Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les comédiens saluent le public à l'issue de la première - Lyonmag

Une Anna détonante à Fourvière

Les comédiens saluent le public à l'issue de la première - Lyonmag

La comédie musicale théâtrale est proposée dans l'Odéon antique jusqu'au 2 juillet dans le cadre des Nuits de Fourvière.

Emmanuel Daumas s'est attaqué au film de 1967, réalisé par Pierre Koralnik, sur des musiques de Serge Gainsbourg, et interprété à l'époque par Anna Karina et Jean-Claude Brialy. Dans la version 2013, Cécile de France et Grégoire Monaingeon, qui ont fait l'ENSATT à Lyon tout comme Daumas, reprennent les rôles titres de ce qui fut le premier film diffusé en couleur à la télévision.
Anna est une histoire d'amour torturée comme les aimait Gainsbourg. Serge tombe amoureux d'une femme sur une simple photo, met il ne se rend pas compte que cette dernière travaille dans son agence de publicité. Il mobilise ses équipes pour mettre un nom sur ce visage, et se lance lui-même à corps perdu dans la recherche. La mise en scène d'Emmanuel Daumas, osée, trouve un écho favorable avec cette sensation de légèreté et la lourdeur des textes de Gainsbourg.

Pour cette adaptation, dont les Nuits de Fourvière peuvent se targer de l'avoir reçue en première mondiale, on a épuré le décor. On a plus il est vrai l'habitude de voir l'inverse, à savoir le théâtre adapté au cinéma. Le challenge était compliqué car de nombreuses scènes du film sont tournées dans Paris, et les lieux des séquences sont variés. Daumas a choisi de mettre ses acteurs dans un cadre très sobre, fait de tentures blanches et de fresques transparentes avec lesquelles jouent jouent les protagonistes, en y jetant de la peinture, en y jouant aux ombres chinoises, en s'y frottant. Des vidéos y sont même projetées en direct, créant des effets saisissants. Et puis comme dans le film, ça chante. Cécile de France disait dans la semaine qu'elle ne se trouvait aucun talent pour la chanson, elle se trompait. Tout comme son jeu, mâtiné de fraîcheur et de la candeur nécéssaire au rôle, ses interprétations sont non seulement justes, mais en plus empreintes de sincérité, si bien qu'on la voit chanter la célèbre Sous le soleil exactement comme le faisait Karina, mais aussi se rouler par terre et hurler quand ronronnent les guitares. Car les musiciens sont sur scène et jouent. Grégoire Monsaingeon n'est pas en reste (il finit torse nu), plus expressif que Brialy mais tout aussi crédible. On saluera également la performance des deux tantes, dont les costumes incroyables n'ont d'égal que la croustillance de leur texte qu'elles interprètent finement et sans aucun complexe, comme l'est l'ensemble du spectacle, habile et résolument moderne. Son caractère franchement sexy et parfois équivoque n'aurait sans doute pas laissé Gainsbourg de marbre.

Cette première mondiale a été saluée comme il se doit samedi soir. Les coussins ont volé comme à l'accoutumée, et les plus observateurs auront reconnu dans l'assistance le président de la Région Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne, mais également le comédien Charles Berling.



Tags : anna | nuits de fourviere | 2013 | Emmanuel Daumas | cécile de france | Grégoire Monsaingeon |

Commentaires 4

Déposé le 04/07/2013 à 17h15  
Par Mulp Citer

Je suis d accord avec Hello, c est un spectacle ennuyeux et déprimant. Ça fait limite amateur. Beaucoup trop de temps consacré à la mise en place de pauvres décors. Cécile de France et les 2 autres filles rament pour amener un peu de couleur dans ce groupe d hommes gris.

Déposé le 01/07/2013 à 08h17  
Par Serge g. Citer

Il n'y a vraiment que des beaufs qui commentent sur ce site, cette pièce est super, sortez un peu des sentiers battus, ça ne fait pas de mal les jeunes

Déposé le 01/07/2013 à 05h43  
Par ezrupfdsppp Citer

Entièrement d'accord avec Hello. Le spectacle n'est pas au point et ne raconte rien de bien follichon. Mais bon si monsieur Queyrane et Berling étaient présents c'est l'essentiel hein. Quant à la critique des journaux locaux genre Lyon mag ou Lyon cap faut pas s'attendre à lire autre chose que de la complaisance.

Déposé le 30/06/2013 à 09h06  
Par hello Citer

Je crois qu'on a pas vu le même spectacle c'était d'un ennui mortel , sexy sur le papier mais vraiment pas sur scène ...manque de rythme, textes plats et répétitifs, chorégraphies inexistantes mais ceci dit le film à son époque avait déjà fait un bide .....

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.