Jean-Jack Queyranne : « nous devons défendre les maternités et ne rien céder à la désertification médicale »

Les maternités de Die, de Bourg-Saint-Maurice et de Privas font partie des plus petites en France, moins de 300 accouchements par an. Dans un rapport publié ce vendredi, la Cour des Comptes appelle à renforcer le contrôle de ces petites unités et à les fermer sans délai si elles ne remplissent pas les normes de sécurité. Jean-Jack Queyranne, président de la Région Rhône-Alpes s'est opposé ce mercredi à la fermeture des maternités à faible activité. Dans son communiqué, l'élu met en avant la mission de service public essentielle de ces institutions : « elles apportent beaucoup à leurs territoires en termes d'emploi, d'attractivité pour les jeunes et de qualité de vie. Nous devons défendre les maternités et ne rien céder à la désertification médicale ».

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.