Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Droit de réponse de Serge Bertrand

Suite à la publication de notre article le 3 mars intitulé "Hub gastronomique à la place de Chapitre : le projet ne verra jamais le jour", Serge Bertrand nous a fait parvenir un droit de réponse que nous reproduisons in extenso.

J'apporte réponse à l'article paru le 3 mars 2015 à 13 heures 34 sur LyonMag.com et intitulé : "Hub gastronomique à la place de Chapitre : le projet ne verra jamais le jour".

Cet article contient une présentation des faits trompeuse, porte des accusation et mentionne des propos à mon encontre de nature diffamatoire telles que "Nos confrères admettent ce mardi avoir été trompés, potentiellement par Serge Bertrand, le porteur du projet et membre des Toques Blanches. L'homme qu'on leur a présenté comme "un mytho" est désormais injoignable".

Tout d'abord je n'ai pas été à l'origine de l'information qui vous a été donnée quant à la description du projet que vous révélez.
Ensuite je ne suis pas le mythomane tel que décrit .

Cette accusation est très grave et est, en outre, basée sur des prétendues conversations avec des personnes dont on ignore tout de l'identité, alors même que ce projet a recueilli depuis sa présentation à la ville de Lyon le soutien de personnalités.

Le projet est réel. Il est initié depuis décembre 2013 avec le mandataire de la SCI familiale 19 placeBellecour, propriétaire des lieux, auprès duquel j'ai entretenu des relations régulières depuis cette date. J'ai procédé à plusieurs visites des lieux et échangé de nombreuses fois avec lui depuis maintenant plus d'un an.

Malgré mes demandes, je n'ai jamais pu rencontrer les co-gérants de cette SCI et les associés de celle-ci physiquement, pour leur exposer de vive voix l'importance de ce projet pour la ville de Lyon, les garanties juridiques et financières que je peux leur apporter et qui se sont affinées et confortées au fil du temps. Je n'ai eu que le mandataire comme interlocuteur.

C'est pour l'instant cette seule rencontre humaine qui manque à mon projet dont finalement personne d'autre que moi n'est capable de parler précisément.

Compte tenu des échanges entretenus avec le mandataire du bailleur depuis décembre 2013 et sur toute l'année 2014, nous devrons, de toute façon, nous parler quand même.

J'y tiens particulièrement car c'est toute la philosophie de mon projet : un endroit gourmand pour des lyonnais et des visiteurs qui le méritent, autour d'une des valeurs les plus fondamentales de la ville de Lyon : la gastronomie.

Les propriétaires des lieux ont bien sûr le droit de préférer un autre projet plus commercial. Il s'agit juste de ne pas se tromper sur le rayonnement que l'on veut donner à l'une des plus belles places de Lyon.



Tags : maison bellecour |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.