Mobilisation contre le projet de loi santé : une opération escargot des médecins vendredi à Lyon

Mobilisation contre le projet de loi santé : une opération escargot des médecins vendredi à Lyon
LyonMag.com

Il sera sans doute difficile de circuler dans l’agglomération ce vendredi. Les médecins de la région sont appelés à participer à une opération escargot, dans le cadre de la mobilisation contre le projet de loi santé de Marisol Touraine.

Projet de loi qui prévoit notamment le tiers payant généralisé et qui sera examiné en deuxième lecture à l’Assemblée nationale à partir de lundi.

Pour marquer le coup, les médecins entendent paralyser Lyon.

Selon nos informations, deux cortèges se formeront à partir de 9h vendredi. L’un partira de la clinique du Val d’Ouest à Ecully, et l’autre des Galeries Lafayette à Bron. Les médecins convergeront ensuite vers le siège de l’Agence Régionale de Santé dans le quartier de la Part-Dieu.

Plus généralement, les syndicats, dont MG France, appellent les médecins libéraux à fermer les portes de leurs cabinets ce vendredi pour une "journée santé morte".

29 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
(très) patient en colère le 12/11/2015 à 10:46
medecin en colere a écrit le 11/11/2015 à 14h38

Ce qui me fait rire dans tout cela , c'est que le grand perdant dans tout cela c'est le patient. Moi je m'en fou d'être payé par le patient ou la ss. Si je suis payé par la ss cela me ferai moins de compta le soir quand je finis à 20 heures. La privatisation de la santé , c'est cela qui est en jeu mais vous ne le comprenez toujours pas.

"La privatisation de la santé , c'est cela qui est en jeu mais vous ne le comprenez toujours pas." : ah bon ? La médecine libérale n'est-elle pourtant pas par essence privée ? Les dépassements d'honoraires n'en sont-ils pas la plus criante preuve ?
Défendez votre bifteck si vous voulez, mais SVP PAS D'HYPOCRISIE ! (le serment d'hypocrite à malheureusement supplanté celui d'Hippocrate...)

Signaler Répondre

avatar
les assurés le savent ils ? le 12/11/2015 à 09:47

Lees assurs savent ils qu'ils paient une partie des cotisations sociales de leur médecin (secteur 1)


http://www.ameli.fr/professionnels-de-sante/medecins/votre-convention/convention-medicale-questions-reponses/dispositions-sociales.php

Qu'en est-il des dispositions sociales ?

L'Assurance Maladie participe au financement des cotisations sociales pour les médecins conventionnés en secteur à honoraires opposables (secteur 1), pour les médecins ayant adhéré au contrat d'accès aux soins depuis son entrée en vigueur le 1er décembre 20131.
Cette participation est réalisée selon les modalités suivantes :

Pour les médecins de secteur 1 et les médecins de secteur 2 et 1 DP adhérant au contrat d'accès aux soins et affiliés au régime des PAMC :

Assurance maladie, maternité, décès : participation à hauteur de 9,7 % du montant du revenu net de dépassement d'honoraires tiré de l'activité conventionnée.
Allocations familiales : participation à hauteur de 5 % du montant du revenu net de dépassement d'honoraires tiré de l'activité conventionnée dans la limite du plafond annuel de la sécurité sociale et 2,9 % au-delà de ce plafond.
Allocation supplémentaire de vieillesse (ASV) : participation à hauteur de 2/3 de la cotisation versée par les médecins, et maintien de ce niveau sur la future cotisation proportionnelle aux revenus qui doit être mise en place pour pérenniser le dispositif de l'ASV.

Pour les médecins de secteur 2 et 1 DP adhérant au contrat d'accès aux soins et affiliés au RSI :

Assurance maladie, maternité, décès : participation à hauteur de 6,5 %.
Allocations familiales : participation à hauteur de 5 % du montant du revenu net de dépassement d'honoraires tiré de l'activité conventionnée dans la limite du plafond annuel de la sécurité sociale et 2,9 % au-delà de ce plafond.
Allocation supplémentaire de vieillesse (ASV) : participation à hauteur de 2/3 de la cotisation versée par les médecins, et maintien de ce niveau sur la future cotisation proportionnelle aux revenus qui doit être mise en place pour pérenniser le dispositif de l'ASV.

