Immobilier à Lyon : "C’est le moment !" selon l’Express

Immobilier à Lyon : "C’est le moment !" selon l’Express
La une de l'Express sur l'immobilier à Lyon - LyonMag

Cette semaine, l’hebdomadaire consacre son nouveau numéro à l’immobilier sur Lyon.

"C’est le moment !" titre simplement l’Express qui parle de "l’exception lyonnaise" dans le domaine.

"Après une année 2014 en demi-teinte, l’immobilier lyonnais reprend des couleurs. Les biens cédés au juste prix se vendent dans des délais raisonnables. En banlieues sud et nord, les prix s’orientent à la baisse. Le centre-ville, en revanche, demeure cher et recherché", résume le magazine qui s’intéresse à chaque arrondissement de Lyon et à ses caractéristiques. "Paradis des bobos" pour les 1er et 4e, "produits haut de gamme" dans le 2e, "des opportunités dans le semi-récent" dans le 3e ou encore le "charme villageois" du 5e.

Tags :

immobilier

Lyon

50-100 sur 106 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Revente le 28/08/2015 à 17:15
abcd a écrit le 28/08/2015 à 16h00

@revente. Si si, mon calcul est juste. Il est très facile à vérifier si vous vous en donnez la peine. Il suffit de prendre un tableur excel et d'ajouter à chaque ligne "ce qu'on a pas dépensé en immobilier à l'année N" "le total de l'année N-1 multiplié par 1,035"

Le calcul exact donne 86852,53532 au lieu de 84000.
Car tu ne places que 350€ par mois et pas tout ce que tu ne dépenses pas en immobilier chaque année.

De manière analague, si tu achetes, tu ne dépenses pas en loyer (650/mois). Donc tu fais sacré économie sur 20 ans ;)

Signaler Répondre

avatar
abcd le 28/08/2015 à 16:24

@tatonette. Faites le calcul avec vos hypothèses, qui sont forcément différentes des miennes, et vous serez sans doute étonnée du résultat. Je persiste à le dire, dans mon cas il n'y a pas photo ; la location m'enrichit.

Signaler Répondre

avatar
abcd le 28/08/2015 à 16:00

@revente. Si si, mon calcul est juste. Il est très facile à vérifier si vous vous en donnez la peine. Il suffit de prendre un tableur excel et d'ajouter à chaque ligne "ce qu'on a pas dépensé en immobilier à l'année N" "le total de l'année N-1 multiplié par 1,035"

Signaler Répondre

avatar
Tatonette le 28/08/2015 à 15:56
abcd a écrit le 28/08/2015 à 15h21

@Tatonette Ce que je cherchais surtout à montrer, c'est qu'il est absurde de penser que l'achat immobilier est le seul moyen de se constituer un patrimoine. C'est d'autant plus faux que les prix de l'immobilier ont bien plus augmentés que la location. Mais je sais bien que l'achat est un passage socialement obligatoire pour un jeune couple, au même titre que le mariage il y a 30 ans. C'est à chacun de faire ses calculs, en fonction de ses hypothèses (je ne prétends pas être un exemple). La clé du calcul, c'est en effet que les intérêts produisent eux-même des intérêts l'année suivante. Allez voir votre banquier, il vous proposera un ensemble de placement (assurance vie, obligations, actions) qui offrent un rendement élevé. Surtout si on accepte de bloquer sa mise plusieurs années. Dans mon cas, je suis plus proche des 5 % que des 3.5. L'apport initial n'a pas d'importance, puisque dans un cas il est placé dans la pierre et dans l'autre à la banque.

Certes. Mais ne dites donc pas qu'entre payer un loyer et acheter un apart, la 1ère solution est forcément gagnante...

Signaler Répondre

avatar
Revente le 28/08/2015 à 15:35
abcd a écrit le 28/08/2015 à 15h21

@Tatonette Ce que je cherchais surtout à montrer, c'est qu'il est absurde de penser que l'achat immobilier est le seul moyen de se constituer un patrimoine. C'est d'autant plus faux que les prix de l'immobilier ont bien plus augmentés que la location. Mais je sais bien que l'achat est un passage socialement obligatoire pour un jeune couple, au même titre que le mariage il y a 30 ans. C'est à chacun de faire ses calculs, en fonction de ses hypothèses (je ne prétends pas être un exemple). La clé du calcul, c'est en effet que les intérêts produisent eux-même des intérêts l'année suivante. Allez voir votre banquier, il vous proposera un ensemble de placement (assurance vie, obligations, actions) qui offrent un rendement élevé. Surtout si on accepte de bloquer sa mise plusieurs années. Dans mon cas, je suis plus proche des 5 % que des 3.5. L'apport initial n'a pas d'importance, puisque dans un cas il est placé dans la pierre et dans l'autre à la banque.

Ok, donc ton calcul est faux et il est faux de dire qu'en mettant 350€/mois sur un compte pendant 20 ans tu auras 200000.
De même, il est faux de dire que comme tu ne paies pas des frais de notaires, tu les gagnes.

