Testé à Lyon, le compteur Linky se retrouve dans le viseur d'UFC-Que choisir

Testé à Lyon, le compteur Linky se retrouve dans le viseur d'UFC-Que choisir
DR

L'association de consommateurs a mené l'enquête sur le compteur d'électricité intelligent testé à Lyon et en Indre-et-Loire.

300 000 boitiers qui devraient ouvrir la voie à l'installation de Linky dans 35 millions de foyers français après 2020. La particularité de Linky, c'est qu'il permet d'effectuer des relevés à distance et de mieux maîtriser sa consommation d'électricité.
Sauf qu'UFC-Que choisir, qui s'était déjà frotté au bébé d'ERDF, annonce cette semaine que les installations gratuites à venir engendreront en fait un surcoût pour les consommateurs de 545 millions d'euros. Selon l'association, Linky va remettre à plat les débits d'énergie. Les Français qui ont un débit d'énergie supérieur à leurs besoins devront payer l'intervention pour l'abaisser. Quant à ceux qui possèdent une puissance supérieure à celle qu'ils avaient souscrite, ils devront payer un abonnement plus élevé pour la conserver.
Selon la direction d'ERDF, l'augmentation de puissance n'avait concerné que 0,88% des 300 000 foyers testés. Lyon ne serait d'ailleurs que peu concernée par ce problème, de l'aveu même de l'association.
UFC-Que choisir réclame désormais la gratuité de la prestation de changement de puissance pendant deux ans et l'instauration d'une grille tarifaire plus fine.

Tags :

linky

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.