Deux Villeurbannais relaxés dans une affaire de détention d'héroïne

Ils avaient été interpellés lundi à Aurec-sur-Loire en Haute-Loire avec un kilo d'héroïne dans la voiture où ils circulent. Ils comparaissent alors devant le tribunal de Saint-Etienne ne déclarant rien sur le véritable propriétaire de la voiture. Le Parquet requiert quinze mois de prison et 30 000 euros d'amende. Mais l'avocat des jeunes hommes met en avant une enquête bâclée avec un manque de preuves, notamment sur le peu d'indices retrouvés sur le sachet d'héroïne, dans le véhicule ou encore dans leurs téléphones portables. Face à cette défense, les juges ont finalement décidé de relaxer les deux Villeurbannais avançant le bénéfice du doute.

X
0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.