Signaler Répondre

avatar
Revente le 28/08/2015 à 15:33
totocaca a écrit le 28/08/2015 à 14h51

tu les places sur un fond type assurance vie, ou un truc un peu plus flexibles niveau taxes et frais,
et..; tu arretes de bosser comme un malade, tu te met a mi-temps, tu vas a la peche, tu t occupes de ton jardin, tu lis, tu sors , tu vas a l opera, au theatre...
tout ca grace a la rente!!

arretez de croire qu il n y a que la pierre comme placement!
et ceux qui me diront que c est ce qu il y a de plus stable.. je leur repondrait que jusqu'à aujourd'hui OK, mais compte tenu de la fiscalité et des changements qui vont avoir lieu, peut etre que les decisions politiques de demain feront qu'il sera plus rentable de prendre des participations dans des entreprises locales, de financer l innovation, ..
on l a encore vu avec la disparition de cette loi idiote qu est celle de Duflot!!
bref on ne sait pas!!

qui vous dit que demain le loyer ne sera pas encadré au nom de la justice sociale?

et 200.000€ aujourd'hui ca ne vaut pas 200.000€ de 2025!
mes parent ont acheté un appart sur plan en 1989 : 160kFF.. aujourd'hui il vaut 145k€.... le coup de la vie ayant changé... il y a certes une plus value... mais de la considerer que le prix est multiplié par 6... honnetement, il faut arreter!
ca donne quoi en monnaie constante?

si vous etes jaloux des genrations precedeentes demandez leur le sacrifice que cela a été pour eux a l epoque!

On ne parle pas d'acheter pour placer son argent comme sur un livret, mais d'acheter pour que à la fin de ton emprunt tu ne paies plus de loyer et que tu aies un capital à transmettre.

Acheter son toit et acheter pour louer sont 2 investissements bien différent!

Signaler Répondre

avatar
abcd le 28/08/2015 à 15:21

@Tatonette Ce que je cherchais surtout à montrer, c'est qu'il est absurde de penser que l'achat immobilier est le seul moyen de se constituer un patrimoine. C'est d'autant plus faux que les prix de l'immobilier ont bien plus augmentés que la location. Mais je sais bien que l'achat est un passage socialement obligatoire pour un jeune couple, au même titre que le mariage il y a 30 ans. C'est à chacun de faire ses calculs, en fonction de ses hypothèses (je ne prétends pas être un exemple). La clé du calcul, c'est en effet que les intérêts produisent eux-même des intérêts l'année suivante. Allez voir votre banquier, il vous proposera un ensemble de placement (assurance vie, obligations, actions) qui offrent un rendement élevé. Surtout si on accepte de bloquer sa mise plusieurs années. Dans mon cas, je suis plus proche des 5 % que des 3.5. L'apport initial n'a pas d'importance, puisque dans un cas il est placé dans la pierre et dans l'autre à la banque.

Signaler Répondre

avatar
totocaca le 28/08/2015 à 14:51
appartelll a écrit le 28/08/2015 à 12h09

Et avec tes 200 000 €uros tu fera quoi ? tu achètera un appart !!!

tu les places sur un fond type assurance vie, ou un truc un peu plus flexibles niveau taxes et frais,
et..; tu arretes de bosser comme un malade, tu te met a mi-temps, tu vas a la peche, tu t occupes de ton jardin, tu lis, tu sors , tu vas a l opera, au theatre...
tout ca grace a la rente!!

arretez de croire qu il n y a que la pierre comme placement!
et ceux qui me diront que c est ce qu il y a de plus stable.. je leur repondrait que jusqu'à aujourd'hui OK, mais compte tenu de la fiscalité et des changements qui vont avoir lieu, peut etre que les decisions politiques de demain feront qu'il sera plus rentable de prendre des participations dans des entreprises locales, de financer l innovation, ..
on l a encore vu avec la disparition de cette loi idiote qu est celle de Duflot!!
bref on ne sait pas!!

qui vous dit que demain le loyer ne sera pas encadré au nom de la justice sociale?

et 200.000€ aujourd'hui ca ne vaut pas 200.000€ de 2025!
mes parent ont acheté un appart sur plan en 1989 : 160kFF.. aujourd'hui il vaut 145k€.... le coup de la vie ayant changé... il y a certes une plus value... mais de la considerer que le prix est multiplié par 6... honnetement, il faut arreter!
ca donne quoi en monnaie constante?

si vous etes jaloux des genrations precedeentes demandez leur le sacrifice que cela a été pour eux a l epoque!

Signaler Répondre

avatar
Tatonette le 28/08/2015 à 13:33
Tatonette a écrit le 28/08/2015 à 11h48

Donnez les détails du calcul :

A quel moment placez-vous chacun de ses éléments sur votre PEL.

Le PEL ne peut pas être alimenté indéfiniment. Il y a une limite temporelle.

En complément, parce que je ne m'étais pas arrêté sur chaque point :

- pour les 800€ de charges de copropriété par an, j'estime que c'est sur-évalué, à moins que votre apart soit dans un état très moyen... Mais dans ce cas ça se ressentira sur le prix d'achat

-Votre taxe d'habitation (sans la redevance) est de combien?

-Sur le prix d'achat de votre apart, vous avez une idée?

- Précision concernant le montant des intérêts du prêt immobilier : en prenant un crédit sur 20 ans, avec un remboursement de 1000€ par mois, à un taux à 2.50 (ce qu'on trouve actuellement sans aucun soucis), on peut emprunter 185 000 €, c'est le montant que vous avez en tête? (je ne connais pas votre aport initial, mais je suppose que vous en avez, vu ce que vous dites sur votre PEL),
Avec ces chiffres le coût des intérêts est de 55000€.

On attend plus de précisions sur votre PEL.

