Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Jean-Michel Aulas - LyonMag

ASSE-OL : Jean-Michel Aulas propose d’emmener des supporters avec lui

Jean-Michel Aulas - LyonMag

Alors que l'interdiction de déplacement des supporters lyonnais a été officialisé dimanche avec la parution de l'arrêté ministériel au Journal Officiel, le président de l'OL réplique.

Jeudi soir, il rencontrait le directeur de cabinet de Manuel Valls et entend lui faire parvenir un courrier dans lequel il lui proposera "d'emmener à Geoffroy-Guichard des gens parfaitement identifiés qui auront laissé leurs coordonnées".
Au Progrès, Jean-Michel Aulas a également fustigé l'arrêté, "une interdiction qui jette le discrédit sur l'Olympique Lyonnais" selon lui. L'homme fort du club va même plus loin, indiquant que si l'on suivait à la lettre les directives de la préfecture de la Loire ("L'accès au stade de Saint-Etienne est interdit (...) à toute personne se prévalant de la qualité de supporter de l'Olympique Lyonnais..."), ni lui, ni Gérard Collomb ne pourrait assister au match du 10 novembre.

Ce lundi, le tribunal administratif examinera le recours du club. En attendant, les supporters lyonnais restent sur le qui-vive. Ils ont prévu de manifester le jour du match place Bellecour, la seule manière qu'ils auront d'apporter leur soutien aux joueurs.



Tags : ol | olympique lyonnais | derby | aulas |

Commentaires 11

Déposé le 04/11/2013 à 17h07  
Par marradel Citer

Aulas le jour ou certain du club lui demanderons de partir ferras un grand bien a cette équipe , Ce gars là ce fout complètement des joueurs et des supporters ce qui l intéresse c est le fric , il ne vis que pour la gloire et l argent ,Il est prétentieux, hautain , voila la cause du foot pourris en France , C est ce genre de présidents qui ne devraient pas mettre les pieds sur un terrain ,

Déposé le 04/11/2013 à 16h21  
Par Une lyonnaise Citer

Pas facile de poster des commentaires sur un Forum, chacun sa façon de penser, chacun des convictions, mais bon il faut quand même dire, que Monsieur Aulas aime bien mettre le feu aux poudres .... Il est un homme qui n'accepte aucune réflexion, aucun commentaire, et surtout aucun bâton dans son sillon...
En ce qui concerne les clubs "amateurs" j'ai autrefois voulu inscrire mon fils dans un club amateur et là oups on m'a répondu "on ne prend que les bons" ; les bons quoi ??? le foot est un sport collectifs et sans connaître les jeunes on les juges. J'ai trouvé un club dans le périphérie de Lyon et là le changement, l'ambiance super bonne, la façon d'être avec les jeunes, des bénévoles mais façon pro...
Tout ça pour dire que l'argent aujourd'hui fait que les sports sont de plus en plus "pourris" ; il n'y a que le pouvoir, le fric...
Monsieur AULAS fait parti du groupe, il ne pense qu'à l'argent, le pouvoir, son pseudo stade des lumières (payé en partie par le contribuable - les bus, la lumière les jours de matchs, les forces de police extérieures les jours de stade -la vidéo-etc...) ;
Quoi que certains commenteurs puissent penser, les contribuables vont payer le STADE.
En plus ce Monsieur AULAS fait de la discrimination envers ses supporters..
Les années 2008 ont été les années OL maintenant il faut se reprendre et penser au club et non au stade.

Déposé le 04/11/2013 à 15h49  
Par GERTRUDE Citer

des boulets a écrit le 04/11/2013 à 15h06

Alors recours abusif je ne crois pas mais alors Mr Tete doit une fortune à l'OL et voilà je t'ai découpé en 2.
Ensuite le stade payé pour plus de la moitié c'est faux, va donc revoir les chiffres, je n'en dis pas plus. En plus il y a des communiqués, il suffit de savoir lire mon bon monsieur. Et une nuisance pour l'agglo, en quoi c'est une nuisance pour l'agglo en plus, je vais donc de ce pas demander aux habitants de Gerland, Dardilly, Part dieu pour avoir leurs avis.
Nuisances à la rigueur que pour les voisins stricts du stade et encore.

nuisances en tous les domaines pour les habitants et contribuables lyonnais

toi tu avales comme du p'tit lait tout ce que l'on te donne à boire, sans même regarder ce qu'il y a sur l'étiquette, et encore faut il que l'étiquette ne soit pas mensongère .....

