Volvo supprime à nouveau des emplois, la CGT proteste

Volvo supprime à nouveau des emplois, la CGT proteste

A la suite de l'annonce ce jeudi de la suppression de 2 300 emplois supplémentaires par AB Volvo, la CGT fait part de son indignation dans un communiqué publié quelques heures plus tard. Fin 2013, le groupe avait déjà annoncé la suppression de 2 100 emplois dans le monde. Les usines Renault Trucks, qui appartiennent à Volvo, sont donc menacées.
"La CGT appelle l'ensemble du groupe à se rassembler, à combattre la division orchestrée entre catégories et à refuser ce nouveau diktat de nos dirigeants au service de nos actionnaires", peut-on lire dans le communiqué publié par la CGT UGICT.
La CGT exige également "la tenue, le plus rapidement possible d'une réunion de tous les syndicats du groupe Volvo compte tenu de l'absence totale de concertation et la soumission de la direction à la dictature des marchés financiers".
Renault Trucks compte une usine à Vénissieux.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.