Signaler Répondre

avatar
appartelll le 28/08/2015 à 12:09
Abcd a écrit le 27/08/2015 à 23h14

@tatonette. Comme demandé, voici mon calcul. Il est approximatif mais c'est à chacun de faire le sien. Hypothèse: je place a 3,5% tout ce que je ne dépense pas en tant que locataire : * 15000€ de frais de notaires * 350 € par mois (4200/an) parce que mon loyer est plus faible qu'un remboursement de prêt * 1000€/an de taxe foncière * 800€/an de frais de propriété (la façade, refaire la cuisine, la salle de bain, changer de radiateurs, retapisser, etc). C'est largement sous-estimé, mais ça me permet d'avoir un chiffre rond à la fin. Bilan du calcul purement mathématique: 200 000€ sur mon compte après 20 ans. C'est le choix que j'ai fait et que j'assume

Et avec tes 200 000 €uros tu fera quoi ? tu achètera un appart !!!

Signaler Répondre

avatar
Tatonette le 28/08/2015 à 11:48
Abcd a écrit le 27/08/2015 à 23h14

@tatonette. Comme demandé, voici mon calcul. Il est approximatif mais c'est à chacun de faire le sien. Hypothèse: je place a 3,5% tout ce que je ne dépense pas en tant que locataire : * 15000€ de frais de notaires * 350 € par mois (4200/an) parce que mon loyer est plus faible qu'un remboursement de prêt * 1000€/an de taxe foncière * 800€/an de frais de propriété (la façade, refaire la cuisine, la salle de bain, changer de radiateurs, retapisser, etc). C'est largement sous-estimé, mais ça me permet d'avoir un chiffre rond à la fin. Bilan du calcul purement mathématique: 200 000€ sur mon compte après 20 ans. C'est le choix que j'ai fait et que j'assume

Donnez les détails du calcul :

A quel moment placez-vous chacun de ses éléments sur votre PEL.

Le PEL ne peut pas être alimenté indéfiniment. Il y a une limite temporelle.

Signaler Répondre

avatar
totocaca le 28/08/2015 à 11:29
LEMAC2.0 a écrit le 28/08/2015 à 11h02

Tu oublies dans la liste des gens qui empoche un max, toutes les sociétés de bâtiments (plombier maçon plâtriers ect ect... et les bureaux d'études (architectes, ingénieurs, géomètres ect ect) il y a 27 corps de métiers diffèrent autour de la construction d'un immeuble) Les promoteurs font une marge moyenne de 8.5 %, des sommes considérables peut être, mais absolument pas choquante par rapport a certaine autre société.

A l'époque les immeubles étaient construits par le "gros maçons du coin" avec ses 50 ouvriers, il lui fallait 4 ans pour le construire et le livrer, aujourd hui un immeuble est fait en 18 mois ou 400 personnes bossent dessus ainsi que 10 bureaux d’études.

Le béton est vendu 10 fois plus cher quand 1985, ainsi que le reste des matériaux utilisés dans un bâtiment. Pour moi, le libéralisme des prix n’est pas dû aux promoteurs et agent immobilier qui sont « que des
vendeurs » qui prennent entre 4 et 10% sur une opération immobilière.

N'oublie pas également que l'état impose 25%/30% de logement sociaux par immeuble, a ton avis qui paye ça ?

La responsabilité des augmentations de prix est la responsabilité de tous !

Tu veux faire baisser le prix du logement neuf, plafonne le prix du foncier et arrête les logements sociaux, tu achètera ton appartement 3 fois moins chère.

le probleme de tous ces chiffres, c est que 654€ de 1985 ne valent 100€ de 2015
par exemple, le smic horaire:
1985 : 25,54F , soit 3.89€
2012 : 9,40€

on peut jouer a ce jeux la avec a peu pres tout... on peu meme remonté en 70 si vous voulez!

Les commentaires "c etait moins chers avant", si ils ne sont pas en Francs ou Euros constant, NE VALENT RIEN!!
il y a certes des augmentations de prix fulgurantes, mais si on raisonne en monnaie constante, elle est plus acceptable!

Signaler Répondre

avatar
proprio7 le 28/08/2015 à 11:25
glandu a écrit le 27/08/2015 à 17h26

Excellent argumentaire et c'est un contrôleur de gestion qui vous l'écrit.

Salut les comptables, vos savants calculs "patrimoniaux" sont inexact !

vous le prenez pas en compte la plus value immobilière pour une résidence principale, ni la défiscalisation pour de l'investissement.

Mais je tenais a vous remercier car il faut des gens comme vous pour payer l'appartement de votre propriétaire, lui aura les 2 dans 20 ans ! l'argent et l'appart !!

Merci

Signaler Répondre

avatar
Calcul le 28/08/2015 à 11:25
Abcd a écrit le 27/08/2015 à 23h14

@tatonette. Comme demandé, voici mon calcul. Il est approximatif mais c'est à chacun de faire le sien. Hypothèse: je place a 3,5% tout ce que je ne dépense pas en tant que locataire : * 15000€ de frais de notaires * 350 € par mois (4200/an) parce que mon loyer est plus faible qu'un remboursement de prêt * 1000€/an de taxe foncière * 800€/an de frais de propriété (la façade, refaire la cuisine, la salle de bain, changer de radiateurs, retapisser, etc). C'est largement sous-estimé, mais ça me permet d'avoir un chiffre rond à la fin. Bilan du calcul purement mathématique: 200 000€ sur mon compte après 20 ans. C'est le choix que j'ai fait et que j'assume

Comment arrives-tu à 20000€?
Moi, je tombe sur 84000 sur ton compte au bout de 20 ans....
==> 350*12*20

Merci!

Signaler Répondre

avatar
LEMAC2.0 le 28/08/2015 à 11:02
pourkoi a écrit le 27/08/2015 à 17h44

Et vous avez bien raison mais à notre époque, le libéralisme des prix était plus qu'encadré.
Depuis les années 1997 / 2000, l'immobilier a commencé à explosé sans aucune raison si ce n'est celui de faire de l'argent par les promoteurs, et ensuite tout le monde a suivi dans la sur-évaluation des biens.....agences immobilières, notaires, propriétaires...et voilà le résultat pour nos jeunes !

