Zacharias demande 81 millions d'euros à Vinci

Antoine Zacharias, l'ancien président de la Compagnie générale des Eaux à Lyon dans les années 80-90, a demandé vendredi 28 mars devant le tribunal de commerce de Nanterre, une indemnisation record de 81 millions d'euros à Vinci, le groupe de construction dont il était le pdg, qu'il accuse de l'avoir privé d'une partie de ses stock-options. Le verdict est attendu pour le 31 mai.
Antoine Zacharias avait assigné Vinci en justice fin janvier 2007 en estimant son préjudice à 81 millions d'euros augmentés des intérêts au taux légal à compter de l'assignation. L'ancien P-DG entend faire reconnaître qu'il aurait été privé de ses fonctions dirigeantes et, par conséquent, privé du droit de percevoir une partie de ses stock-options.
Indemnité de 12,9 millions d'euros
En juin 2006, Antoine Zacharias quittait ses fonctions de président sous la pression du conseil d'administration de Vinci avec une indemnité s'élevant à 12,9 millions d'euros. Le conseil d'administration avait confirmé Xavier Huillard à son poste de directeur général contre l'avis d'Antoine Zacharias, qui demandait son départ. Xavier Huillard avait en effet publiquement dénoncé le salaire "très élevé" du P-DG d'alors, et les stock-options dont il aurait bénéficié depuis plusieurs années, selon lui, de 250 millions d'euros.

Tags :

zacharias

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.