Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les deux journalistes lyonnais travaillent pour Canal+ - DR

Deux journalistes lyonnais frappés au nunchaku et à la batte de baseball

Les deux journalistes lyonnais travaillent pour Canal+ - DR

Journalistes à Canal +, ils couvraient la finale du championnat de France de basket-ball.

Un match remporté par Limoges face à Strasbourg, samedi dernier. Après avoir fêté le titre en boite de nuit, Norman Staron, ancien étudiant de l’ISCPA Lyon et Alexandre Piguet, passé par Sciences-Po Lyon ont été violemment agressés dans les rues de Limoges dimanche matin. Un troisième journaliste, Clément Cotentin a lui aussi été pris à partie.

Selon le Populaire, un journal local, des individus en voiture se sont arrêtés à leur hauteur pour leur demander une cigarette. Mais le ton est rapidement monté. L’un a été frappé avec une batte de baseball, tandis que les autres ont reçu des coups de nunchaku. Les blessures sont graves. Un journaliste a perdu connaissance et souffre d’un traumatisme du visage. Il a aussi été blessé à l’œil. Un autre a reçu douze points de suture sur la tête, tandis que le troisième n’est que légèrement blessé.

En revanche, le présentateur de l’émission Ludovic Deroin, marchait plus loin et n’a pas été agressé. "C’est une banale histoire de sortie de boîte, a expliqué l’un des membres de l’équipe au quotidien local. L’agression n’a rien à voir avec Canal+ ou le match du CSP". Une enquête est en cours, mais les auteurs, qui auraient été identifiés par la police, sont toujours en fuite.



Tags : canal + |

Commentaires 8

Déposé le 24/06/2015 à 11h54  
Par Fopaldire Citer

Les pompiers pyromanes a écrit le 23/06/2015 à 13h08

Des journalistes agressés par ceux qu'ils protègent systématiquement dans leurs articles, voilà qui n'est pas banal contrairement aux citoyens qui se font agresser par les mêmes.

Le diktat du vivre ensemble imposé par les élites aux autres mais pas pour eux, commence à leur péter à leur figure.
On en rirait si ce n'était pas aussi tragique.

Déposé le 23/06/2015 à 16h25   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Commissaire a rien Citer

PAS D'AMALGAMES. !!!!!!!

Déposé le 23/06/2015 à 13h08  
Par Les pompiers pyromanes Citer

Des journalistes agressés par ceux qu'ils protègent systématiquement dans leurs articles, voilà qui n'est pas banal contrairement aux citoyens qui se font agresser par les mêmes.

Déposé le 23/06/2015 à 13h05  
Par disco500 Citer

Commissaire a rien a écrit le 23/06/2015 à 12h49

PAS D'AMALGAME. !!!!!!!

c'est vrai qu'on est tenté de faire le procès des boites de nuit mais chuttt ce petit monde se protège bien !!

ne soyons pas les idiots utiles des "boss" de la nuit

Déposé le 23/06/2015 à 12h49   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Commissaire a rien Citer

PAS D'AMALGAME. !!!!!!!

Déposé le 23/06/2015 à 12h29  
Par mafia de la nuit Citer

AeDe a écrit le 23/06/2015 à 12h17

"C’est une banale histoire de sortie de boîte, a expliqué l’un des membres de l’équipe au quotidien local…"
Ainsi va la vie. Vous sortez d'une boite, vous vous promenez, et il est banal de se retrouver aux urgences. Etre passé à tabac au risque de rester handicapé, voire mourir, est… banal. Voilà, voilà.

eh oui mais les boites ne posent pas problème et sont bien implantées dans le paysage nocturne.

Pourtant tous les week ends il y a de violentes bagarres qui éclatent à la sortie ou à l’intérieur..........et aucun contrôle sur l'alcool consommé

AeDe Déposé le 23/06/2015 à 12h17  
Par AeDe Citer

"C’est une banale histoire de sortie de boîte, a expliqué l’un des membres de l’équipe au quotidien local…"
Ainsi va la vie. Vous sortez d'une boite, vous vous promenez, et il est banal de se retrouver aux urgences. Etre passé à tabac au risque de rester handicapé, voire mourir, est… banal. Voilà, voilà.

Déposé le 23/06/2015 à 12h03  
Par Robert Citer

Les journalistes découvrent la triste réalité de la France...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.