Les poursuites engagées par une association antiraciste contre un avocat lyonnais jugées nulles

Les poursuites engagées par une association antiraciste contre un avocat lyonnais jugées nulles
Photo d'illustration - LyonMag

Alexis Dubruel, l'avocat poursuivi par Mémoire 2000, attendait ce jeudi d'être fixé sur son sort.

Le tribunal correctionnel de Paris a finalement estimé que les poursuites engagées par l'association étaient nulles.

En octobre 2012, Alexis Dubruel avait demandé la récusation du juge Albert Lévy car son nom sonnait juif et qu'il pourrait ne pas être impartial dans une affaire où le parent d'une prévenue se nommait Moïse. "Le papa de la personne (...) se prénomme Moïse", or "la première page de la notice du mot Moïse sur le site Wikipédia mentionne que ce mot est selon la tradition, le fondateur de la religion juive", avait notamment fait remarquer l'avocat pour expliquer sa demande.

Le tribunal a mis en avant le fait que le caractère public de l'infraction de complicité de provocation à la discrimination raciale reprochée à Alexis Dubruel ne pouvait être retenu.
Radié du barreau de Lyon, l'avocat s'est de nouveau défendu d'avoir prononcé des propos antisémites. Il a d'ailleurs formé un pourvoi en cassation.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
loup le 12/09/2014 à 12:02

Votre article est tout sauf clair.
Merci de mettre en lien les pièces à disposition.

Signaler Répondre

avatar
FUDyou le 12/09/2014 à 11:24
A bon entendeur a écrit le 12/09/2014 à 09h03

Bonne nouvelle.
Ces associations dites "antiracistes" savent pertinemment que la plupart de leurs attaques en Justice sont nulles et non avenues. Mais ils veulent asphyxier toute personne qu'ils suspectent de racisme, peu importe que la personne en question soit réellement innocente.

Dans ce genre de combat, gagner n'est pas une fin en soi.
Le plus important est de semer ce que les américains appellent le FUD (Fear, Uncertainty, Doubt = peur, risque hasardeux et doute) chez l'adversaire.
Si en plus l'adversaire est devenu dépressif, ruiné, divorcé, isolé, malade d'un ulcère et paranoiaque, c'est tout bénéfice. Il est HS et les autres y réfléchiront à 2 fois, le terrorisme intellectuel n'en demande pas plus.

Signaler Répondre

avatar
A bon entendeur le 12/09/2014 à 09:03

Bonne nouvelle.
Ces associations dites "antiracistes" savent pertinemment que la plupart de leurs attaques en Justice sont nulles et non avenues. Mais ils veulent asphyxier toute personne qu'ils suspectent de racisme, peu importe que la personne en question soit réellement innocente.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.