Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les salariés d'ACI sont prêts à de nouveaux débrayages - DR

Renault : “débrayage massif” des ACI à Villeurbanne mardi

Les salariés d'ACI sont prêts à de nouveaux débrayages - DR

Une nouvelle (et dernière ?) journée de négociations est prévue mardi entre direction nationale et syndicats de Renault, autour du fameux "plan de compétitivité" présenté par le constructeur.

Renault compte ainsi supprimer plus de 8000 postes en France d’ici 2016.  Le "deal" est le suivant : en échange de la promesse qu’aucun site de l’Hexagone ne fermera, et qu’aucun employé ne sera licencié, les syndicats doivent accepter un gel des salaires pendant un an, l’allongement éventuel du temps de travail, et de possibles mutations " forcées" des employés. Renault compte bien clore la discussion mardi soir, à la veille de la publication de ses résultats annuels.
Au contraire, à Villeurbanne, les syndicats d’ACI (Auto Chassis International, filiale à 100% de Renault) se disent prêts à prolonger le rapport de forces : à l’occasion de cette quatrième journée d’action, la mobilisation devrait monter d’un cran. "On nous explique que Renault est en chute libre,  mais les chiffres évoqués sont à comparer avec ceux de l’année 2011, qui fut une année record. Si l’on compare avec les résultats des années précédentes, on se rend compte que 2012 est une année stable", affirme Lakdar Charef, délégué CGT. Tellement stable que les résultats présentés mercredi seront dans le vert, assurent les experts financiers.
Dès lors, le plan de compétitivité est perçu comme un "chantage, qui va se traduire par des périodes de chômage à outrance", poursuit Frédéric Morat, délégué CFDT.
FO sera le troisième syndicat mobilisé à Villeurbanne mardi. Si la CGC a dénoncé l’accord au plan national, l’organisation ne s’associe pas à cette journée d’action sur le plan local. Ainsi, l’équipe de nuit sera la première à débrayer, dès 2 heures du matin, mardi.
Une opération "usine morte" est prévue dans la journée, de 10 heures à 18 heures : les machines seront arrêtées, et l’expédition sera bloquée, afin qu’aucune pièce ne sorte du site. La part des grévistes devrait être extrêmement majoritaire au sein des 300 salariés ; le 5 février, alors que seule la CGT avait appelé à la grève, ils étaient 80% à se mobiliser.



Tags : aci | renault |

Commentaires 3

Déposé le 12/02/2013 à 08h31  
Par dany Citer

Relancer la consommation des ménages arrêter de ponctionner les Français en impôts, ne pas accueillir toute la misère du monde et faire baisser le prix de l'immobilier, un programme simple qu'un enfant comprendrait, mais voilà, depuis 30 ans ont est gouverné par des incapables.

Déposé le 11/02/2013 à 18h50  
Par citronpréssé Citer

Ralonger le temps de travail partir plus tard a la retaite ne va jamais créer des emplois mais augementer le chomageet rendre les travailleurs encors plus usée et vulérable qu'il ne le sont déja la colére gronde déja et va augementer en meme temps que le temps de travail

Déposé le 11/02/2013 à 18h27  
Par travaillerplus Citer

" l’allongement éventuel du temps de travail"
moins de boulot et augmenter le temps travail,avec des patrons comme cela,on va droit dans le mur

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.