Si vous êtes adhérant au contrat d'accès aux soins en tant que secteur 1 (disposant des titres pour accéder au secteur 2 et installé avant le 1er janvier 2013), une partie de vos cotisations sociales continue d'être prise en charge à la source par l'Assurance Maladie. Toutefois, cette participation porte dorénavant sur les cotisations sociales issues de votre activité réalisée à tarif strictement opposable (c'est-à-dire celle facturée sans dépassement d'honoraires).

ET EN PLUS, ILS RALENT !

Signaler Répondre

avatar
Solution simple. Suivant ! le 12/11/2015 à 08:51
medecin en colere a écrit le 11/11/2015 à 14h38

Ce qui me fait rire dans tout cela , c'est que le grand perdant dans tout cela c'est le patient. Moi je m'en fou d'être payé par le patient ou la ss. Si je suis payé par la ss cela me ferai moins de compta le soir quand je finis à 20 heures. La privatisation de la santé , c'est cela qui est en jeu mais vous ne le comprenez toujours pas.

Embauchez une secrétaire, vous gagnez largement assez pour et ça crée de l'emploi.

Signaler Répondre

avatar
forum le 11/11/2015 à 22:27
anti systeme a écrit le 11/11/2015 à 15h10

Souvent ceux qui gueulent le plus sont ceux qui payent le moins (comme les frites Mc Cain). Ils profitent du système , sont non imposables, bénéficient du rsa et de la fameuse cmu. Mes amis bientôt avec la privatisation du système de santé, tout le monde payera et cela sera l'extermination des cafards !

C'est vous le cafard !
Votre message est une honte absolue !

Signaler Répondre

avatar
doc69 le 11/11/2015 à 20:18

N'allez plus au cabinet , ne dites pas bonjour, n'appelez plus pour avoir un rdv, de toute manière c'est complet! Avec la démographie médicale sur le déclin, tout le monde n'aura pas de médecin, on va voir qui va pleurer à genou !

Signaler Répondre

avatar
mano le 11/11/2015 à 19:57

Rien ne vous empêche de boycotter la médecine, vous qui la méprisez tant! Évidemment la lâcheté vous en empêche! N'allez donc plus consulter vos "seigneurs", et cessez donc votre hypocrisie...faites comme ceux qui boycottent ce qu'ils ne soutiennent pas, et la, vous vous rendrez bien compte qu'il ne s'agit pas de commerce mais d'une vitalité!

Signaler Répondre

avatar
c'est bien cela ? le 11/11/2015 à 17:06
pis quoi encore ? a écrit le 11/11/2015 à 16h20

ben voilà M'sieurs-dames
Aux dires de MEDECIN EN COLERE :
je reprends ses écrits :
>> si un médecin vous a déjà considéré comme un "simple" client c'est que peut être vous n'avez pas eu de considération pour lui et il vous a rendu la réciproque.

donc vous avez compris, quand vous entrez dans un cabinet medical, il faut dire : Bonjour Excellence et faire la génuflexion !

Signaler Répondre

avatar
pis quoi encore ? le 11/11/2015 à 16:20
medecin en colere a écrit le 11/11/2015 à 14h34

A l'attention de "client@ Je ne me suis jamais considéré comme un nanti. J'ai fait des longues et périlleuses études. Et je ne pense pas voler ma rémunération. C'est typiquement français cette course vers la médiocrité (si je ne gagne pas bien ma vie je ne vois pas pourquoi l'autre gagnera bien sa vie, quand bien même j'ai été un gros fainéant) Je pense avoir largement remboursé ma dette envers la société et ce même pendant ma formation. Je ne sais pas si beaucoup d'entre vous accepterait de travailler pour moins qu'un smic. Je n'ai jamais considéré les personnes qui viennent me voir comme des clients. Vous essayez de dénigrer la profession. Si un médecin vous a déjà considéré comme un "simple" client c'est que peut être vous n'avez pas eu de considération pour lui et il vous a rendu la réciproque. Un médecin est avant tout un être humain. Venez m'insulter, je ne suis pas sûr de vous accueillir avec un collier de fleurs . J'ai toujours tout donner à mes patients respectueux, les autres ont été mis à la porte. J'ai une patientele sympa qui me ressemble, les abrutis comme vous je les laisse aux autres. Ne vous étonnez d'être mal soigné avec un tel comportement.

