Le verdict est attendu jeudi soir dans le procès des faux dinars algériens jugé à Lyon

Le verdict est attendu jeudi soir dans le procès des faux dinars algériens jugé à Lyon

14 hommes comparaissent devant les assises du Rhône dans cette affaire de contrefaçon de dinars. Des peines de cinq à dix ans de prison et 10.000 euros d'amende ont été requises. Les prévenus sont accusés d'avoir fabriqué et tenté d'écouler de faux dinars algériens. L'État algérien s'est porté partie civile.
Les faits remontent à 2006, lorsque les prévenus avaient volé un important stock de papier fiduciaire destiné à la Banque centrale algérienne. Le réseau avait été démantèle fin 2009 par la police judiciaire de Lyon. A l'époque son n°2 était le commissaire Michel Neyret, mis en examen depuis dans une affaire de corruption.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.