Pourquoi crois qu'à ce jour, le stade ne soit pas encore construit ?
ce n'est pas dû rien qu'à la (peut être) mauvaise volonté de quelques bouseux décinois, maiis bien de ce que le programme a été depuis l'origine et est encore mal ficelé .... et nos aux bouseux décinois vois tu ?

et excuse moi de te casser ta quétude, mais tu ignores - c'est normal - de quoi demain ou après demain sera fait ..... il y a encore quelques munitions dans la musette et ce sera au pénal en son temps ---

enlève les peaux de sosse qui te gêne la vue !

Déposé le 04/11/2013 à 15h42  
Par stockholm Citer

ah ! je vois que manifestement le pseudo "mauvais goût" a pris la fléchette en plein dans la figure et essaie de débattre comme le diable dans l'eau bénite ... polluée !

à force d'entendre toujours la même sirène AULAS, certains s'en prennent à le croire, sans doute atteints du syndrome de Stockholm
(Le syndrome de Stockholm désigne un phénomène psychologique où des otages partageant longtemps la vie de leurs geôliers développent une empathie, voire une sympathie, ou une contagion émotionnelle avec ces derniers)

Déposé le 04/11/2013 à 15h30  
Par de mauvais goût Citer

AFFA a écrit le 04/11/2013 à 13h17

dimanche 3 novembre 2013
Il n'y a pas que le foot business dans la vie...
L'AFFA - Association Française du Football Amateur communique

"Monsieur le Président, vous avez entendu les clubs professionnels, écoutez aussi les amateurs"

Au moment où l'Union des clubs professionnels de football (UCPF) est reçue par le Président de la République sur le sujet de la taxe à 75%, le football amateur agonise dans l'indifférence des pouvoirs publics : plus de 3 000 clubs amateurs ont disparu ces deux dernières années !
Si le football est en danger, ce n'est pas en raison de l'application d'une taxe à 75% sur les hauts revenus, mais plutôt à cause de l'essoufflement et de l'appauvrissement du monde amateur. L'hémorragie des bénévoles, la pénurie d'arbitres, la perte des valeurs collectives... en sont les indices les plus visibles.
Bien plus qu'un sport, le football crée du lien social et anime le territoire, mais la base de la pyramide, celle qui forme notre jeunesse dès l'âge de 5 ans, est durablement fragilisée.
Or, sans football amateur pas de football professionnel !
Contrairement aux idées reçues, le poids économique du football professionnel n'est que légèrement supérieur à celui du football amateur : 3,3 milliards d'euros pour le football professionnel, contre 2,7 pour le football amateur.
En accordant une place excessive aux grands clubs et aux grands joueurs, on oublie la majorité silencieuse des deux millions de licenciés et des 500 000 bénévoles. On néglige les 15 000 clubs qui forment le football de masse d'où émerge, à bon compte, une élite de qualité. De plus, ces chiffres sont muets quant à l'impact social du football amateur (impact en terme d'insertion, de santé, d'éducation...). Une évaluation de cette utilité sociale réduirait l'écart et conduirait sans doute à inverser la hiérarchie entre les deux.
Nous avons des propositions très concrètes à soumettre pour que notre football ne meure pas :
• Redistribution du fruit de la taxe à 75% pour financer un Fonds d'urgence et de solidarité dans la perspective de l'Euro 2016.
• Réforme de la Fédération Française de Football, avec mise en oeuvre d'une vraie démocratie et vote de tous les clubs amateurs lors de l'élection du Président de la FFF, comme c'est déjà le cas actuellement pour les seuls clubs professionnels.
• Création d'un statut du bénévole pour permettre la reconnaissance des années de bénévolat consacrées à l'intérêt général (attribution d'un trimestre de cotisation supplémentaire pour la retraite par tranche de 5 ans d'engagement reconnu).
• Simplification administrative pour soulager les bénévoles (création du dossier unique de demande de subvention recevable auprès de toutes les collectivités).
• Organisation des Rencontres nationales du football entre toutes les familles du foot, dans tous les Districts de France, avec mise en oeuvre immédiate des mesures adoptées collectivement par les acteurs du football français.
C'est pourquoi, l'Association Française de Football Amateur demande à être reçue par le Président de la République pour évoquer l'avenir de notre sport. Nul doute qu'un Président à l'écoute des Français verra tout l'intérêt d'accorder une entrevue aux représentants du ''foot d'en bas''.
Moteur de la vie sportive, sociale, éducative et citoyenne, le football doit retrouver toute sa place dans le coeur des Français. Pour répondre à ce défi, il ne pourra pas faire l'économie d'une réforme urgente, profonde et partagée.
Eric THOMAS,
Président de l'Association Française de Football Amateur