ben voilà M'sieurs-dames
Aux dires de MEDECIN EN COLERE :
je reprends ses écrits :
>> si un médecin vous a déjà considéré comme un "simple" client c'est que peut être vous n'avez pas eu de considération pour lui et il vous a rendu la réciproque.

Signaler Répondre

avatar
revolution francaise le 11/11/2015 à 15:15

La cible ce n'est pas les médecins bordel , c'est ce putain de gouvernent de gauche qui ne font que dilapider l'argent du contribuable. A vos urnes en 2017 mes amis!

Signaler Répondre

avatar
anti systeme le 11/11/2015 à 15:10

Souvent ceux qui gueulent le plus sont ceux qui payent le moins (comme les frites Mc Cain). Ils profitent du système , sont non imposables, bénéficient du rsa et de la fameuse cmu. Mes amis bientôt avec la privatisation du système de santé, tout le monde payera et cela sera l'extermination des cafards !

Signaler Répondre

avatar
twix le 11/11/2015 à 15:03

Tout à fait, au lieu de vous attaquez facilement à la profession, remontez à la source! C'est justement parce qu'ils préfèrent éviter la médecine à deux vitesses, et donc permettre l'accès de soin à tous, que les médecins se soulèvent...contrairement à vous, ils voient plus loin le bout de leur nez, et essaient de défendre la noble cause de l'accès à la santé à toute la population! Le jour où les plus modestes se rendront compte qu'ils ne pourront plus se permettre d'aller chez le médecin parce qu'ils n'auront plus les moyens de se payer une complémentaire santé... Ce sont ces gens là qui viendront se plaindre de ne pas avoir soutenu leurs médecins!

Signaler Répondre

avatar
lyonmag le 11/11/2015 à 14:58

La médecine est un investissement rentable. Mes amis contribuables continuez donc à payer des impôts (pour ceux qui en payent) pour les facultés d'histoire-géographie ou de philosophie de nos enfants!

Signaler Répondre

avatar
ben voyons le 11/11/2015 à 14:40

Les ingénieurs sont aussi formés sur les "côtelettes" des assurés contribuables!!!

Signaler Répondre

avatar
medecin en colere le 11/11/2015 à 14:38

Ce qui me fait rire dans tout cela , c'est que le grand perdant dans tout cela c'est le patient. Moi je m'en fou d'être payé par le patient ou la ss. Si je suis payé par la ss cela me ferai moins de compta le soir quand je finis à 20 heures. La privatisation de la santé , c'est cela qui est en jeu mais vous ne le comprenez toujours pas.

Signaler Répondre

avatar
medecin en colere le 11/11/2015 à 14:34

A l'attention de "client@ Je ne me suis jamais considéré comme un nanti. J'ai fait des longues et périlleuses études. Et je ne pense pas voler ma rémunération. C'est typiquement français cette course vers la médiocrité (si je ne gagne pas bien ma vie je ne vois pas pourquoi l'autre gagnera bien sa vie, quand bien même j'ai été un gros fainéant) Je pense avoir largement remboursé ma dette envers la société et ce même pendant ma formation. Je ne sais pas si beaucoup d'entre vous accepterait de travailler pour moins qu'un smic. Je n'ai jamais considéré les personnes qui viennent me voir comme des clients. Vous essayez de dénigrer la profession. Si un médecin vous a déjà considéré comme un "simple" client c'est que peut être vous n'avez pas eu de considération pour lui et il vous a rendu la réciproque. Un médecin est avant tout un être humain. Venez m'insulter, je ne suis pas sûr de vous accueillir avec un collier de fleurs . J'ai toujours tout donner à mes patients respectueux, les autres ont été mis à la porte. J'ai une patientele sympa qui me ressemble, les abrutis comme vous je les laisse aux autres. Ne vous étonnez d'être mal soigné avec un tel comportement.

