Camp d'Albanais à Perrache : le FN demande à Broliquier de les rejoindre dans leur "combat"

Camp d'Albanais à Perrache : le FN demande à Broliquier de les rejoindre dans leur "combat"

Depuis juillet dernier, près de 200 Albanais vivent dans des conditions déplorables sous l'autopont Kitchener. Le maire UDI du 2e arrondissement Denis Broliquier s'en était ému et avait notamment lancé une pétition adressée à Manuel Valls pour que le campement soit évacué.
Alors qu'il espère le soutien de la préfecture ou de la mairie centrale, c'est finalement le Front National qui va lui tendre la main.
Dans une lettre qui lui est directement adressée, Christophe Boudot, candidat frontiste aux prochaines élections municipales à Lyon, drague ouvertement le maire du 2e.
"Tout comme vous, je constate avec stupéfaction et consternation que nos administrations, et ceux qui les dirigent, font le choix de laisser une telle gabegie se dérouler depuis des mois, en plein coeur de notre ville, à la vue et au su de tous, indique le secrétaire départemental du Front National. (...) Monsieur le Maire, je crois bien volontiers en votre sincérité de vouloir résoudre cette situation qui dure depuis trop longtemps et nuit à vos administrés. Je vous prie de bien vouloir croire en la mienne lorsque je vous propose de vous joindre à nous dans le combat que nous menons depuis plusieurs années, dans la nécessité de porter un coup d'arrêt à un système qui marche sur la tête et conduit immanquablement à la multiplication des situations de ce type".
Alors que l'UDI a choisi de laisser Christophe Geourjon conduire ses listes en mars prochain, un allié inattendu s'offre à Broliquier. Mais un consensus sur un thème est-il suffisant pour créer une entente ?

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
PAUL. Y TIQUE ! le 08/10/2013 à 23:13

Non, BROLIQUIER n'est pas stupide pour se laisser embarquer.
Il a toujours en tête la façon dont Charles Millon a été disqualifié.....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.