Municipales à Villeurbanne : Béatrice Vessiller s'engage pour l'éthique en politique

Municipales à Villeurbanne : Béatrice Vessiller s'engage pour l'éthique en politique

Le Rassemblement Citoyen a indiqué ce jeudi que Béatrice Vessiller, sa tête de liste aux élections municipales à Villeurbanne, est la première candidate du Rhône à signer la Charte Anticor 2014. Proposée par l'association du même nom, elle compte neuf engagements concernant notamment le non-cumul des mandats, la participation citoyenne, les conflits d'intérêt ou encore les bonnes pratiques de gestion.
Le parti indique que ce geste est "la suite logique de (ses) propositions en matière de transparence et d'implication citoyenne", prenant notamment pour exemple la création de conseils consultatifs. A l'opposé, le comité de soutien du maire sortant Jean-Paul Bret, récemment dévoilé, est pointé du doigt. Pour le Rassemblement Citoyen, il est composé de personnes "dont les associations ou les structures reçoivent de l'argent de la ville", provoquant des conflits d'intérêts qu'il est "urgent de prévenir".

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
harry le 25/03/2014 à 12:20

BOnjour,
C'est un échec ce 1er tour aux élections municipales 2014 a villeurbanne. J'aurai bien apprécié que les partis de gauche s'allient avec le PS des le 1er tour.
Membre du front de gauche, je vais peut etre voter pour le PS au 2ème tour pour soutenir le PS et le PC.

Signaler Répondre

avatar
rigolu1@gmail.com le 14/02/2014 à 22:01

Béatrice démontre qu'elle ne fait pas de la politique sa carrière mais son tremplin pour servir les citoyennes et citoyens.

En Conséquence sa candidature est une occasion unique pour les villeurbannaises et villeurbannais pour changer une fois pour toute une autre façon de servir dans leur ville.

Sa signature de la Charte Anticor est une expression volontariste de son engagement politique

Signaler Répondre

avatar
Foldire le 13/02/2014 à 21:21
Vincent a écrit le 13/02/2014 à 20h07

Juste pour info pour être élu au Grand Lyon il est indispensable d'être élu conseiller municipal. D'autre part Béatrice VESSILLER représente le Grand Lyon au Sytral et doit donc être élu communautaire. Elle n'a jamais cumulé les fonctions d'adjointe au maire et conseillère générale. Enfin elle ne fait qu'assumer ses responsabilités d'élu dans des organismes important pour la vie de notre ville et de l'agglomération.
Sa signature de la charte Anticor s'inscrit dans son désir de voir évoluer le système représentatif dans notre agglomération. Vous ne lui enlèverez pas son engagement pour la parité, l'élection direct des conseillers communautaires et pour plus de démocratie participative.
Il est amusant de voir à quel point on reproche plus souvent aux femmes ce type d'engagements multiples. Tournez vous plutôt vers les véritables cumulards. C'est eux qui en ne s'engageant pas pour un renouveau de la démocratie rendent toute réforme difficile. Nous avons besoin de femmes comme Béatrice Vessiller pour un véritable renouveau.

Et alors ?
N'est-ce pas du cumul, que ce soit indispensable ou pas ?
Et ce n'est pas parce que la gérontocratie cumule encore plus que ce serait acceptable pour d'autres qui cumule moins.

Signaler Répondre

avatar
Vincent le 13/02/2014 à 20:07

Juste pour info pour être élu au Grand Lyon il est indispensable d'être élu conseiller municipal. D'autre part Béatrice VESSILLER représente le Grand Lyon au Sytral et doit donc être élu communautaire. Elle n'a jamais cumulé les fonctions d'adjointe au maire et conseillère générale. Enfin elle ne fait qu'assumer ses responsabilités d'élu dans des organismes important pour la vie de notre ville et de l'agglomération.
Sa signature de la charte Anticor s'inscrit dans son désir de voir évoluer le système représentatif dans notre agglomération. Vous ne lui enlèverez pas son engagement pour la parité, l'élection direct des conseillers communautaires et pour plus de démocratie participative.
Il est amusant de voir à quel point on reproche plus souvent aux femmes ce type d'engagements multiples. Tournez vous plutôt vers les véritables cumulards. C'est eux qui en ne s'engageant pas pour un renouveau de la démocratie rendent toute réforme difficile. Nous avons besoin de femmes comme Béatrice Vessiller pour un véritable renouveau.

Signaler Répondre

avatar
Foldire le 13/02/2014 à 17:26

Elle a signé la charte Anticor dont le non cumul des mandats. Une bonne tête de vainqueur pour se moquer des électeurs. Jugeons :

Conseillère municipale de Villeurbanne
Conseillère communautaire du Grand Lyon depuis 2001
Adjointe au maire, chargée des déplacements urbains et de la voirie de 2008 à 2010
Conseillère générale depuis 2011, présidente de la commission locale d'insertion de Villeurbanne (Commission RSA)
Membre du Comité syndical du Sytral (Syndicat des Transports pour le Rhône et l’Agglomération)
Présidente de l'Agence Locale de l'Énergie (ALE)
Membre des conseils d’administration de Villeurbanne Est Habitat (VEH) et de la Maison du Citoyen

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.