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 11/11/2015 à 14:08
amiette a écrit le 11/11/2015 à 12h42

sont un investissement payé par les assurés, donc vos concitoyens mon cher médecin notable, contrairement à un ingénieur par exemple ...

Vous avez mal lu mon message: je ne suis pas medecin ...mais moi aussi en colère contre l'aspect commercial de l'organisation de la santé ...
La santé ne s'achète pas mais les soins se vendent bien
Et quand je parle d'investissement des étudiants en médecine relativement au temps à l'énergie et au manque à gagner pendant la durée de leurs études, comme tous les autres étudiants d'ailleurs c'est bien dans son sens commercial....
Comme les études d'avocat également faites dans les universités financées par le contribuable

Signaler Répondre

avatar
amiette le 11/11/2015 à 12:42
Jeansais a écrit le 11/11/2015 à 12h30

Je suis en parti d'accord avec "medecin en colère " car 23€ la consultation c'est pas chère quand on voit q'un plombier demande déjà 50 ou 60€ de déplacement avant même d'avoir ouvert sa caisse à outils...et c'est pas remboursé
Mais je maintiens que les dépassements d'honoraires exorbitants demandés par nombre de spécialistes sont scandaleux...et je connais de nombreuses personnes qui ont négocié le prix de l'intervention pour qu'elle corresponde au remboursement de leur mutuelle...
La santé est un commerce "monsieur le medecin en colère"et vos années d'études certes longues et difficiles sont un investissement....

sont un investissement payé par les assurés, donc vos concitoyens mon cher médecin notable, contrairement à un ingénieur par exemple ...

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 11/11/2015 à 12:30

Je suis en parti d'accord avec "medecin en colère " car 23€ la consultation c'est pas chère quand on voit q'un plombier demande déjà 50 ou 60€ de déplacement avant même d'avoir ouvert sa caisse à outils...et c'est pas remboursé
Mais je maintiens que les dépassements d'honoraires exorbitants demandés par nombre de spécialistes sont scandaleux...et je connais de nombreuses personnes qui ont négocié le prix de l'intervention pour qu'elle corresponde au remboursement de leur mutuelle...
La santé est un commerce "monsieur le medecin en colère"et vos années d'études certes longues et difficiles sont un investissement....

Signaler Répondre

avatar
BRIGITTE le 11/11/2015 à 11:21
des nantis qui se rebellent ? RAS LE BOL a écrit le 11/11/2015 à 10h01

Exactement, jusqu'à présent, le médecin transmettait à la SECU la feuille de maladie, et le "client" payait à la consultation directement le médecin, y compris ses SUR-HONORAIRES en dépassement - et c'est seulement après réception des remboursements SECU et Mutuelle que le client constatait le RESTE A CHARGE, donc bien longtemps après et sans pouvoir en discuter avec le médecin pour le négocier

Désormais, c'est vrai que ça va déranger le médecin qui va encaisser à son cabinet le seul RESTE A CHARGE du client
C'est sûr que ça va brusquer son FONDS DE COMMERCE qui finalement est le patient, donc la sécurité sociale publique

Heureux ceux qui n'ont pas d'effets de la crise, comme eux, à qui on a payé les études et qui ensuite nous pompent jusqu'à l'os

c'est effectivement ce qui se passe, même si oser le dire dérange les cons cernés

Signaler Répondre

avatar
un "client" qui désormais choisit son "fournisseur" à qui on payé les études le 11/11/2015 à 11:19

certesz mon cher médecin en colère
ça fait drôle d'être considéré comme un français "normal" sans l'aura du mandarin ? qui sait tout ? et qui vit comme les français "normaux" ????

pourquoi pas vous aussi, vous à qui on a payé les études dont vous parlez, autrement dit, on vous qualifié et ensuite vous en voulez encore une deuxième couche ?

