Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Bruno Génésio et Alexandre Lacazette - LyonMag

OL : Genesio, c’est ça la rupture ?

Bruno Génésio et Alexandre Lacazette - LyonMag

L'OL et Jean-Michel Aulas voulaient casser la spirale négative dans laquelle l'équipe lyonnaise ne parvenait pas à sortir en cette fin d'année.

Elle vient de ne prendre qu'un point sur les six dernières journées de championnat et n'a gagné que deux fois sur les neuf matches qu'elle vient de disputer.
Elle est 9e du classement de la Ligue 1 à cinq point du podium, ce qui n'est pas irrémédiable, à condition de retrouver l'ensemble de ses joueurs cadres, actuellement sur le flanc.


Jean-Michel Aulas a bien annoncé sans le nommer, l'éviction de Hubert Fournier pour le remplacer par son adjoint Bruno Genesio qui était déjà celui de Rémi Garde.
Mais en quoi incarne-t-il la rupture espérée alors qu'il animait les séances d'entraînement ? Il était associé à la belle saison dernière, il est forcément impliqué dans les mauvais résultats actuels.
En général, cette situation d'adjoint qui succède à son numéro un laisse souvent sceptiques les observateurs qui voient là une manière d'avoir comploté pour prendre la place.


On ne sait bien sûr quelle est la réalité de cette éventualité dans l'affaire présente mais la nomination de Genesio, pour l'instant jusqu'à la fin de saison, apparaît clairement comme un choix par défaut et décevant alors que les pistes de noms ronflants d'entraîneurs étrangers se sont toutes avérées farfelues ou inexistantes, certains d'entre eux ayant même annoncés d'eux mêmes n'avoir jamais été contactés (Leonardo).


Si l'Olympique Lyonnais parvenait à se hisser en Ligue des Champions pour la seconde fois consécutive, sans doute la mission de Bruno Genesio serait-elle confirmée pour une durée plus longue. Mais nous n'en sommes pas encore là, loin s'en faut.
Il faudra dans un premier temps passer l'écueil d'un mois de janvier de tous les dangers avec un match de coupe de France contre Limoges (CFA2) avant de jouer au Parc contre le PSG en coupe de la Ligue, à Saint-Etienne dans un derby là aussi bien périlleux après la fin de match aller et la réception de Marseille qui n'en finit pas de gagner à l'extérieur. Sans parler de la pression qu'il faudra surmonter pour le premier match au Grand stade contre Troyes, dernier de L1, qui n'a pas encore gagné en championnat.


Pour l'heure, JMA, qui porte aussi une grande responsabilité sur la mauvaise première moitié de saison après avoir validé un recrutement totalement raté, n'a pas précisé les contours de la nouvelle organisation technique.
Toutefois, il pourrait d'ici lundi, date à laquelle se tiendra une conférence de presse, annoncer d'adjoindre au nouvel entraîneur de l'OL, des figures historiques du club comme Sonny Anderson ou Cris, qui n'ont pas eux même un gros vécu d'entraîneur.
Le premier a été débarqué de Neuchâtel Xamax après deux journées de championnat de Suisse et deux défaites en 2011 et le second aide Armand Garrido auprès des 17 ans du club et passe ses diplômes.


Mais ces noms seraient plutôt des cautions morales pour faire passer la pilule de la nomination de Genesio auprès d'une partie du public et des supporters de l'OL qui espéraient quelque chose de plus reluisant mais cela risque de ne pas résister bien longtemps si les résultats ne sont pas là rapidement.


Car Bruno Genesio, n'a lui même qu'une expérience limité du poste de numéro un qui est bien différent de celui d'adjoint. Il a dirigé brièvement Villefranche-sur-Saône entre 2000 et 2001. Si la première relégation de CFA en CFA 2 ne peut lui être imputée, il a bien été débarqué au printemps 2001 à quelques matches de la fin alors que le FCVB descendait en Honneur.
A Besançon, il était l'adjoint de Stéphane Paille, ancien international et joueur de l'OL, entre autres. Il lui a succédé fin juillet 2004 avant d'être débarqué début décembre 2004 alors que l'équipe, était mal classée en National avant qu'elle ne soit quand même reléguée en CFA.
Genesio, ancien joueur pro de l'Olympique Lyonnais (1985-1995) où il a signé sa première licence en 1971, a joué aussi à Nice et à Martigues. Il est revenu au club en 2005 dans l'encadrement dirigé alors par Gérard Houllier. Au moment du départ de Garde, il n'avait pas été choisi par Jean-Michel Aulas pour assurer la succession, sans doute peu convaincu par sa faible expérience d'entraîneur.