Tu oublies dans la liste des gens qui empoche un max, toutes les sociétés de bâtiments (plombier maçon plâtriers ect ect... et les bureaux d'études (architectes, ingénieurs, géomètres ect ect) il y a 27 corps de métiers diffèrent autour de la construction d'un immeuble) Les promoteurs font une marge moyenne de 8.5 %, des sommes considérables peut être, mais absolument pas choquante par rapport a certaine autre société.

A l'époque les immeubles étaient construits par le "gros maçons du coin" avec ses 50 ouvriers, il lui fallait 4 ans pour le construire et le livrer, aujourd hui un immeuble est fait en 18 mois ou 400 personnes bossent dessus ainsi que 10 bureaux d’études.

Le béton est vendu 10 fois plus cher quand 1985, ainsi que le reste des matériaux utilisés dans un bâtiment. Pour moi, le libéralisme des prix n’est pas dû aux promoteurs et agent immobilier qui sont « que des
vendeurs » qui prennent entre 4 et 10% sur une opération immobilière.

N'oublie pas également que l'état impose 25%/30% de logement sociaux par immeuble, a ton avis qui paye ça ?

La responsabilité des augmentations de prix est la responsabilité de tous !

Tu veux faire baisser le prix du logement neuf, plafonne le prix du foncier et arrête les logements sociaux, tu achètera ton appartement 3 fois moins chère.

Signaler Répondre

avatar
Abcd le 27/08/2015 à 23:14

@tatonette. Comme demandé, voici mon calcul. Il est approximatif mais c'est à chacun de faire le sien. Hypothèse: je place a 3,5% tout ce que je ne dépense pas en tant que locataire : * 15000€ de frais de notaires * 350 € par mois (4200/an) parce que mon loyer est plus faible qu'un remboursement de prêt * 1000€/an de taxe foncière * 800€/an de frais de propriété (la façade, refaire la cuisine, la salle de bain, changer de radiateurs, retapisser, etc). C'est largement sous-estimé, mais ça me permet d'avoir un chiffre rond à la fin. Bilan du calcul purement mathématique: 200 000€ sur mon compte après 20 ans. C'est le choix que j'ai fait et que j'assume

Signaler Répondre

avatar
pourkoi le 27/08/2015 à 17:44
Nope a écrit le 26/08/2015 à 17h04

Mais non. Ça ne veut rien dire. Si le marché se casse la gueule dans 5 ans vous aurez que vos yeux pour pleurer.
Normalement l'achat du logement principal ne devrait pas être un investissement mais un droit, les précédentes générations ont pu acheter maisons et appartements à tour de bras même en étant simple ouvrier, et nous les jeunes on est là, dans une économie difficile, supposés racheter 4 fois le prix que nos anciens ont acheté il y a 20-30 ans.
Une honte !

Et vous avez bien raison mais à notre époque, le libéralisme des prix était plus qu'encadré.
Depuis les années 1997 / 2000, l'immobilier a commencé à explosé sans aucune raison si ce n'est celui de faire de l'argent par les promoteurs, et ensuite tout le monde a suivi dans la sur-évaluation des biens.....agences immobilières, notaires, propriétaires...et voilà le résultat pour nos jeunes !

Signaler Répondre

avatar
glandu le 27/08/2015 à 17:26
Tatonette a écrit le 27/08/2015 à 09h56

Oui je veux bien qu'on fasse les comptes...aidez moi pour les chiffres que je ne connais pas précisément

Dans un cas, vous paierez en 20 ans 156000 euros de loyer.
-Pour le PEL, tout dépend de quand vous l'avez souscrit, vous précisez? (Vous ne pouvez pas faire de dépots indéfiniment dessus). En étant généreux, je ne pense pas que vous dépassiez les 15000€ ?

Soit une dépense de 141 000€

Dans l'autre cas :
-Frais de notaire, on va dire 15000€ par exemple? (à vous de préciser en fonction de l'âge et du prix approximatif de votre apart)
-Taxe foncière, environ 1000€ par an (je vous laisse préciser, probablement pas trop éloignée de la valeur de la taxe d'habitation)
d'intérêts? soit en 20 ans 20000€
-Ravalement de façade, en 20 ans, probablement un seul ravalement, on va dire 4000€
-Le crédit, vous dites entre 50 000€ et 1000 00€, pareil, là il faut affiner. Car celà dépend du montant emprunté, du taux... Mais prenons 100 000€

On a donc, en prenant large, 139 000€ de dépenses

Et dans tous les cas, même si je n'en ai pas fait assez en prenant large, dans le 2ème cas, vous pouvez revendre votre apart, ce qui vous rapportera de l'argent. Dans le 1er cas, rien du tout...

Enfin, certains ont un apport, ce qui permet de réduire l'ampleur du crédit....

Excellent argumentaire et c'est un contrôleur de gestion qui vous l'écrit.

Signaler Répondre

avatar
manu69001 le 27/08/2015 à 17:09

les bobos triste cancer de notre si belle croix rousse...

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 27/08/2015 à 10:49
stivostine69 a écrit le 27/08/2015 à 09h59

La personne de l'express qui a écrit cet article n'est pas journaliste mais plutôt publicitaire, lobbyiste, propagandiste ...

D'ailleurs, il suffit de lire le titre et l'affirmation péromptoire pour s'en rendre compte, un vrai journaliste aurait changé le point d'exclamation par un point d'interrogation.