Vous considérez vos patients comme des "clients" donc c'est la loi du commerce qui s'applique, ne vous plaignez donc pas d'être considérés comme des commerçants prestataires de service ... et de plus, avec un fonds de commerce sans danger : la SECU qui vous exonère d'une partie de vos propres charges de couverture sociale

Signaler Répondre

avatar
medecin en colere le 11/11/2015 à 11:07

Je n'ai jamais lu autant d'âneries! Je vais faire une mise au point. 1/ Les études sont peut être "payés" par le contribuables mais seriez-vous capable de faire vous même de longues et difficiles études? (10 ans minimums). Savez-vous que pendant ces études oú vous avez tout de même la responsabilité de vies humaines vous êtes payés à coup de lance pierre? (environ 200€ par mois les 6 premières années et un smic pendant l'internat) Vous rendez vous compte du sacrifice personnel, familial et social réalisé? Et cela pour une noble cause, celle de soigner les gens? 2/ Pour ceux qui parlent de dépassement d'honoraires, cela est déjà extrêment réglementé par la ss. 90% des médecins sont maintenant en secteur 1 donc n'ont pas le droit de faire de dépassements d'honoraires! 3/ Une consultation "classique" chez votre généraliste est à 23€. Sur ce montant que la plupart des gens paye directement au médecin, la ss rembourse 16.10€ et la mutuelle 6.90€. Au final il en coûte au patient 1€ (franchise médicale). 4/ Si l'on ne tient pas compte de la mutuelle, le prix d'une consultation c'est 6.90€ mais même à ce tarifs certains préfèreront se payer un mcdo ou un ciné! 5/ Avec le projet de loi Touraine vous vous dite chouette, tiers payant généralisé , tout va être gratos! Et bien je vous dis faux! Les mutuelles deviennent obligatoires à partir de janvier 2016, ceux qui avaient fait le choix de s'en passer , devront en souscrire une. Le problème du TPG c'est qu'il s'agit d'une mesure inflationniste. Les gens auront tendance à consulter pour un oui ou pour un non. La conséquence est que les cabinets vont être de plus en plus engorgés et que vos cotisations mutuelles vont augmenter, c'est comme pour votre assurance automobile! 6/ Vu que ce sera la ss et les mutuelles qui paieront directement le médecins, ils auront forcément leur mot à dire! Les médecins n'auront plus leur libre arbitre, ce sera par exemple le tout génériqué , pas de trop long arrêts maladies, pas de médicaments trop chères... Le médecin aurait trop peur d'avoir des sanctions financières si il n'écoute pas bien Maman Touraine! Projet de lois dans le sens du patient ? 7/ Progressivement, la ss qui est fortement déficitaire va se désengager au profit des mutuelles. Souvenez-vous , sur une consultation à 23€ , c'est 16.10€ de la ss et 6.90€ de la mutuelle. Lentement le ratio basculera , 15.10€ ss et 7.90€ mutuelle par exemple jusqu'au jour où la mutuelle prendra tout en charge. Ce jour-là j'espère que vous ne serez pas vieux et malades car soit la mutuelle vous coûtera une petite fortune ou tout simplement elle ne voudra pas. Faites donc l'analogie avec un conducteur qui a plusieurs sinistres automobile responsable, en général il prend la porte! Donc messieurs, arrêtez de vous faire berner par ceux qui nous gouvernent! Ne vous en prenez pas a votre médecin notamment de votre généraliste. Il est en général bienveillant et vous a accompagné depuis votre tendre enfance jusqu'à l'âge adulte. Il s'agit d'un dur labeur, au prix de longues heures au cabinet, avec d'importantes responsabilités. Ils ont fait des très longues années d'études pour une rémunération au final minable. Alors ne leur jetez pas la pierre.

Signaler Répondre

avatar
des nantis qui se rebellent ? RAS LE BOL le 11/11/2015 à 10:01
Honteux² a écrit le 11/11/2015 à 09h36

Non il y en a plus que marre de ces lobbys qui nous détruisent de l'intérieur, entre les taxis, les pharmaciens, les médecins, les notaires et compagnie, marre marre marre !!!

