Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le Lyon-Turin, un projet “surdimensionné” pour Bruxelles

Le projet de ligne à grande vitesse entre Lyon et Turin n'en finit plus de faire face aux critiques. Cette fois, c'est la Commission européenne qui est très critique sur le coût et l'impact environnemental du projet LGV. Un projet que Bruxelles juge «surdimensionné ». Il faut dire que le coût du projet atteindrait 26 milliards d'euros dans les projections actuelles. Les représentants de la Commission européenne ont également reconnu un impact environnemental lors de sa construction, tant au niveau des émissions de CO2 lors du chantier que du retraitement des déchets générés par les travaux. La viabilité économique du projet n'étant pas assurée, la Commission se prononce aujourd'hui pour un financement et une réalisation segmentés, ce qui se traduirait pour certains élus européens par une forme de désengagement de la Commission sur le projet dans son ensemble. Pour rappel, l'Union européenne doit financer 40% des 8,5 milliards d'euros que coûtera la seule construction du tunnel transalpin de 57 km, soit 3,4 milliards, l'Italie prenant en charge 2,9 milliards et la France 2,2 milliards. La Cour des comptes en France avait de son côté déjà stigmatisé «la part de responsabilité de l'Europe dans le dévoiement du rôle conféré à la grande vitesse», en «échafaudant un plan ambitieux de réseau européen de transport quitte à prendre fait et cause pour des projets dont la rentabilité socio-économique est discutée».


Commentaires 4

Déposé le 05/11/2014 à 14h21  
Par stopolt Citer

Erreur de frappe, je reprécise : Le tunnel de base était annoncé à 13,9 Mds € en 2007 et a chuté à 8,5 milliards en 2012.
Le tunnel du St-Gothard ouvrira en déc. 2016.
La part française pour le percement du tunnel de base franco-italien serait de 2,2 Mds €
Et la part de l'Europe (40% de 8,5 Mds) soit 3,4 Mds
La part italienne était de 2.9 Mds et serait dernièrement passée à 7 milliards d'€ .
http://www.europaquotidiano.it/2014/10/30/torino-lione-i-costi-lievitano-il-senatore-pro-tav-esposito-chiede-unaudizione-urgente/
Ce qui nous amènerait à un nouveau coût du tunnel à 20,5 Mds € ce qui parait impensable a annoncer mais certainement proche de la réalité finale.
Une précision, le tunnel de base n'est correspond qu'à moins d'un tiers de l'ensemble de la ligne Lyon-Turin. Il restera les accès au tunnel et le CFAL

Déposé le 05/11/2014 à 09h28  
Par stopolt Citer

26 milliards c'était avant (en 2012) maintenant c'est 30. En 2002, c'était 12 Mds €. En 10 ans, l'augmentation a été 116%. Quel sera le prix du Lyon-Turin quand il sera fini en 2050 ?. Le tunnel de base était annoncé à 13,9 Mds € et a chuté à 8,5 en 2012. Une baisse de 39%. Pour mémoire le tunnel du St-Gothard qui ouvrira en déc 2013 a coûté plus de 10,5 Mds. En Italie, on vient d'annoncer une explosion du prix du tunnel de base à 12 Mds. Des gros débats sont en cours (sénateur Esposito). Ce qui est surprenant, c'est qu'il s'agit du tunnel franco-italien qui couterait 12 en Italie et seulement 8,5 en France. Et silence radio coté presse française

Déposé le 05/11/2014 à 08h11  
Par bad gone Citer

il faudrait quand qu'ils se décident un jour ou l'autre car les travaux sont en court , notamment le creusement du tunnel ,des dizaines de millions d'euros ont déjà été dépensés alors qu'ils n'attendent pas d’être a la moitié de réalisation du projet pour renoncer au travaux sinon il va encore y avoir des milliard d'euros qui vont partir a la poubelle ,comme pour les radars de l’écotaxe, remarquez ça tombe bien la France a justement de l'argent en trop dont elle ne sait que faire .

Déposé le 05/11/2014 à 07h32  
Par titan Citer

ils ont pas parlé du Grand Stade de Collomb ????

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.