Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le site a déjà connu plusieurs mouvements sociaux en février - DR

Renault : ACI Villeurbanne sera une “usine morte” mardi

Le site a déjà connu plusieurs mouvements sociaux en février - DR

Les syndicats de cette filiale de Renault n'ont pas du tout été convaincus par les annonces de Carlos Ghosn ce mercredi.

Le PDG de Renault a annoncé que le constructeur automobile français qu'il dirige depuis 2005 a dégagé en 2012 un bénéfice net de 1,7 milliard d'euros, soit un recul de 15,3% par rapport à l'exercice 2011. Lui-même a perçu cette année là 2,23 millions d'euros, ce qui fait de lui (et de loin) le patron le mieux payé du Japon (il dirige Nissan, acquis par Renault, depuis 2000) et l'un des mieux rémunéré de France. "En termes de rentabilité, le groupe est solide, l'activité automobile est à l'équilibre. Pour la première fois depuis 1999, Renault n'a plus de dette", a-t-il précisé au Monde.

Concrètement tout va bien chez la marque au losange, pourtant un plan d'austérité y est en cours, plan qui prévoit la suppression de 8000 emplois sur 3 ans. Pour faire passer la pilule, Renault négocie depuis plusieurs semaines avec ses syndicats d'employés. L'idée est simple : l'entreprise assure qu'aucun de ses sites hexagonaux ne fermera et qu'aucun licenciement sec ne sera opéré, si, en contrepartie, les dits syndicats acceptent un gel des salaires pendant un an, des allongements éventuels du temps de travail, et de possibles mutations des employés basées sur le " volontariat". Même Carlos Ghosn "joue" le jeu : il propose de reporter à fin 2016 le versement d'une partie de ses primes, sous réserve que "l'accord de compétitivité" soit accepté par les syndicats et appliqué.
Pour Lakdar Charef, le délégué syndical CGT d'ACI Villeurbanne, filiale de Renault à 100% travaillant essentiellement pour Dacia, cette "annonce tactique" n'est rien d'autre que de la poudre aux yeux : "il ne renonce pas à ses primes, il les met simplement de côté jusqu'en 2016. Nous on va se serrer la ceinture pendant 3 ans pour que son plan fonctionne et qu'il récupère sa mise sur notre dos." Les salariés villeurbannais, qui étaient déjà en grève ce mardi, craignent des pertes sèches de salaire et "des périodes de chômage à outrance". Ils ont beaucoup de mal à avaler la couleuvre du PDG de l'Alliance Renault-Nissan, qui soutient mordicus son plan d'austérité qu'il justifie par la chute de l'activité de Renault en Europe. "On nous annonce des pertes de 15% par rapport à 2011, mais c'était une année exceptionnelle. Si l'on compare à 2007 ou 2008, la situation est stable. On s'aperçoit aujourd'hui que Renault va très bien. Ca va être plus compliqué pour eux de convaincre de la nécessité de cet accord", estime Lakdar Charef. "On nous demande de faire des efforts pendant trois ans, mais les ces bénéfices, ce sont les salariés qui les ont réalisés" tempête-t-il.
L'intersyndicale d'UCI (CFDT - CGT - FO) a décidé ce jeudi matin d'une nouvelle action "usine morte" (de 2h du matin à 18h) mardi prochain pour protester contre ces annonces et ce plan de compétitivité. L'usine de Villeurbanne emploie environ 300 personnes.



Tags : aci | renault |

Commentaires 5

Déposé le 15/02/2013 à 20h19  
Par dieulepère Citer

philenice a écrit le 15/02/2013 à 19h25

@dieu lepère justement l'argent ne vient pas.....
C'est un raisonnement malthusien qui nie le talent individuel et la capacité que les managers talentueux ont de créer des richesses pour la collectivité.
vous devez croire aux 35 heures st si il y a toujours du chômage vive les 32 heures, puisque rien ne se crée tout se partage.

Vous êtes comme les communistes qui préfèrent partager la misère.

le probleme de CARLOS GHON c'est qu'il gagne des millions d'euros en faisant seulement les 35h au mieux ou en travaillant à mi temps
PDG de RENAULT le matin,l'apres midi de NISSAN
Je vous rappelle que les pauses le temps de se restaurer,de dormir n'entre pas dans le temps de travail et qu'une journée ne fait 24H
Ce messieur ne crée aucune richesse puisque le chiffre d'affaire de Renault et de Nissan recule,il réduit les couts en réduisant les recettes
Son seul art est de réduire + les couts que les recettes
Le PDG de TOYOTA est-il sous payé ?

Déposé le 15/02/2013 à 19h25  
Par philenice Citer

@dieu lepère justement l'argent ne vient pas.....
C'est un raisonnement malthusien qui nie le talent individuel et la capacité que les managers talentueux ont de créer des richesses pour la collectivité.
vous devez croire aux 35 heures st si il y a toujours du chômage vive les 32 heures, puisque rien ne se crée tout se partage.

Vous êtes comme les communistes qui préfèrent partager la misère.

Déposé le 15/02/2013 à 18h36  
Par dieulepère Citer

philenice a écrit le 15/02/2013 à 16h36

Qu'est-ce que ça peut vous faire qu'il gagne 1 voire 2 ou 10 millions.
Il les pique pas dans votre poche non?

Ce n'est pas de l'argent publique piqué sur nos impôts si?

Alors concentrez vous sur votre boulot et arrêtez de faire les frustrés.
Et... ne révez pas vous n'avez pas le talent de gérer Renault ni une boîte de 5000 personnes et probablement pas de gérer même un service de 10 personnes.

justement l'argent ne descend pas du ciel,il vient toujours de quelque part et ce qui va dans sa poche est pris de la poche d'autres,des consomateurs ou des salariés (sujet de philo) c'est l'ouef qui a fait la poule ....
Au vu de ses résultats financiers et sociaux,le type mérite au plus la moitié du salaire du PDG de TOYOTA soit 20 fois moins

Déposé le 15/02/2013 à 16h36  
Par philenice Citer

Qu'est-ce que ça peut vous faire qu'il gagne 1 voire 2 ou 10 millions.
Il les pique pas dans votre poche non?

Ce n'est pas de l'argent publique piqué sur nos impôts si?

Alors concentrez vous sur votre boulot et arrêtez de faire les frustrés.
Et... ne révez pas vous n'avez pas le talent de gérer Renault ni une boîte de 5000 personnes et probablement pas de gérer même un service de 10 personnes.

Déposé le 14/02/2013 à 19h03  
Par carlos Citer

Ghosn,
PDG du constructeur japonais Nissan,
a touché un salaire de 9,92 millions d'euros. Une rémunération considérable faisant de lui le patron le mieux payé du JAPON. A titre d'exemple, le patron de Toyota, le n°1 mondial de l'automobile, perçoit une rémunération sept fois inférieure.
Ces feignasses de chez Renault qui assure que 2,5 millions d'euros ne lui permette pas de vivre déçamment

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.