Alors le poids du foot amateur est presqu'équivalent au foot pro, ensuite le foot amateur vit sur le dos du foot pro.
Après l'élite de qualité provient du monde amateur, oh bah c'est nouveau ça, il me semble que les centres de formation prennent des jeunes entre 8 et 12 ans pour les former et non un club amateur qui formerait un jeune pour avoir une indemnité de transfert ou même de formation.
Car entre 5 et 8 ans on ne forme quand même pas grand chose dans les clubs amateurs.
Ensuite on nous parle de l'impact sur la vie quotidienne que peut apporter le foot amateur, là encore il faudrait balayer devant sa porte avant de la ramener. Nombreux sont les personnes (joueurs, arbitres ...) dégoutés de l'attitude des équipes et des staff en foot amateur avec bien plus de vilence que dans le monde très cadré du foot pro.
Et alors après c'est le pon pon, la taxe à 75% c'est pour renflouer la caisse de l'état et donc ce n'est certainement pas pour la redistribuer.
Après statut amélioré des bénévoles pour avoir des trimestres pour la retraite. Là on marche sur la tête, bénévole ça veut dire ce que ça veut dire non.
Moi je suis bénévole dans mon club de tennis et si je décide de ne pas continuer, il y a une élection pour former le bureau chaque année. Donc ils n'ont qu'à laisser la place si àa les fait chier d'être bénévole.
Après au niveau des subvenetions et des démarches, mais ça fait des années que mon club de tennis essaye d'obtenir des terrains couverts) sans résultats.
Donc le foot d'en bas n'est créateur de rien du tout sauf d'animosité. Les clubs amateur n'on qu'à faire comme tous les clubs de sports: de démerder. Et je rapelle qu'un club amateur n'a pas à faire du chiffre, donc s'ils sont dans la galère et bien ils changent de trésorier.
Le foot pro verse 130millions par an au foot amateur, mais au tennis 2eme sport national, il n'y a pas de club pro versant de telles sommes.
Alors un conseil, le foot amateur doit arreter de pleurer, doite penser aux autres sporta amateurs et surtout faire le ménage pour certains clubs avant que l'ambiance ne devienne insupportable et peut être qu'ils retrouveront plus d'adhérents.

Déposé le 04/11/2013 à 15h06  
Par des boulets Citer

BERNARD T a écrit le 04/11/2013 à 11h33

que le Tribunal Administratif lui fasse payer une grosse pénalité pour RECOURS ABUSIF !

puisque c'est le mot qu'il utilise quand il évoque les recours des opposants à un deuxième grand stade sur lyon, celui là payé pour plus de la moitié par les contribuables alors qu'il s'agit d'un stade privé (qui serait effectivement privé de financement si l'épargne des Français n'était pas mise à contribution) et qui est une nuisance pour l'agglo lyonnaise et non un rayonnement comme il le prétend

Alors recours abusif je ne crois pas mais alors Mr Tete doit une fortune à l'OL et voilà je t'ai découpé en 2.
Ensuite le stade payé pour plus de la moitié c'est faux, va donc revoir les chiffres, je n'en dis pas plus. En plus il y a des communiqués, il suffit de savoir lire mon bon monsieur. Et une nuisance pour l'agglo, en quoi c'est une nuisance pour l'agglo en plus, je vais donc de ce pas demander aux habitants de Gerland, Dardilly, Part dieu pour avoir leurs avis.
Nuisances à la rigueur que pour les voisins stricts du stade et encore.