Ne critiquez surtout pas le secteur du bâtiment, voyons ! Il parait que c'est lui qui soutient le monde ! A croire qu'on mange du béton... (et quel béton... voir la qualité de se qui se construit à toute vitesse...)

Signaler Répondre

avatar
Putain20ans le 27/08/2015 à 09:59
N'imp a écrit le 27/08/2015 à 09h43

Non mais déjà, qui aurait d'acheter un misérable appartement à Lyon ??? Avec la possibilité qu'effectivement un kebab ou une autre de ces saloperies s'installe en face ou en bas dans l'immeuble ?
Beurk.

Si tu as peur des problèmes de voisinages, de bruit, installe toi à la campagne, tu ne seras pas déranger!

Signaler Répondre

avatar
stivostine69 le 27/08/2015 à 09:59

La personne de l'express qui a écrit cet article n'est pas journaliste mais plutôt publicitaire, lobbyiste, propagandiste ...

D'ailleurs, il suffit de lire le titre et l'affirmation péromptoire pour s'en rendre compte, un vrai journaliste aurait changé le point d'exclamation par un point d'interrogation.

Signaler Répondre

avatar
Tatonette le 27/08/2015 à 09:56
Abcd a écrit le 27/08/2015 à 00h52

Je loue 650€ par mois l'appartement que je pourrais acheter en remboursant 1000€ par mois pendant 20 ans. Chaque mois, je mets donc de côté 350€ placés sur un PEL à 3,5%. En plus, je ne paye ni frais de notaire, ni taxe foncière, ni ravalement de façade, ni crédit (donner 50 000 € ou 100 000€ aux banques, c'est pas trop mon truc) On fait les comptes? Au bout de 20 ans, je suis bien entendu gagnant. Sans compter que je peux déménager très facilement si on me propose un nouveau travail ailleurs ou si un bar-restaurant s'installe en bas de chez moi... Mais bon, si les jeunes acheteurs influencés par leurs parents veulent faire de mauvais choix, ça les regarde.

Oui je veux bien qu'on fasse les comptes...aidez moi pour les chiffres que je ne connais pas précisément

Dans un cas, vous paierez en 20 ans 156000 euros de loyer.
-Pour le PEL, tout dépend de quand vous l'avez souscrit, vous précisez? (Vous ne pouvez pas faire de dépots indéfiniment dessus). En étant généreux, je ne pense pas que vous dépassiez les 15000€ ?

Soit une dépense de 141 000€

Dans l'autre cas :
-Frais de notaire, on va dire 15000€ par exemple? (à vous de préciser en fonction de l'âge et du prix approximatif de votre apart)
-Taxe foncière, environ 1000€ par an (je vous laisse préciser, probablement pas trop éloignée de la valeur de la taxe d'habitation)
d'intérêts? soit en 20 ans 20000€
-Ravalement de façade, en 20 ans, probablement un seul ravalement, on va dire 4000€
-Le crédit, vous dites entre 50 000€ et 1000 00€, pareil, là il faut affiner. Car celà dépend du montant emprunté, du taux... Mais prenons 100 000€

On a donc, en prenant large, 139 000€ de dépenses

Et dans tous les cas, même si je n'en ai pas fait assez en prenant large, dans le 2ème cas, vous pouvez revendre votre apart, ce qui vous rapportera de l'argent. Dans le 1er cas, rien du tout...

Enfin, certains ont un apport, ce qui permet de réduire l'ampleur du crédit....

Signaler Répondre

avatar
revisons le 27/08/2015 à 09:55
N'imp a écrit le 27/08/2015 à 09h43

Non mais déjà, qui aurait d'acheter un misérable appartement à Lyon ??? Avec la possibilité qu'effectivement un kebab ou une autre de ces saloperies s'installe en face ou en bas dans l'immeuble ?
Beurk.

la copropriete a le droit de s opposer aux nouvelles activite dans les locaux commerciaux...

c est a dire que si avant il y avait un magasin de couture, vous pouvez vous opposer a ce qu un restaurant, ou un vendeur de velo s installe
par contre, si avant il y avait deja un resto, vous ne pouvez pas empeche l installation d un kebab

Signaler Répondre

avatar
N'imp le 27/08/2015 à 09:43
Putain20ans a écrit le 27/08/2015 à 09h35

Je pense qu'on peut faire les comptes en effet.
Mais Au bout de 20 ans, tu ne seras pas gagnant, c'est quasiment sur!
Et puis entre payer 150000 à mon proprio (c'est le prix de ton loyer sur 20000) et 50000€/100000€ à un banquier, j'ai fait mon choix!

Mais, je suis d'accord qu'en achetant tu ne peux déménager pas comme tu veux, il faut être stable!

Non mais déjà, qui aurait d'acheter un misérable appartement à Lyon ??? Avec la possibilité qu'effectivement un kebab ou une autre de ces saloperies s'installe en face ou en bas dans l'immeuble ?
Beurk.

Signaler Répondre

avatar
Putain20ans le 27/08/2015 à 09:35
Abcd a écrit le 27/08/2015 à 00h52

Je loue 650€ par mois l'appartement que je pourrais acheter en remboursant 1000€ par mois pendant 20 ans. Chaque mois, je mets donc de côté 350€ placés sur un PEL à 3,5%. En plus, je ne paye ni frais de notaire, ni taxe foncière, ni ravalement de façade, ni crédit (donner 50 000 € ou 100 000€ aux banques, c'est pas trop mon truc) On fait les comptes? Au bout de 20 ans, je suis bien entendu gagnant. Sans compter que je peux déménager très facilement si on me propose un nouveau travail ailleurs ou si un bar-restaurant s'installe en bas de chez moi... Mais bon, si les jeunes acheteurs influencés par leurs parents veulent faire de mauvais choix, ça les regarde.

