Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Saint-Priest : “Nous ne voulons plus de Martine David”

Habib Darwiche

Candidat du Modem pour les municipales à Saint-Priest, Habib Darwiche présente une liste d’ouverture. Interview.

Votre parcours politique ?
Habib Darwiche : Adhérent chez les Verts depuis 2000, j’ai été élu un an plus tard aux municipales à Saint-Priest avec la majorité actuelle. Mais j’ai compris que l’écologie n’appartenait pas qu’aux Verts et j’ai rejoint le PRG en 2006. Et je me suis rapidement aperçu que ce parti était totalement dépendant du PS et que leurs seules actions étaient des tractations politiciennes. Du coup, après les présidentielles, j'ai adhéré au Modem, qui est un rassemblement de toutes les sensibilités politiques. Je me sentais complètement en phase avec le discours indépendantiste de Bayrou. Et aujourd'hui, mon objectif, c'est de développer le Modem dans tout l’Est lyonnais.
Pourquoi vous vous présentez aux municipales à Saint Priest ?

Je veux sortir de ce clivage gauche-droite sans issue. D’ailleurs, si je suis élu, je souhaite que l’opposition participe à la gestion de la ville. En tout cas, nous ne voulons plus de Martine David, la maire socialiste, et nous ne voulons pas non plus de Philippe Meunier, le candidat UMP qui a été parachuté à Saint-Priest. Et sur notre liste, on a seulement 10 personnes encartées au Modem. Les 33 autres sont issues de la société civile, certains plutôt de gauche, d'autres qui ont voté pour Sarkozy... Bref, on présente une liste d’ouverture du mouvement démocrate soutenue par Bayrou.
Quel est votre programme ?
L’urbanisme est notre priorité. Il faut absolument respecter l’environnement et arrêter de bétonner la ville. Les habitants de Saint-Priest ont besoin de retrouver des espaces verts. Ensuite, il faut développer l’offre de logements car aujourd’hui, il faut attendre 5 ans avant d’avoir droit à un logement social ! On veut aussi améliorer la sécurité en faisant plus de prévention. Car augmenter le nombre de caméras de vidéosurveillances, ça ne sert à rien, puisque la délinquance se déplace dans les rues où il n'y a pas de camérés.
Une alliance au second tour est envisageable ?
J'ai quitté le PRG car j’en avais marre de ces négociations politiques. Ce n’est pas pour recommencer avec le Modem ! Nous voulons surtout rester cohérents et ne pas faire comme à Lyon, où le centre explose dans tous les sens.

L’homme :
Habib Darwiche
50 ans, marié, 3 enfants de 12 ans, 10 ans et 7 ans
Directeur d’un foyer de jeunes travailleurs à Vénissieux
Parcours : Né au Liban, Habib Darwiche passe son bac avant d’arriver en France à 29 ans. Il obtient une licence de philosophie et un DEA social à Lyon II puis il passe son diplôme d’ingénieur dans le domaine sanitaire et social à la Doua. Après avoir occupé plusieurs postes de surveillants dans des établissements scolaires, il travaille en 1995 dans un foyer social, puis il devient directeur d’un foyer de jeunes travailleurs à Vénissieux en 2000.



Tags : darwiche | martine david |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.