Déposé le 04/11/2013 à 13h17  
Par AFFA Citer

dimanche 3 novembre 2013
Il n'y a pas que le foot business dans la vie...
L'AFFA - Association Française du Football Amateur communique

"Monsieur le Président, vous avez entendu les clubs professionnels, écoutez aussi les amateurs"

Au moment où l'Union des clubs professionnels de football (UCPF) est reçue par le Président de la République sur le sujet de la taxe à 75%, le football amateur agonise dans l'indifférence des pouvoirs publics : plus de 3 000 clubs amateurs ont disparu ces deux dernières années !
Si le football est en danger, ce n'est pas en raison de l'application d'une taxe à 75% sur les hauts revenus, mais plutôt à cause de l'essoufflement et de l'appauvrissement du monde amateur. L'hémorragie des bénévoles, la pénurie d'arbitres, la perte des valeurs collectives... en sont les indices les plus visibles.
Bien plus qu'un sport, le football crée du lien social et anime le territoire, mais la base de la pyramide, celle qui forme notre jeunesse dès l'âge de 5 ans, est durablement fragilisée.
Or, sans football amateur pas de football professionnel !
Contrairement aux idées reçues, le poids économique du football professionnel n'est que légèrement supérieur à celui du football amateur : 3,3 milliards d'euros pour le football professionnel, contre 2,7 pour le football amateur.
En accordant une place excessive aux grands clubs et aux grands joueurs, on oublie la majorité silencieuse des deux millions de licenciés et des 500 000 bénévoles. On néglige les 15 000 clubs qui forment le football de masse d'où émerge, à bon compte, une élite de qualité. De plus, ces chiffres sont muets quant à l'impact social du football amateur (impact en terme d'insertion, de santé, d'éducation...). Une évaluation de cette utilité sociale réduirait l'écart et conduirait sans doute à inverser la hiérarchie entre les deux.
Nous avons des propositions très concrètes à soumettre pour que notre football ne meure pas :
• Redistribution du fruit de la taxe à 75% pour financer un Fonds d'urgence et de solidarité dans la perspective de l'Euro 2016.
• Réforme de la Fédération Française de Football, avec mise en oeuvre d'une vraie démocratie et vote de tous les clubs amateurs lors de l'élection du Président de la FFF, comme c'est déjà le cas actuellement pour les seuls clubs professionnels.
• Création d'un statut du bénévole pour permettre la reconnaissance des années de bénévolat consacrées à l'intérêt général (attribution d'un trimestre de cotisation supplémentaire pour la retraite par tranche de 5 ans d'engagement reconnu).
• Simplification administrative pour soulager les bénévoles (création du dossier unique de demande de subvention recevable auprès de toutes les collectivités).
• Organisation des Rencontres nationales du football entre toutes les familles du foot, dans tous les Districts de France, avec mise en oeuvre immédiate des mesures adoptées collectivement par les acteurs du football français.
C'est pourquoi, l'Association Française de Football Amateur demande à être reçue par le Président de la République pour évoquer l'avenir de notre sport. Nul doute qu'un Président à l'écoute des Français verra tout l'intérêt d'accorder une entrevue aux représentants du ''foot d'en bas''.
Moteur de la vie sportive, sociale, éducative et citoyenne, le football doit retrouver toute sa place dans le coeur des Français. Pour répondre à ce défi, il ne pourra pas faire l'économie d'une réforme urgente, profonde et partagée.
Eric THOMAS,
Président de l'Association Française de Football Amateur

Déposé le 04/11/2013 à 11h35  
Par le vent tourne Citer

c'est s'exposer à un recours pour DISCRIMINATION

le vent tourne, on ne va pas s'en plaindre !

Déposé le 04/11/2013 à 11h33  
Par BERNARD T Citer

que le Tribunal Administratif lui fasse payer une grosse pénalité pour RECOURS ABUSIF !

puisque c'est le mot qu'il utilise quand il évoque les recours des opposants à un deuxième grand stade sur lyon, celui là payé pour plus de la moitié par les contribuables alors qu'il s'agit d'un stade privé (qui serait effectivement privé de financement si l'épargne des Français n'était pas mise à contribution) et qui est une nuisance pour l'agglo lyonnaise et non un rayonnement comme il le prétend

Déposé le 04/11/2013 à 10h42  
Par Loulou Citer

Si Monsieur AULAS n'est pas satisfait de la décision du ministre qu'il déclare son club en grève ! Même pendant plusieurs mois si cela lui fait plaisir.

Déposé le 04/11/2013 à 09h31  
Par OL Citer

Monsieur AULAS fait de la discrimination, car il ne veut emmener que les supporters bien sous tous rapports..

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.