Je pense qu'on peut faire les comptes en effet.
Mais Au bout de 20 ans, tu ne seras pas gagnant, c'est quasiment sur!
Et puis entre payer 150000 à mon proprio (c'est le prix de ton loyer sur 20000) et 50000€/100000€ à un banquier, j'ai fait mon choix!

Mais, je suis d'accord qu'en achetant tu ne peux déménager pas comme tu veux, il faut être stable!

Signaler Répondre

avatar
carpe diem le 27/08/2015 à 09:08

@Abcd : pour pouvoir louer, il faut que quelqu'un ait acheté non ? En cas de crise financière, les liquidités ne sont garanties qu'à hauteur d'un certain montants... Les loyers augmentent dans le temps aussi et le taux du PEL et de bon nombre de placements sans risques rapportent bien moins que 3.5. Après c'est un choix de vie que de ne pas investir (quand on en a la capacité), bonne vieille société consumériste quand tu nous tiens.. Carpe diem hein ;-)

Signaler Répondre

avatar
pragmatique le 27/08/2015 à 08:56

La cigale ayant chanté tout l'été, se trouva fort dépourvue quand la bise fut venue. Pouvoir acheter son appartement (tout le monde ne peut pas malheureusement) est indéniablement une chance. Prémunir sa famille en cas de la disparition d'un des parents. Se forcer à épargner. Transmettre un peu de chances à ses enfants pour l'avenir (la pierre est moins imposée que le numéraire)..quand la retraite arrivée il ne reste que des clopinettes, ne pas avoir de loyer à payer, surtout si un des conjoints disparaît avant, c'est salutaire.. Tant que l'on ne vend pas, on perd rien ;-) c'est comme les actions... Encore faut-il les acheter à la bonne valeur !

Signaler Répondre

avatar
Totocaca le 27/08/2015 à 08:18
Pierrre a écrit le 26/08/2015 à 23h43

Vous avez déjà vu un journal titrer en gros: "CE N'EST PAS LE MOMENT D'ACHETER" ? Pourtant, s'il faut acheter a certain moments, c'est bien parce qu'à d'autres moments il faut s'en détourner... Bref, un titre pour vendre du papier et puis c'est tout.

+1

Signaler Répondre

avatar
Abcd le 27/08/2015 à 00:52

Je loue 650€ par mois l'appartement que je pourrais acheter en remboursant 1000€ par mois pendant 20 ans. Chaque mois, je mets donc de côté 350€ placés sur un PEL à 3,5%. En plus, je ne paye ni frais de notaire, ni taxe foncière, ni ravalement de façade, ni crédit (donner 50 000 € ou 100 000€ aux banques, c'est pas trop mon truc) On fait les comptes? Au bout de 20 ans, je suis bien entendu gagnant. Sans compter que je peux déménager très facilement si on me propose un nouveau travail ailleurs ou si un bar-restaurant s'installe en bas de chez moi... Mais bon, si les jeunes acheteurs influencés par leurs parents veulent faire de mauvais choix, ça les regarde.

Signaler Répondre

avatar
Pierrre le 26/08/2015 à 23:43

Vous avez déjà vu un journal titrer en gros: "CE N'EST PAS LE MOMENT D'ACHETER" ? Pourtant, s'il faut acheter a certain moments, c'est bien parce qu'à d'autres moments il faut s'en détourner... Bref, un titre pour vendre du papier et puis c'est tout.

Signaler Répondre

avatar
totocaca le 26/08/2015 à 17:26
Nope a écrit le 26/08/2015 à 17h04

Mais non. Ça ne veut rien dire. Si le marché se casse la gueule dans 5 ans vous aurez que vos yeux pour pleurer.
Normalement l'achat du logement principal ne devrait pas être un investissement mais un droit, les précédentes générations ont pu acheter maisons et appartements à tour de bras même en étant simple ouvrier, et nous les jeunes on est là, dans une économie difficile, supposés racheter 4 fois le prix que nos anciens ont acheté il y a 20-30 ans.
Une honte !

vous oubliez un fait essentiel : l inflation
a l epoque de mes parents, l inflation couvrait largement le taux de l emprunt...
ex: 100F en 1980 > 100F en 1981

du coup, chaque année, vos mensualités dimunait en franc constant
.. sans parler de la possibilité de recourir a la planche a billet pour stimuler les echanges
aujourd'hui, avec l inflation maitrisee, ce n est plus possible

mais n oubliez pas que lorsque les taux baissent, la renegociation des credits est obligatoire (en tout cas, elle est legion)

de plus, a cette epoque, il n y avait pas autant de besoin de consommation recurrent qu aujourd'hui : pas de telphone portable, moins de loisir (pas de RTT), pas d internet, pas de montre connectée, entre 2 et 4 saisons dans les boutiques (contre pret de 8 aujourd'hui)

bref, on ne peu pas comparer ces epoques!

je ferais une petite remarque un peu bete, mais je la fais quand meme
il y a beaucoup de gens sur ce forum (et moi le premier) qui ont fustigé les taxi de na pas avoir encadré ou interdit la valorisation de leur license a l epoque ou elle etait abordable, si ce n est gratuite
.. il en va de meme avec l immobilier... a un detail pret, l immobilier est ouvert a la concurrence mondiale

Signaler Répondre

avatar
STEPH69 le 26/08/2015 à 17:21
Nope a écrit le 26/08/2015 à 17h04

Mais non. Ça ne veut rien dire. Si le marché se casse la gueule dans 5 ans vous aurez que vos yeux pour pleurer.
Normalement l'achat du logement principal ne devrait pas être un investissement mais un droit, les précédentes générations ont pu acheter maisons et appartements à tour de bras même en étant simple ouvrier, et nous les jeunes on est là, dans une économie difficile, supposés racheter 4 fois le prix que nos anciens ont acheté il y a 20-30 ans.
Une honte !

