Après 2012, le lyonnais Maxime Verner visera l'élection présidentielle de 2017

Après 2012, le lyonnais Maxime Verner visera l'élection présidentielle de 2017
Maxime Verner - DR

En 2012, Maxime Verner avait fait sensation en tentant de devenir, à 22 ans, le plus jeune candidat à la présidentielle.

Mais cet habitant de Bron n'avait obtenu que 358 parrainages sur les 500 requis, le poussant finalement à soutenir Nicolas Sarkozy. "Depuis 2012, j'ai pris trois ans de recul pour créer mon entreprise, replonger aux sources de mon engagement et me rapprocher de ceux qui partagent ma bonne volonté, condition de ce qui nous rend dignes d'être heureux. Me voilà fin prêt à retourner au combat, avec vous, pour changer notre pays", écrit sur son site le jeune homme désormais basé à Paris.

Maxime Verner fait donc de l'élection présidentielle de 2017 son nouvel objectif. Et dispose déjà d'une feuille de route : "En septembre prochain, nous poserons publiquement les douze grands problèmes auquel notre pays est confronté. Nous lancerons une application permettant à tous les citoyens de participer au travail de réflexion. Ils pourront proposer leurs idées de solutions et d'outils pour chacune des thématiques, et donner leurs avis sur les idées afin de tester et de former le programme.
Nous allons ensuite présenter une année durant sur le terrain nos solutions, qui reprendront des mesures concrètes et des technologies innovantes pour débloquer ces sujets,
poursuit l'entrepreneur. En novembre 2016, nous publierons le projet complet et mènerons une opération dans tout le pays pour finir de collecter les 500 parrainages d'élus nécessaires à notre candidature."

Dans une interview à LyonMag donnée en 2013, il avait indiqué privilégier plutôt un retour à Bron pour les municipales 2014, ce qu'il n'avait pas fait. Avec l'expérience et un réseau plus étoffé, Maxime Verner parviendra-t-il à tenir la distance cette fois-ci ?

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
pivert le 20/12/2015 à 17:01

M. Verner est un escroc. Il a offert des voyages en Tunisie par tirage au sort à deux jeunes filles, sur ses fonds propres, pour inciter les jeunes à s’inscrire sur les listes électorales et promet, s’il est élu, des bons de 300 euros financés par la mairie à ceux qui iront voter et gagnent moins de 1.500 euros par mois.


http://www.lexpress.fr/actualite/politique/maxime-verner-18-ans-et-deja-au-coeur-de-la-polemique_470359.html

Signaler Répondre

avatar
paris le 21/04/2015 à 21:36

je ne sais si on peut qualifier ce monsieur de lyonnais: cela fait bien longtemps qu'il vit à paris...

Signaler Répondre

avatar
ben oui le 21/04/2015 à 18:18
Post monétaire a écrit le 21/04/2015 à 12h00

Un bon exemple pour faire croire que "la démocratie fonctionne" puisque chacun peu essayer d'être calife à la place du calife. Mais dans les faits, on a droit à un clone qui vote Sarkosy et change d'avis comme les autres. Et au final aux prochaines élections, il n'y aura aucun réel débat, aucune idée nouvelle. La chape de plomb sera toujours là.

Sarkozy, avec un Z s'il te plait :)

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 21/04/2015 à 12:00

Un bon exemple pour faire croire que "la démocratie fonctionne" puisque chacun peu essayer d'être calife à la place du calife. Mais dans les faits, on a droit à un clone qui vote Sarkosy et change d'avis comme les autres. Et au final aux prochaines élections, il n'y aura aucun réel débat, aucune idée nouvelle. La chape de plomb sera toujours là.

Signaler Répondre

avatar
SARKY le 21/04/2015 à 09:10

Mais comment font ils pour avoir la même 'coupe' de cheveux à l'UMP ??

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.