Le Département peut acheter des places de l'OL en toute légalité

Le Département peut acheter des places de l'OL en toute légalité
Photo d'illustration - LyonMag

Saisi de la question, le Conseil d'Etat est allé dans le sens du Conseil Général du Rhône, mardi.

Ce dernier avait acheté plusieurs milliers d'abonnements à l'Olympique Lyonnais. Des contribuables, réunis en association, avaient alors saisi la justice. Pour eux, ces contrats étaient des subventions déguisées. La cour administrative d'appel avait relevé le caractère illégal de cet achat. Selon le Département, ces places sont destinées à des bénévoles de clubs sportifs, des associations ou des jeunes en difficulté. Pour le Conseil d'Etat, elles correspondent bien à "une mission d'intérêt général dont le département a la charge".

X

Tags :

département

ol

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Phlébite assurée le 30/01/2013 à 17:24

Ce sont les mêmes qui seront invités au Qatar pour le Mondial 2022. Avec leur triple quadruple... casquette ils auront chaud. Bien fait si leur bas de contention éclatent !

Signaler Répondre

avatar
momo le 30/01/2013 à 16:57

hollande demission

Signaler Répondre

avatar
MARCO69 le 30/01/2013 à 15:19

Moi en tout cas je paye mes impôts, je n'ai droit à aucune prestation sociale et le Conseil Général ne m'a jamais offert une place de foot. En France, il y a ceux qui vivent de l'impôt et ceux comme moi, qui crèvent de l'impôt.

Signaler Répondre

avatar
jm le 30/01/2013 à 09:45

Il est question d'argent public et de ceux qui en disposent. Rien de démocratique dans cet aventure.

Signaler Répondre

avatar
Patrick le 30/01/2013 à 09:25

"Légal mais injuste" comme pourrait le dire Gérard Collomb dans cette affaire.
Mais il préfère cette maxime : "Illégal mais juste" souvenez-vous de l'affaire Rivalta.

Signaler Répondre

avatar
pseudelle le 30/01/2013 à 09:17

eh bien qu'ils ne se privent pas

On sait que ces places, contrairement à ce qui est dit, est presque intégralement au service des élus et de leur famille,

comme s'ils n'avaient pas assez de privilèges obtenus par le cumul de leur mandats

pour mémoire :
- jndemnités et accessoires cumulées pour un un travail qui n'est pas pourtant pas assuré - la journée de travail de 24 heures n'en contient pas 50 jusqu'à nouvel ordre)

- donc ils se votent des lois pour reçoivent leurs indemnités qui leur servent de bases cumulées pour la retraite, pour le travail qu'ils font faire par les autres qui eux sont payés sur la base légale

C'est légal disent ils, non c'est du vol !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.