Municipales à Lyon : le GRAM et les radicaux réagissent au choix des communistes

Le PC de Lyon a voté et décidé à 52,9% de se rassembler avec le Front de Gauche en vue des élections municipales de mars prochain. Cette décision a bien sûr provoqué des réactions au sein de la gauche lyonnaise. Le GRAM de Nathalie Perrin-Gilbert a sans surprise salué le vote des communistes avec certainement dans le viseur une alliance pour le premier tour. "Il est désormais net qu'un rassemblement est en route à gauche et qu'il ne se produit pas autour de l'exécutif municipal lyonnais sortant", a déclaré le GRAM dans un communiqué.
De leur côté, les radicaux n'ont pas accueilli la nouvelle avec joie et ont réaffirmé leur soutien à Gérard Collomb. La fédération regrette "que le Parti communiste rompe avec une tradition d'union de la gauche à Lyon, vieille de plusieurs décennies". En effet depuis 1995, les communistes avaient toujours fait front commun avec le parti socialiste au premier tour des municipales.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Jean-Marc Chaffringeon le 27/10/2013 à 10:41

La République laïque, démocratique et sociale est du point de vue moral le gouvernement le plus sage parce qu'il repose sur les idées les plus justes que nous trouvions dans la conscience humaine.
La seule question qui vaille pour éclairer le choix du citoyen est celle de la confiance en celle ou celui qui pourra le mieux incarner cette exigence morale.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.