Le camp d'Albanais de Perrache contrôlé ce jeudi

Le camp d'Albanais de Perrache contrôlé ce jeudi
Le campement ce matin - LyonMag

De nombreux automobilistes qui circulent chaque jour près de l'autopont de Perrache ont cru qu'une expulsion était en cours.

Mais l'important dispositif policier déployé ce jeudi n'a servi en fait qu'à un contrôle d'identité des pensionnaires du campement. Une procédure probablement faite pour faciliter leur déménagement prévu à Oullins dans quelques jours ou semaines.
296 Albanais vivent sous le pont Kitchener dans le 2e arrondissement de Lyon depuis cet été, dans des conditions d'hygiène déplorables. A tel point que les agents dépêchés sur place ce jeudi matin portaient des masques de protection.

Le Grand Lyon, propriétaire du terrain, a obtenu de la justice leur expulsion. Les demandeurs d'asile doivent désormais être relogés durant l'hiver à Oullins sur un terrain non loin de la future station du métro B.
Or, le sénateur-maire de la commune, François-Noël Buffet, ne veut pas les accueillir à quelques mois des élections municipales. Il a donc déposé un recours contre l'arrêté préfectoral.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
MAX le 31/10/2013 à 10:07

Les mobil home vont arriver sous peu à Oullins. Bonne chance à tous les oullinois et paticulièrement aux commerçants!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.