L'Express : Ces trois projets lyonnais qui vont "changer la France"

L'Express : Ces trois projets lyonnais qui vont "changer la France"
L'Express est en vente ce mercredi - Photo Lyonmag

L'Express propose cette semaine un dossier spécial sur les grands projets architecturaux lancés en France.

Entre les futurs cité du vin à Bordeaux et le centre commercial de Metz, trois projets lyonnais ont retenu l'attention du magazine : le Musée des Confluences, la Tour Incity et les Rives de Saône.
Qualifié de "vaisseau superbe mais ruineux", le musée des Confluences emballe L'Express, qui rappelle toutefois que si à l'origine son coût était de 61 millions d'euros, il a augmenté de 292% pour passer à 239 millions ("à ce degré, même la Grèce commence à passer pour un modèle de rigueur").

De son côté la Tour Incity, qui deviendra en 2015 avec ses 200 mètres de hauteur le plus haut bâtiment de la Capitale des Gaules, est saluée pour ses performances environnementales et son "dialogue avec le quartier" de la Part-Dieu, dans lequel elle rompra avec l'urbanisme de dalles. Le magazine précise que si à Paris la construction de tels édifices est très longue car faisant l'objet de refus multiples, à Lyon "l'érection d'une tour ne suscite guère de polémiques".
Enfin un parallèle est également fait entre Lyon et Paris sur l'aménagement des cours d'eau, avec "seulement" 4 kilomètres d'aménagement pour la Seine mais 50 ici à Lyon pour la Saône, projet qualifié de "séduisant" par L'Express.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Thym69 le 03/07/2013 à 19:35

Sauf qu'il n'y aura pas de prochaines élections puisque le Conseil général va se replier sur le rural et disparaître du Grand Lyon, dans le cadre du projet de métropole voulu par G. Collomb et M.Mercier !

Signaler Répondre

avatar
Scandaleux ! le 03/07/2013 à 14:26

292 M€... ça fait rêver. A ce prix là le Conseil Général doit sauter aux prochaines élections. C'est un ramassis de brigands !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.