En attendant, on ne sait rien du sort de Fournier. S'il devait être licencié dès à présent, le club devrait sans doute lui régler une indemnité entre 1,5 et 2 millions d'euros car son salaire n'était pas très élevé par rapport au prix du marché.
Celui de Genesio ne doit pas être bien revu à la hausse.


Là aussi, cela démontre la considération portée par l'Olympique Lyonnais au poste d'entraîneur et on est donc encore très loin d'attirer un grand technicien étranger même avec le Grand stade en perspective où il faudra quand même y faire jouer une équipe compétitive.



Tags : ol | olympique lyonnais | génésio | fournier |

Commentaires 11

Déposé le 20/06/2016 à 14h18  
Par hih Citer

c. a écrit le 25/12/2015 à 11h35

Article bien trop long pour si peu d'intert... l'opium du peuple n'interesse que ses drogus......

Merci à vous d'être venu le lire, l'article :o)

Déposé le 20/06/2016 à 13h56  
Par amusant Citer

doud69510 a écrit le 26/12/2015 à 10h54

Avec une telle equipe et un staff de bras casses, le stade des lumieres va sonner bien creux ces prochains mois !!

tu l'as dit bouffi !
pfffffffffffi.............. psssssssiiiiiiiiiiiiiiiiii........

Déposé le 27/12/2015 à 12h41  
Par voilà Citer

Il revient de St Barth, et il a plus de sou, le père aulas, alors il fait avec sa tirelire !

Déposé le 26/12/2015 à 11h41  
Par John Steed Citer

Il y a la jurisprudence Puel, recruté alors que l'on attendait Luxemburgo, Lippi ou Trappatoni et que le Mou avait laissé la porte ouverte.
Fallait donc ne s'attendre à rien d'autres.

Déposé le 26/12/2015 à 11h05  
Par sans souci Citer

l'OL a rêvé de MOURHINO, mais la réalité c'est GENESIO

Déposé le 26/12/2015 à 10h54   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par doud69510 Citer

Avec une telle equipe et un staff de bras casses, le stade des lumieres va sonner bien creux ces prochains mois !!

Déposé le 25/12/2015 à 22h22  
Par ferg Citer

Andreper a écrit le 25/12/2015 à 11h10

Meilleurs vœux pour l'OL, ses dirigeants, ses joueurs, ses supporters...que le meilleur gagne
et vive le Sport!

c'est vrai qu'il n'y a qu'à lyon qu'on voit ça des gens qui détestent le foot , Aulas et compagnie !!!

Déposé le 25/12/2015 à 21h22   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par neuvillois971 Citer

allez les verts

Déposé le 25/12/2015 à 11h35   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par c. Citer

Article bien trop long pour si peu d'intert... l'opium du peuple n'interesse que ses drogus......

Déposé le 25/12/2015 à 11h10  
Par Andreper Citer

Meilleurs vœux pour l'OL, ses dirigeants, ses joueurs, ses supporters...que le meilleur gagne
et vive le Sport!

Déposé le 25/12/2015 à 09h45  
Par eboueur76 Citer

l entraineur n est pas le seul responsable a part ses systemes de jeux les joueurs ne mouillent plus le maillot a contrario de ceux de l asse pour ne citez q eux en exemple il nont pas la hargne qui pourrait leur faire basculer un match de plus genesio est un novice sur le banc et je ne voit comment il pourrait motiver des joueur aussi jeunes qui ont pris la grosse tete un joueur comme fekir lui ne lavait pas et sur le terrain sa se ressentait sil il finissent cinquieme ce qui me metonnerai sa sera deja bien quand on bricole une equipe avec de vieille planche un jour ou lautre sa casse

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.