Rijeka-OL : des jeunes surprenants et des cadres énervants (1-1)

Rijeka-OL : des jeunes surprenants et des cadres énervants (1-1)
Photo d'illustration - LyonMag

Ce jeudi soir, l'OL entamait à Rijeka sa phase retour de matchs de poule d'Europa League.

Avec un bilan comptable de deux matchs nuls et une victoire, les joueurs de Rémi Garde avaient l'occasion de continuer à construire leur qualification pour le tour suivant en affrontant à nouveau la faible équipe croate, défaite 1-0 à Gerland il y a deux semaines.
Sauf que le coach lyonnais avait décidé de privilégier le derby de dimanche en alignant un onze de départ rajeuni, confiant notamment les bois à Mathieu Gorgelin et les clés de l'animation offensive au revenant Yoann Gourcuff.

Très rapidement, l'OL allait parfaitement rentrer dans le match en prenant possession du ballon et en lançant quelques offensives intéressantes. La fougue lyonnaise avait souvent raison des largeurs défensives croates. D'ailleurs, Lyon allait ouvrir le score sur un corner mal maitrisé par son adversaire : la défense de Rijeka tricote sur une tête de Gourcuff et renvoie le ballon dans les pieds d'Alassane Plea. Le jeune ailier ne se fait pas prier pour crucifier le gardien adverse et ouvrir le score (14e).
Dominateurs avant leur but, les Lyonnais vont brusquement retomber dans leurs travers. A la 20e minute, Andrej Kramaric arme une frappe énorme des 25 mètres et nettoie la lucarne du pauvre Gorgelin, impuissant (1-1).
Dans les minutes qui suivirent, l'OL allait prendre l'eau, surtout sur le côté gauche de Mehdi Zeffane, pas à l'aise à un poste qui n'est pas le sien. Il faudra la malchance et la maladresse des attaquants croates pour ne pas rentrer aux vestiaires avec un, voire plusieurs buts de retard.

En seconde période, un rythme étrange se met en place entre les deux équipes. Plusieurs chevauchées viennent réveiller le public croate sans que jamais les frappes ne viennent ennuyer les gardiens. A la 50e minute, Yoann Gourcuff va tout de même manquer un but tout fait. Le milieu reçoit un ballon à l'entrée de la surface plein axe, contrôle très mal et envoie sa demi-volée dans les nuages. Les supporters lyonnais auraient pu lui en vouloir encore plus lorsque cinq minutes plus tard, Bako Koné semble faucher dans sa surface un attaquant croate. Heureusement, l'arbitre sanctionnera ce dernier pour simulation.

Et le calvaire de Gourcuff allait se poursuivre. Si dans le jeu, l'ex-Bordelais est intéressant, il devient insipide lorsqu'il faut marquer. A la 75e, il botte maladroitement un coup-franc idéalement placé aux seize mètres. Plus pathétique encore, la tentative manquée de Briand quelques minutes plus tard. Le capitaine d'un soir frappe dans le vide en voulant reprendre un ballon en retrait de Mvuemba.

A force de manquer de réalisme, l'OL allait se contenter du point du match nul. Et le problème, c'est que dans la même soirée, le Betis a vaincu le Vitoria (1-0). Il faudra donc que l'OL se batte sur ces deux derniers matchs.

A trois jours du derby attendu et redouté, Rémi Garde aura permis à plusieurs joueurs de se mettre en évidence. Ferri, Danic, Miguel Lopes et Plea ont tous prouvé qu'il faudra compter sur eux à Geoffroy-Guichard. Mais s'ils n'ont pas réussi à battre le 3e du championnat croate, arriveront-ils à bout du 7e de Ligue 1 ?

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
techniquement... le 08/11/2013 à 09:01

Briand consternant, plus ça va plus on se demande comment ce joueur peut être "professionnel"

Signaler Répondre

avatar
Don King le 08/11/2013 à 08:55

Briand le légende on en reparlera pendant longtemps de cet international !!! il fera parti du TOP 3 des tocards de l'histoire du club , qui la fait venir ?

Signaler Répondre

avatar
herope le 07/11/2013 à 23:18

Flagrant dans ce match les jeunes jouent avec envie par contre Gourcuff, Briand transparent et les "cadres" moyen Mvuemba, B Koné... hormis M Lopes . Bref un point c'est tout !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.