Exactement, jusqu'à présent, le médecin transmettait à la SECU la feuille de maladie, et le "client" payait à la consultation directement le médecin, y compris ses SUR-HONORAIRES en dépassement - et c'est seulement après réception des remboursements SECU et Mutuelle que le client constatait le RESTE A CHARGE, donc bien longtemps après et sans pouvoir en discuter avec le médecin pour le négocier

Désormais, c'est vrai que ça va déranger le médecin qui va encaisser à son cabinet le seul RESTE A CHARGE du client
C'est sûr que ça va brusquer son FONDS DE COMMERCE qui finalement est le patient, donc la sécurité sociale publique

Heureux ceux qui n'ont pas d'effets de la crise, comme eux, à qui on a payé les études et qui ensuite nous pompent jusqu'à l'os

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 11/11/2015 à 10:01

Le médecin généraliste à 23€ la consultation n'est pas le plus nanti...surtout s'il est installé en milieu rural, secteurs qui deviennent des déserts médicaux..
Mais les médecins spécialistes ( chirurgien, ophtalmo, dermato, cardiologue, radiologue, gynéco...) qui multiplient par 4,5,6 ou plus le prix de base de la sécu en dépassements d'honoraires,les cliniques privées et les maisons de retraite, à but lucratif, les labos pharmaceutiques, opticiens...se font du beurre sur la maladie, la douleur, la souffrance et la mort...sans oublier les mutuelles qui viennent brouter au mangeoire...
On négocie maintenant les dépassements d'honoraires comme au souk !

Signaler Répondre

avatar
AAA le 11/11/2015 à 09:46

A honteux. Manifestement haïr c'est encore souffrir non ?

Signaler Répondre

avatar
Honteux² le 11/11/2015 à 09:36
Oups a écrit le 11/11/2015 à 08h57

Honteux est apparemment ignare et aigri. La France permet ce genre de commentaires et c'est heureux, mais elle permet aussi de s'informer. Pour info, il y a une corrélation entre prix des études et émoluments post études, cela explique beaucoup pour les gens qui comprennent quelque chose au monde. De plus par quel miracle démocratique, le droit de grève et de manifestation n'appartiendrait qu'aux soit disants moins nantis. Je souhaite beaucoup de courage à cette personne pour le reste de sa vie, cela risque pour elle d'être source d'énergie négative fréquente.

Non il y en a plus que marre de ces lobbys qui nous détruisent de l'intérieur, entre les taxis, les pharmaciens, les médecins, les notaires et compagnie, marre marre marre !!!

Signaler Répondre

avatar
Oups le 11/11/2015 à 08:57

Honteux est apparemment ignare et aigri. La France permet ce genre de commentaires et c'est heureux, mais elle permet aussi de s'informer. Pour info, il y a une corrélation entre prix des études et émoluments post études, cela explique beaucoup pour les gens qui comprennent quelque chose au monde. De plus par quel miracle démocratique, le droit de grève et de manifestation n'appartiendrait qu'aux soit disants moins nantis. Je souhaite beaucoup de courage à cette personne pour le reste de sa vie, cela risque pour elle d'être source d'énergie négative fréquente.

Signaler Répondre

avatar
fazer1k le 11/11/2015 à 08:18

il y a des centaines de mutuelles en france. beaucoup changent. la gabegie est la. ces socits prives coutent plus chres en gestion que ce qu'elles remboursent.

Signaler Répondre

avatar
abruti le 11/11/2015 à 07:24

abruti ! c est souvent celui qui le dit qui l'est !

Signaler Répondre

avatar
honteux le 10/11/2015 à 23:21

saleté de saleté de saloperie de nantis qui osent manifester... dans le reste du monde les études de médecine coûtent une FORTUNE ! et en france, ces abrutis voient leurs études payées par le contribuable, et ils OSENT manifester. qu'ils disparaissent tous, quelle honte, une vraie gabegie !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.