Le couturier Max Chaoul lance une opération de crowdfunding

Le couturier Max Chaoul lance une opération de crowdfunding
Photo DR.

Afin de célébrer les 20 ans de la maison de couture Max Chaoul, le créateur spécialisé dans les robes de mariée et de soirée lance sa nouvelle collection 2015 "ReNéeSens".

Le couturier avait récemment connu des difficultés : sa société avait en effet été placée en redressement judiciaire avant de trouver un repreneur en février dernier. C'est donc avec une opération de crowdfunding (financement participatif) que Max Chaoul va construire le projet de sa nouvelle collection au nom évocateur.

Celle-ci présentera des robes "transformables et modulables, tantôt mariée, tantôt soirée", peut-on lire dans un communiqué publié ce jeudi. Toutes seront entièrement fabriquées à Lyon et uniquement constituées de matières françaises. Afin de pouvoir créer cette collection, le créateur fait appel au soutien du grand public afin de récolter 50 000 d'euros. Une opération de crowdfunding qui est présentée comme "l'opportunité de s'offrir des robes de la future collection à prix très préférentiels".

Plus d'informations sur www.kisskissbankbank.com/re-nee-sens-par-max-chaoul

Tags :

chaoul

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
aldalee le 04/09/2014 à 07:59

j'aimerais beacoup la conception des robes de Max Chaoul.Des robes "transformables et modulables, tantôt mariée, tantôt soirée" sont vraiment plus pratiques pour les femmes.elles n'achètent plus des robes differentes pour les situations différentes.et j'ai aussi une boutique qui contient la même conception:http://www.mamariage.com/robe-de-mariee-luxe

Signaler Répondre

avatar
jeannedelyon le 29/07/2014 à 12:36

Je pense qu'il a assez d'argent pour mettre en place son opération de crowdfunding. Certes ses robes sont authentiques et uniques. Les prix ne sont pas données aussi. J'ai trouvé un site ou les robes de mariée sont 3x moins chère et de bonnes qualités http://www.robedesoireechic.fr/fr/8-robes-de-mariage

Il y a vraiment un fossé entre les riches et les autres...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.