Air Cocaïne : les pilotes rhônalpins interpellés pour être interrogés par des juges

Air Cocaïne : les pilotes rhônalpins interpellés pour être interrogés par des juges
Bruno Odos et Pascal Fauret - DR

Selon une source proche du dossier, les gendarmes ont pris contact avec les deux pilotes rhônalpins de l'affaire Air Cocaïne.

Ce lundi matin, ils ont interpellé Pascal Fauret à son domicile de Saint-Cyr-au-mont-d'or près de Lyon ainsi que Bruno Odos en Isère.

Les deux hommes sont acheminés sous escorte à Marseille pour être interrogés par la juge d'instruction Christine Saunier-Ruellan, en charge du dossier en France. Ils faisaient l'objet d'un mandat d'amener.

Condamnés à 20 ans de prison pour trafic de drogue en République Dominicaine, Pascal Fauret et Bruno Odos s'étaient enfuis de l'île américaine grâce au soutien d'amis, anciens marins et militaires, profitant de leur liberté en attente de leur procès en appel.

Arrivés samedi 24 octobre à Paris, les deux pilotes avaient annoncé leur intention de se soumettre à la justice française mais estimaient qu'il n'était pas nécessaire de les interpeller. La femme de Pascal Fauret a d'ailleurs estimé sur Itélé que cette opération de gendarmerie était "un scandale".

Mise à jour à 11h : Marseille étant trop loin, il aurait finalement été décidé de conduire Pascal Fauret au tribunal de Lyon et Bruno Odos à celui de Grenoble. Les juges des libertés et de la détention devront statuer sur la nécessité ou non de les écrouer avant de les conduire ultérieurement à Marseille.

Mises à jour à 14h : Pascal Fauret et Bruno Odos ont été provisoirement écroués, en attendant d'être présentés à un juge à Marseille.

X
8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
NAPO le 02/11/2015 à 17:16
bibi loulou a écrit le 02/11/2015 à 11h33

l'tat ai complice elle veut pas les extradier sinon il vont balancer le gouvernement j'ai l'habitude des affaire comme cela merci dit rflchir lecteurs de lyon mag

La France comme de nombreux pays par ailleurs n'extrade pas ses nationaux sauf dans le cadre d'un mandat d'arrêt européen ce qui n'est pas le cas , présentement.

Signaler Répondre

avatar
Marja le 02/11/2015 à 15:03

Comme moi vous avez plus ou moins tous compris. ARRÊTEZ DE NOUS PRENDRE POUR DES IDIOTS. DES DEMEURÉS. Aveu d un innocent dans une affaire de drogue. Le gars était innocent, sa femme, sa famille y croyait, lui aussi le disait. Jamais je n aurais fait une chose pareille. Face à face ne pouvant me mentir cette personne m à avouer la vérité Oui c était vrai. Alors 'messieurs vous avez raison de sauver la face, mais en en pense pas moins Cette affaire c est du lourd, on ne saura jamais la vérité .

Signaler Répondre

avatar
doud69510 le 02/11/2015 à 12:00

Amateurisme et improvisation.... tellement previsible de la part de cette justice francaise a la derive !

Signaler Répondre

avatar
bibi loulou le 02/11/2015 à 11:33

l'tat ai complice elle veut pas les extradier sinon il vont balancer le gouvernement j'ai l'habitude des affaire comme cela merci dit rflchir lecteurs de lyon mag

Signaler Répondre

avatar
Maria le 02/11/2015 à 10:48

Dans cette affaire ils sont présumés innocents , il n y a pas de fumer sans feu. Ce n était pas le premier vol en République Dominicaine Charger autant de valise dans un appareil sans poser aucune question!!!!!!! Il y a bien des questions qui resteront sans réponse puisqu ils sont innocent. Pas vu pas pris Sans accusation, ces messieurs sont ils si blanc ??? Qui prétendra dans une telle affaire "je reconnais que je suis coupable" Pour finir nous plaidons tous "je suis INNOCENT" même quand les preuves sont là . La justice française doit faire son boulot. Le trafic de cocaine avec un jet privé affrété n'est sûrement pas l'œuvre de PETITS TRAFIQUANTS ou d'AMATEURS. Le leur souhaite d être convaincants auprès du juge puisqu.ils sont INNOCENTS, le preuve en est, leur amis les ont aider à s évader d une justice pour eux qui est bananière, la justice FRANÇAISE bien B....est plus juste!!!!

Signaler Répondre

avatar
faiblesse le 02/11/2015 à 10:42

la justice francaise aura t elle le courage de les renvoyer repondre de leurs actes en republique dominicaine ?

Signaler Répondre

avatar
ben voyons ! le 02/11/2015 à 10:39

pas clairs ces deux mecs ... !

Signaler Répondre

avatar
Mank Padair le 02/11/2015 à 09:22

"estimaient qu'il n'était pas nécessaire de les interpeller".

sans commentaire !!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.