Ca reste un droit (et une possibilité) si on choisit Saint- Etienne !

1500e le M²....

Signaler Répondre

avatar
Revente le 26/08/2015 à 17:19
Nope a écrit le 26/08/2015 à 17h04

Mais non. Ça ne veut rien dire. Si le marché se casse la gueule dans 5 ans vous aurez que vos yeux pour pleurer.
Normalement l'achat du logement principal ne devrait pas être un investissement mais un droit, les précédentes générations ont pu acheter maisons et appartements à tour de bras même en étant simple ouvrier, et nous les jeunes on est là, dans une économie difficile, supposés racheter 4 fois le prix que nos anciens ont acheté il y a 20-30 ans.
Une honte !

Beaucoup d'aigri sur ce forum pour qui se bouger les fesses pour acheter ne vaut pas le coup.
Je vais suivre vos conseils et rester locataires et continuer de payer l'appartement de mon propriétaire, la je suis sur de ne pas perdre mon argent ...

Signaler Répondre

avatar
Nope le 26/08/2015 à 17:04
Revente a écrit le 26/08/2015 à 16h38

Ca c'est sur, on est d'accord qu'un achat commence à être rentable à partir de 5 ans!

Mais non. Ça ne veut rien dire. Si le marché se casse la gueule dans 5 ans vous aurez que vos yeux pour pleurer.
Normalement l'achat du logement principal ne devrait pas être un investissement mais un droit, les précédentes générations ont pu acheter maisons et appartements à tour de bras même en étant simple ouvrier, et nous les jeunes on est là, dans une économie difficile, supposés racheter 4 fois le prix que nos anciens ont acheté il y a 20-30 ans.
Une honte !

Signaler Répondre

avatar
Revente le 26/08/2015 à 16:38
Tatonette a écrit le 26/08/2015 à 15h58

Peut être, mais pas dans les 1ères années. Ca n'est pas du court terme donc.

Ca c'est sur, on est d'accord qu'un achat commence à être rentable à partir de 5 ans!

Signaler Répondre

avatar
simple le 26/08/2015 à 16:17
Citoyens de Panurge a écrit le 26/08/2015 à 12h06

Drôles de commentaires.
Etre propriétaire ce n'est pas plus se priver que de payer un loyer. Tout dépend de vos revenus et de vos charges.
Mais à lire les commentaires élogieux sur les bienfaits de la consommation de biens éphémères, on comprend mieux pourquoi les plus riches ceux qui possèdent et souvent fabriquent les biens éphémères sont de plus en plus riches et les autres qui ne veulent que consommer sans se construire un patrimoine minimum s'appauvrissent de plus en plus.

Un peu binaire comme raisonnement....

Signaler Répondre

avatar
TOM le 26/08/2015 à 16:11
Tatonette a écrit le 26/08/2015 à 15h29

A court terme, non.

Par contre peut être qu'il y a une différence subtile, à savoir qu'en fin de prêt le bien vous appartient et vous pouvez le revendre....

Ah oui c'est vrai tiens !
Les crises immobilières n'existent pas (Detroit, Espagne...) et ce n'est pas la banque qui récupère le bien....

Signaler Répondre

avatar
maxim le 26/08/2015 à 16:07
Revente a écrit le 26/08/2015 à 15h43

Et en cours de prêt, on ne peux pas le revendre et gagner un peu d'argent?

les premières années tu ne rembourse que les intérêts, alors entre les frais de notaire et les intérêts de la dette tu risque de perdre pas mal d'argent a revendre, sauf si le prix de l'immobilier augmente de manière significative en 5 ans, ce qui serait étonnant du fait qu'on est déjà au maximum du prix au m2 a Lyon.

Signaler Répondre

avatar
Vive la retraite le 26/08/2015 à 16:03
ASSURANCE a écrit le 26/08/2015 à 15h25

Heureusement la loi oblige à prendre des assurances qui couvrent les crédits dans le cas de perte d'emploi, de maladie empêchant de travailler.

Par ailleurs je signal aux locataires qu'ils vont louer un bien immobilier deux fois plus chère qu'il y a 15 ans.

FAUX, archi FAUX.

L'assurance ne couvre qu'une durée de 18 mois de remboursement de crédit , de plus il y a une franchise et le montant est plafonné et de surcroit l'assurance est opérationnelle que plusieurs mois après votre perte d'emploi.

Pour ma part j'ai vécu se cauchemar a la suite de la perte de mon emploi. Il ne me resté plus qu'une année a rembourser, j'ai mangé des pâtes.
Mal seul satisfaction est de savoir que le valeur de mon appartement a doublé en 10 ans.
N'ayant plus de prêt a rembourser, j'ai accepté un emplois moins bien payé que celui que j'avais perdu.
Mon interet en qualité de propriétaire est de voir mon bien prendre de la valeur, car a la retraite je désire vendre mon bien et m'installer dans la région sud.

Signaler Répondre

avatar
Tatonette le 26/08/2015 à 15:58
Revente a écrit le 26/08/2015 à 15h43

Et en cours de prêt, on ne peux pas le revendre et gagner un peu d'argent?

Peut être, mais pas dans les 1ères années. Ca n'est pas du court terme donc.

