Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - DR

Lyon : 12 et 15 mois de prison pour avoir piégé des distributeurs de billets

Photo d'illustration - DR

Ces deux Bulgares avaient sévi à Lyon, mais aussi à Strasbourg, Grenoble et Nice.

Selon le Progrès, ils introduisaient dans les distributeurs un équipement permettant de lire les données inscrites sur la piste magnétique de la carte bancaire. Des informations qui leur permettaient de créer à distance une copie de la carte. Ils pouvaient ainsi réaliser des achats à l'étranger.

A Lyon, les deux malfrats avaient équipé des distributeurs situés vers la place Bellecour, la place de la Bourse, mais aussi à Suchet ou à Bachut. Une escroquerie lucrative puisqu'ils auraient ainsi détourné près de 90 000 euros, dont plus de 34 000 euros à Lyon.

Les policiers ont pu retrouver leurs traces grâce à la vidéosurveillance placée cours Lafayette. Ils ont été interpellés dans leur chambre d'hôtel située place Carnot. Les deux hommes ont rapidement avoué les faits, sans toutefois révéler qui était à la tête du réseau.

Ils ont été condamnés mardi à 18 mois de prison, dont six avec sursis, pour l'un considéré comme le guetteur. L'autre, qui posait les équipements a écopé de deux ans de prison, dont neuf mois avec sursis. Tous deux seront pourtant bientôt libres, puisqu'ils ont déjà réalisé onze mois de détention préventive.



Tags : dab |

Commentaires 3

Déposé le 11/08/2013 à 08h43  
Par Sarge Citer

Personne ne réalise le travail colossal qu'implique l'interpellation (en flagrant délit) et l'enquête pour fournir ces deux arsouilles à la justice. En un coup de baguette magique, les voilà libres de reprendre leurs activités. Une peine inférieure à deux ans est automatiquement transformée en peine alternative libertaire.

Déposé le 02/08/2013 à 10h24  
Par Vous avez dit bulgares? :-)) Citer

Vive l'Europe, ils sont libres de recommencer! Vite des frontières! Il faut sortir de Schengen au plus vite! les étranger's de l'Union Européenne, condamnés ne devraient plus avoir le droit de remettre les pieds en France, il faut qu'ils soient bannis pour un temps plus ou moins long selon la gravité des faits!....mais l'article ne dit pas si ces bulgares sont aussi des "roms"? Et non "les associations" auraient pu porter plainte pour "stigmatisation"! Pourtant les roms sont présents en Roumanie mais aussi en Bulgarie! Deux pays de l'UE!
http://mediterranee.revues.org/548?lang=en

Déposé le 01/08/2013 à 22h42  
Par mamelouk Citer

ca fait plaisir de voir que la police fait son boulot

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.