais, invaincus en quatre matches européens face aux Hollandais. Quant au FC Bâle, un déplacement en Suisse serait l’occasion de retrouver une vieille connaissance du championnat de France : l’ancien buteur (toujours prolifique !) de Rennes Alexander Frei.
Les matches aller des 1/16e auront lieu le 14 février, les matches retour le 21 février.



Tags : ol | olympique lyonnais | europa league |

Commentaires 1

Déposé le 19/12/2012 à 23h43  
Par Benz21 Citer

On est dans la mouise totale !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.