OL : stop ou encore pour l'Europe ?

OL : stop ou encore pour l'Europe ?
Anthony Lopes et Christophe Jallet - LyonMag

Mal embarqué après sa défaite concédée à Gerland à l'aller (2-1), l'OL
joue ce jeudi soir à Giurgiu (18H45)  à 50 km au sud de Bucarest contre le
club roumain du FC Astra en barrage retour de la Ligue Europa.

Il y a tout juste un an, l'Olympique Lyonnais affrontait la Real Sociedad en barrage de la Ligue des Champions.
Une élimination ne sortait pas le club de Jean-Michel Aulas des coupes d'Europe car il était alors directement repêché en Europa league, épreuve dont il a même atteint les quarts de finale.
Cette fois, un échec serait une étape de plus dans le déclin de l'OL, engagé depuis plusieurs saisons déjà au fil des mauvais recrutements et autres mauvais choix qui ont coûté cher. Il serait sorti de la scène européenne.

Ce soir, l'équipe que présentera Hubert Fournier n'aura pas fière allure et le nouvel entraîneur lyonnais a tout du parfait bricoleur.
Il est privé de dix joueurs dont un suspendu (Rose, exclu à l'aller). Les autres sont blessés pour des durées plus ou moins longues. Tous les secteurs de jeu sont touchés, y compris l'attaque épargnée jusqu'alors.
Ce qui laisse à penser que, même en cas de qualification, un redressement n'est pas espéré à très court terme. Tout juste peut on espérer que la trêve internationale permettra à une partie de ces éclopés de revenir dans le groupe mais avec un degré de forme manquant forcément d'homogénéité.
En attendant que tout le monde soit dans sa meilleure forme physique, Jean-Michel Aulas a fait, une fois n'est plus coutume depuis plusieurs années, le voyage directement avec son effectif.
Il a profité de ces quelques heures de proximité avec ses joueurs pour leur donner le tonus maximum au plan mental.
Est-ce que ce sera suffisant ?
Les facultés de JMA à transcender son effectif sont indéniables mais c'est quand même sur le terrain que cela se jouera, dans un petit stade bien loin des hauts standings des grandes enceintes fréquentées aux quatre coins de l'Europe il y a peu de temps encore.

Dans une enceinte de 8000 places, où les supporters du FC Astra espèrent un exploit de leur équipe, l'OL voudra faire perdurer l'histoire européenne du club, présent fin août pour le tirage au sort à Monaco chaque année depuis 1997.
Stop ou encore ?

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
soupçons le 28/08/2014 à 17:55

Dans ces circonstances, il serait judicieux de pratiquer un contrôle anti doping

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.