Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

Europa League : direction les 16e de finale pour l’OL après avoir battu Séville 1-0 - VIDEO

Photo d'illustration - LyonMag

Ce jeudi soir, Lyon jouait son avant-dernier match de poule face au Betis Séville.

Après l'insipide 0-0 obtenu en Espagne, le club rhodanien avait l'occasion de ravir la tête du groupe à leur adversaire du soir en cas de victoire. Pour briser la morosité habituelle des confrontations européennes de cette saison, Rémi Garde avait décidé d'aligner un 4-4-2 en losange, misant sur la solidité de Gonalons et Fofana au milieu et la vitesse de Briand et Lacazette sur le front de l'attaque.

Dans un stade de Gerland déserté qui sonnait bien creux, l'OL imposait son rythme grâce aux centres de Bedimo et aux dribbles de Lacazette. Malheureusement pour le coach lyonnais, Jimmy Briand se claquait à la 43e minute et cédait sa place à Bafé Gomis. La mi-temps était sifflée, mettant fin à une première période sans saveur, mais laissant un mince espoir au public de voir des tirs, voire un but arriver.

Au retour des vestiaires, les olympiens reprenaient leur domination sans partage sur les Espagnols. Mais jamais le portier sévillan n'était réellement inquiété. A la 60e minute, Clément Grenier, complètement transparent, laissait sa place à Yoann Gourcuff. Le chouchou de Gerland essuyait même quelques sifflets, il est vrai que le milieu offensif a perdu de sa superbe depuis plusieurs semaines. Et alors que ce changement aurait dû entrainer un électrochoc positif pour l'OL, une minute plus tard c'est le Betis qui, pour l'une de ses rares occasions, frappait le poteau de Vercoutre, battu par Chuli.

Heureusement, ce faux-pas n'éteignait pas les ardeurs lyonnaises. A la 66e minute, Lacazette et Gourcuff combinent. Le milieu centrait en retrait pour Gomis qui ouvrait enfin le score. Coaching plus que gagnant pour Garde, qui voyait ainsi la qualification pour le tour suivant se rapprocher à grands pas. Le reste de la rencontre, l'OL se contentait de maîtriser la rencontre et protégeait sa petite avance. Avec un Gomis diminué par une douleur au dos, l'équipe se faisait une dernière frayeur à la 88e. Un tir contré de Stienhöfer frôlait la lucarne de Vercoutre.

Désormais qualifié pour les 16e de finale de l'Europa League grâce au nul 0-0 entre Rijeka et Guimaraes, l'Olympique Lyonnais peut aborder plus sereinement le choc de ce week-end. Dimanche, un déplacement plus  périlleux sur les terres du PSG attend les Rhodaniens.



Tags : ol | olympique lyonnais | europa league |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.