Le mouvement des infirmières a peu mobilisé lundi à Lyon

Seulement deux représentantes du collectif "Ni bonne, ni nonne, ni pigeonnes" étaient présentes devant l'hôpital Edouard-Herriot, face aux journalistes.
Les deux infirmières ont distribué des tracts au personnel soignant pour les informer de l'existence du groupe. Pourtant ce dernier connait un certain succès sur internet avec 27 000 membres sur Facebook. Leur mot d'ordre est de dénoncer leurs conditions de travail, qui mettent en danger les patients.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.