Rhône-Alpes : une association voit le nombre d’allergiques à l’ambroisie doubler en dix ans !

Rhône-Alpes : une association voit le nombre d’allergiques à l’ambroisie doubler en dix ans !
DR

Stop Ambroisie publie ce vendredi des estimations pour le moins inquiétantes concernant le nombre de personnes allergiques à l’ambroisie en Rhône-Alpes.

Si actuellement, les malades représentent 21% de la population de la région, ce chiffre pourrait doubler d’ici les dix prochaines années pour atteindre 40%. "On se rapprocherait alors de la situation actuelle de la Hongrie où 50% de la population souffre d’allergie à l’ambroisie et où l’infestation y est devenue définitive et irréversible", indique l’association.

Au vue de ce "catastrophique doublement du nombre de malades de l’ambroisie en Rhône-Alpes en 10 ans, de 2004 à 2014", Stop Ambroisie "demande d’une part aux pouvoirs publics de se montrer beaucoup plus déterminés et mieux organisés, et d’autre part aux élus communaux et intercommunaux de prendre ce problème réellement au sérieux avant qu’il ne soit trop tard".

A noter que le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA)  a de nouveau mis en garde en cette fin de semaine contre les pollens d’ambroisie ; le risque est jugé moyen dans le Rhône.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Nostromo le 17/07/2015 à 18:47

Normalement, l'ambroisie c'est en septembre octobre non ?

Signaler Répondre

avatar
persea le 17/07/2015 à 17:13

Si on lit le rapport de l'ORA 2014, les données ne sont pas si alarmistes. La prévalence de la maladie allergique (réaction anormale à une stimulation normale) augmente actuellement pour tous les allergènes et il convient de prendre les mesures pour minorer les risques d'exposition aux facteurs pathologiques. Les cas certains d'allergie à l'ambroisie restent stables. La prévalence américaine est à 10% et le rapport de l'ORA la situe à 13%...(progression de 1% en 10ans). Donc il faut continuer à lutter contre la prolifération de l'ambroisie sans pour autant céder à la psychose et aux alarmistes.

Signaler Répondre

avatar
Citoyenne le 17/07/2015 à 16:27

Depuis plus de 15 ans on en parle..j'ai fait partie de bénévoles pour les berges du Rhône vers Rillieux la pape...mais quand on voit les parcelles envahies et personne pour nettoyer..les emplois aidés pourraient servir à cela?? Les propriétaires ne nettoyant pas leurs parcelles devraient être verbalisés..

Signaler Répondre

avatar
Futur exilé le 17/07/2015 à 16:20

Pour moi c'est un problème très concret, étant au chômage, je ne peux pas aller à Bron / Vénissieux / Saint Priest, trop d'ambroisie, pas de clim, fenêtres ouvertes, j'y est passé une semaine, j'ai du cassé les périodes d'essais, du coup impossible de postuler à des offres d'emploi sur dans ces coins...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.