Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Thierry Téodori - LyonMag

Thierry Téodori, DG de la Halle Tony-Garnier : “Les Rolling Stones et Bowie ? C’est dans les tuyaux”

Thierry Téodori - LyonMag

Thierry Téodori, directeur général de la Halle Tony-Garnier, était l’invité ce mercredi de Jazz Radio pour l’émission Ca jazz à Lyon, proposé en partenariat avec Lyon Mag.

La Halle Tony-Garnier a dévoilé sa programmation pour 2013 et le début de l’année 2014. Selon Thierry Téodori, les moments forts de ces prochains mois seront nombreux. "Ca commence déjà cette semaine puisqu’on reçoit à nouveau Laurent Gerra. Il y aura le spectacle de Pierre Palmade et Michèle Laroque, Michel Sardou, Salut les Copains, C2C, Tryo, Patricia Kaas chante Piaf, Damien Saez, 1789 et les blockbusters comme Rihanna en juin, Mylène Farmer en septembre. On attend également des confirmations pour des concerts de Depeche Mode. Les projets de tournées sont dans les tuyaux, on parle des Rolling Stones ou de David Bowie. J’espère qu’à partir du moment où les Rolling Stones refont du indoor, la Halle est un passage obligé. On croise les doigts et on attend."

La Halle Tony-Garnier a la particularité de jongler entre les concerts, spectacles et autres salons. L’organisation n’est pas facile.
"C’est assez compliqué. De plus en plus nous avons des demandes pour des périodes longues, notamment pour les comédies musicales. Je m’en réjouis mais l’agenda est plein.
Du coup, par exemple, nous n’avons pas pu accueillir Beyoncé parce qu’elle avait très peu de dates de disponibles. C’est une nouvelle donne et je rêverais d’avoir une deuxième salle à Lyon pour accueillir ces séries. Si on a la possibilité d’avoir un jour à Lyon un complément de la Halle Tony-Garnier, une salle de 4000, 5000 places… C’est le chaînon manquant et son économie serait très très bonne."


Gilles Moretton, président de l’ASVEL, avait d’ailleurs évoqué l’idée d’une salle multi-activités.
"Tout à fait. Mais j’y crois de moins en moins. Pas au projet de Gilles Moretton, mais au fait que le public soit là. Il veut être, toujours en référence au prix du ticket, accueilli sur des sièges très confortables avec une bonne visibilité, une acoustique parfaite… Ca ne serait pas possible dans une salle multi-activités.
Alors peut-être que le sport et le basket nécessite l’existence d’une salle comme celle-ci mais ça n’est pas mon métier. Ce que je sais, c’est que le comportement du public ne va pas dans ce sens là."


A un an du centenaire de la Halle Tony-Garnier, comment se porte la salle ?
"Elle se porte plutôt pas mal. C’est un établissement public qui rapporte de l’argent à la Ville de Lyon et qui couvre 90% des investissements propres à la salle. Nous venons de créer un parterre gradiné pour permettre une meilleure visibilité pour les places assises.
La fréquentation est bonne. Un classement récent qui se base sur le nombre de spectateurs payants par an nous met en 6e position mondiale. La Halle se situe autour de 650 000 visiteurs payants par an entre les concerts et les salons. Objectivement, je pense que la Halle se situe entre la 6e et la 10e place.
Nous sommes les plus importants en France et de loin. Dans le classement, le Palais Omnisports de Paris-Bercy est 13e. Et l’Arena de Montpellier n’est même pas citée."


"Pour le centenaire, je travaille dessus actuellement. On va essayer de produire un document pour proposer un projet de livre retraçant l’histoire des lieux. On essaye également de trouver quelque chose de festif, peut-être en s’associant avec d’autres événements du monde du cinéma, de l’electro… Toujours vers la modernité et le jeune public."

Fin 2013, début 2014, le tramway T1 va arriver au pied de la Halle.
"C’est très important. Nous veillons beaucoup à ce que les spectacles se terminent avant le dernier métro, à 23h40 à la station Debourg. Donc on doit arrêter vers 23h20, ce n’est pas toujours simple. Le tramway sera bien pour tous les gens de la Halle grâce à l’arrêt qui nous sera quasiment dédié. Pour le moment, on souffre un petit peu des travaux. Mais c’est un mal pour un bien et on travaille en permanence avec le Sytral."



Tags : ça jazz à lyon | halle tony garnier |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.