Débordements en marge d’OL-Montpellier : un supporter lyonnais blessé par la police ?

Débordements en marge d’OL-Montpellier : un supporter lyonnais blessé par la police ?
photo d'illustration - Lyonmag.com

Si la police évoquait une bagarre dimanche soir entre "ultras" lyonnais et supporters montpelliérains en marge du match au stade de Gerland ayant fait un blessé grave, le Virage Sud Lyon s’est exprimé lundi soir dans un communiqué sur les faits.

Et c’est une version totalement différente qui est présentée : le blessé en question, un supporter de l’OL connu des services de police pour son appartenance au hooliganisme et déjà interdit de stade à deux reprises, n’aurait pas été mêlé à la bagarre de dimanche soir se trouvant tout de même près du lieu des incidents. "Il s’interpose par contre quand il voit des supporters qui veulent s’en prendre à des familles. Aucun coup n’est échangé, aucun projectile ni quoi que ce soit qui pourrait mettre en danger la sécurité des policiers. Seulement des mots pour tenter de protéger ces familles innocentes, mais s’en est trop pour la police qui n’hésite pas à lui tirer dessus en visant le visage".
Lors des affrontements, la police a dû faire usage de gaz lacrymogène et de flashballs pour disperser la foule.

L’homme est actuellement en soins intensifs à l’hôpital Edouard Herriot "car la commotion est grave et les effets du choc pourraient devenir catastrophiques pour l’usage de son œil droit, selon les médecins en charge de sa santé".
Le Virage Sud Lyon a lancé par la même occasion un appel à témoins dans le but de défendre le supporter blessé.

De son côté, la police, contactée par la rédaction, indique avoir ouvert deux enquêtes. La première, menée par le pôle commandement-déontologie-discipline, devra déterminer les causes des blessures de la victime. La seconde, dirigée par la Sûreté Départementale, devra en dire plus sur les circonstances qui ont conduit aux affrontements entre les deux groupes de supporters.

Tags :

ol

supporters

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
papa inquiet le 22/10/2014 à 11:42

connu pour son appartenance au hooliganisme et interdit de stade 2 fois.. si ce sont ces gens qui protègent les familles aux abords du stade il y a de quoi s'inquiéter

Signaler Répondre

avatar
Romain le 22/10/2014 à 10:07

Pourquoi le policier a t-il viser le visage : volontairement ou par incompétence ?
Un flashball dans une jambe n'aurait-il pas suffit ?

Signaler Répondre

avatar
Je demande le 22/10/2014 à 10:00

C'est bien de lutter contre la violence de rue.
Mais que fait Carenco contre les bagarres qui ont lieu tous les week-ends aux abords des berges du Rhône ? A certains endroits de la Guillotière ou de Vénissieux ?
Que fait Carenco contre les gens qui caillassent des pompiers ?
Il s'agirait d'être ferme avec tout le monde...

Signaler Répondre

avatar
Foldire le 22/10/2014 à 09:53

On ne va pas se plaindre que la police soit ferme avec des fauteurs de trouble qui mettent en danger des citoyens et supporters lambda pris en otage au milieu de cette violence.
Que des hools veulent faire le coup de poing entre eux pourquoi pas dans un endroit neutre ou des salles de combat prévues à cet effet mais pas au milieu d'autres citoyens mis en danger.
J'aimerai néanmoins tant voir la même détermination des forces de l'ordre dans les cités.
Mais ont-ils les mêmes instructions de fermeté et les mêmes ordres quand ils interviennent en cité ?
J'ai comme un doute...

Signaler Répondre

avatar
malheureux le 22/10/2014 à 09:39

de se rendre au stade et d'être exposé à de telles violences du fait de quelques supporters plus qu'indésirables

Signaler Répondre

avatar
mas le 22/10/2014 à 06:52

le foot un sport de c.... et pour les c....

Signaler Répondre

avatar
petite precision le 22/10/2014 à 00:21
Marcel a écrit le 21/10/2014 à 18h15

Les policiers font leur boulot un point c est tout arrêter de baver vous les journalistes gauchisants sur ces ces fonctionnaires

Ceux qui se plaignent qu'un de leurs camarades de stade se soit fait appuyer sur le nez par les policiers ne sont pas des gauchistes mais plutot des marinistes pour nombre d'entre eux..
Quand aux journalistes, ils ne font que relayer la version d'une association de supporteurs, sans prendre parti sur qui ment et qui dit la verite...
Ni vous ni moi n'eions la, alors pas la peine d'extrapoler..
La police fait souvent n'importe quoi ,qu'ils tapent sur des blancs, sur des noirs, sur des gauchistes ou sur des droitards...
L'important pour eux , c'est de taper...

Signaler Répondre

avatar
minot le 21/10/2014 à 22:19

arff et A savoir, derrire vous crans vous avez pas trop les jetons vous !

Signaler Répondre

avatar
arff le 21/10/2014 à 21:09

Mais non, ils ont trop les jetons !!

Signaler Répondre

avatar
A savoir le 21/10/2014 à 19:04

Les policiers agissent-ils avec le même zèle lors de situations violentes à Vaulx en Velin, Vénissieux, Bron, Villeurbanne, etc...?

Signaler Répondre

avatar
Commerçant ambulant le 21/10/2014 à 18:51
Philippe a écrit le 21/10/2014 à 18h16

Bravo les flics moi j'ai été blessé par cette racaille.

Ces vermines sont de vrais sauvages.
J’espère que cela va les calmer à l'avenir !

Signaler Répondre

avatar
Philippe le 21/10/2014 à 18:16

Bravo les flics moi j'ai été blessé par cette racaille.

Signaler Répondre

avatar
Marcel le 21/10/2014 à 18:15

Les policiers font leur boulot un point c est tout arrêter de baver vous les journalistes gauchisants sur ces ces fonctionnaires

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.