Air Cocaïne : l'appel des pilotes contre leur détention provisoire examiné le 18 novembre

Air Cocaïne : l'appel des pilotes contre leur détention provisoire examiné le 18 novembre
Bruno Odos et Pascal Fauret - DR

Ils resteront au moins une semaine supplémentaire en prison.

Pascal Fauret et Bruno Odos ont appris que leur appel contre leur placement en détention provisoire dans le cadre de l'affaire Air Cocaïne serait examiné le 18 novembre par la chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Aix-en-Provence. Leur avocat avait qualifié cette incarcération d'"inique" à l'époque.

Après leur départ rocambolesque de République Dominicaine où les pilotes originaires de Saint-Cyr-au-mont-d'Or et de l'Isère avaient été condamnés à 20 ans de prison pour trafic de drogue, les deux hommes avaient été interpellés chez eux avant d’être entendu à Marseille par les juges d’instruction en charge de l’affaire en France.

Pascal Fauret et Bruno Odos ont toujours clâmé leur innocence.

Tags :

air cocaïne

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Commandant le 10/11/2015 à 11:40

On a quand même beaucoup de difficultés à croire qu'ils ne se doutaient de rien ! Mais étaient ils réellement complices ? L'enquête devra le prouver .

Signaler Répondre

avatar
Unejustice le 10/11/2015 à 08:57

Qu'ils soient enfermés et pr un moment , marre de cette délinquance en col blanc à qui tout et permis et même dû, pas sûr que le citoyen banal aurait été extrait de la sorte par les services secrets. République bannière, Sarkozy 1er gangster de France.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.