Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le responsable des Jeunesses Nationalistes renvoyé devant un juge d’instruction

Il comparaissait ce jeudi devant la chambre des comparutions immédiates pour une affaire de rébellion. Alexandre Gabriac, conseiller régional, avait appelé à la mobilisation pour soutenir le responsable des Jeunesses nationalistes lors de son procès. C'est devant une salle d'audience largement composée de ses partisans, qu'il a répondu aux faits qui lui sont reprochés, mais qu'il nie en bloc. Alors que le procureur de la République requérait une peine d'emprisonnement avec sursis, le juge a préféré renvoyer le dossier au parquet aux fins de saisine du juge d'instruction. Une information judiciaire a donc été ouverte, pour permettre de plus amples investigations. Pour rappel, mardi soir un rassemblement avait été organisé place Bellecour, pour fêter l'adoption de la loi sur le mariage pour tous. Plusieurs membres des Jeunesses nationalistes s'étaient retrouvés pour une contre-manifestation, très encadrée par les forces de l'ordre. Le responsable des Jeunesses nationalistes aurait alors tenté de résister avec violences à son arrestation. Vendredi dernier, le responsable des Jeunesses nationalistes avait déjà été placé en garde à vue, avec Alexandre Gabriac, lors d'une opération coup-de-poing menée devant le siège du parti socialiste, cours de la Liberté à Lyon.


Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.