Signaler Répondre

avatar
Revente le 26/08/2015 à 15:43
Tatonette a écrit le 26/08/2015 à 15h29

A court terme, non.

Par contre peut être qu'il y a une différence subtile, à savoir qu'en fin de prêt le bien vous appartient et vous pouvez le revendre....

Et en cours de prêt, on ne peux pas le revendre et gagner un peu d'argent?

Signaler Répondre

avatar
Tatonette le 26/08/2015 à 15:29
TOM a écrit le 26/08/2015 à 12h54

Ca ne coûte pas plus cher de payer des traites qu'un loyer peut être ?

J'aimerais bien qu'on me démontre ça.

A court terme, non.

Par contre peut être qu'il y a une différence subtile, à savoir qu'en fin de prêt le bien vous appartient et vous pouvez le revendre....

Signaler Répondre

avatar
TRUE le 26/08/2015 à 15:29
CREDIT a écrit le 26/08/2015 à 14h17

L'achat immobilier en cas de perte d'emploi ou maladie ou divorce peut vite se transformer en calvaire surtout en copropriété.
En effet si vous ne pouvez plus payer vos charges de copropriété le syndic est en droit après décision du tribunal de faire vendre votre appartement aux enchères, il en est de même pour le banquier qui vous a prêté de l'argent (Hypothèque).
Dans les deux cas vous y laissé des plumes c'est certain.
Oui acheté un bien immobilier, a condition d'avoir au moins un emploi garantie a vie......
Par ailleurs je signal aux futur acquéreur qu'ils vont acheté un bien immobilier deux fois plus chère qu'il y a 15 ans.

Les grands gagnants dans cette affaire se son les propriétaires qui n'ont plus de crédit immobilier.

Vous avez tout dit.

Signaler Répondre

avatar
ASSURANCE le 26/08/2015 à 15:25
CREDIT a écrit le 26/08/2015 à 14h17

L'achat immobilier en cas de perte d'emploi ou maladie ou divorce peut vite se transformer en calvaire surtout en copropriété.
En effet si vous ne pouvez plus payer vos charges de copropriété le syndic est en droit après décision du tribunal de faire vendre votre appartement aux enchères, il en est de même pour le banquier qui vous a prêté de l'argent (Hypothèque).
Dans les deux cas vous y laissé des plumes c'est certain.
Oui acheté un bien immobilier, a condition d'avoir au moins un emploi garantie a vie......
Par ailleurs je signal aux futur acquéreur qu'ils vont acheté un bien immobilier deux fois plus chère qu'il y a 15 ans.

Les grands gagnants dans cette affaire se son les propriétaires qui n'ont plus de crédit immobilier.

Heureusement la loi oblige à prendre des assurances qui couvrent les crédits dans le cas de perte d'emploi, de maladie empêchant de travailler.

Par ailleurs je signal aux locataires qu'ils vont louer un bien immobilier deux fois plus chère qu'il y a 15 ans.

Signaler Répondre

avatar
Jymy le 26/08/2015 à 15:19

Je précise que vous êtes propriétaire de votre bien immobilier que le jour ou vous avez intégralement rembourser votre prêt immobilier a votre banquier, donc dans 20, 25 ou 30 ans.
En effet a cause des hypothèques bancaires, le véritable propriétaire reste de la banque.

Signaler Répondre

avatar
CREDIT le 26/08/2015 à 14:17

L'achat immobilier en cas de perte d'emploi ou maladie ou divorce peut vite se transformer en calvaire surtout en copropriété.
En effet si vous ne pouvez plus payer vos charges de copropriété le syndic est en droit après décision du tribunal de faire vendre votre appartement aux enchères, il en est de même pour le banquier qui vous a prêté de l'argent (Hypothèque).
Dans les deux cas vous y laissé des plumes c'est certain.
Oui acheté un bien immobilier, a condition d'avoir au moins un emploi garantie a vie......
Par ailleurs je signal aux futur acquéreur qu'ils vont acheté un bien immobilier deux fois plus chère qu'il y a 15 ans.

Les grands gagnants dans cette affaire se son les propriétaires qui n'ont plus de crédit immobilier.

Signaler Répondre

avatar
TOM le 26/08/2015 à 12:54
Citoyens de Panurge a écrit le 26/08/2015 à 12h06

Drôles de commentaires.
Etre propriétaire ce n'est pas plus se priver que de payer un loyer. Tout dépend de vos revenus et de vos charges.
Mais à lire les commentaires élogieux sur les bienfaits de la consommation de biens éphémères, on comprend mieux pourquoi les plus riches ceux qui possèdent et souvent fabriquent les biens éphémères sont de plus en plus riches et les autres qui ne veulent que consommer sans se construire un patrimoine minimum s'appauvrissent de plus en plus.

Ca ne coûte pas plus cher de payer des traites qu'un loyer peut être ?

J'aimerais bien qu'on me démontre ça.

Signaler Répondre

avatar
Kapitalisator le 26/08/2015 à 12:07

Vu les prix a Lyon, ca fait bien longtemps que je n'y investi plus!
Je prefere acheter des biens immobiliers dans d autres villes...

Signaler Répondre

avatar
Citoyens de Panurge le 26/08/2015 à 12:06

Drôles de commentaires.
Etre propriétaire ce n'est pas plus se priver que de payer un loyer. Tout dépend de vos revenus et de vos charges.
Mais à lire les commentaires élogieux sur les bienfaits de la consommation de biens éphémères, on comprend mieux pourquoi les plus riches ceux qui possèdent et souvent fabriquent les biens éphémères sont de plus en plus riches et les autres qui ne veulent que consommer sans se construire un patrimoine minimum s'appauvrissent de plus en plus.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.