Evacuation des Albanais de Perrache : Broliquier se dit soulagé

Dans un communiqué, le maire du 2e arrondissement se dit soulagé de la décision de justice qui ordonne l'évacuation du campement du pont Kitchener. « L'annonce la décision du juge en faveur de l'évacuation du camp de Perrache est un soulagement dans la mesure où le Préfet a annoncé une solution de relogement à Oullins. Un soulagement que je partage avec les riverains et les 2127 Lyonnais qui ont signé notre pétition. » Denis Broliquier demande également de « limiter « l'appel d'air » en interdisant de nouvelles installations sous le pont. En 10 jours, on est passé de 300 à près de 350 occupants. Ce n'est plus tenable et le risque d'accident se multiplie au fur et à mesure que le camp se développe ». Selon lui, « il faut suspendre les domiciliations des demandeurs d'asile dans notre région et faire jouer la solidarité nationale tant que nous ne serons pas en mesure de les accueillir décemment ».

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.