OL-ASSE : Aulas veut des derbies de bisounours à l'avenir

OL-ASSE : Aulas veut des derbies de bisounours à l'avenir
De la gifle au câlin entre Lyonnais et Stéphanois ? - LyonMag

Avec le nouveau stade, l’Olympique Lyonnais et Jean-Michel Aulas sont entrés dans une nouvelle ère, qu’on se le dise.

Le président du club a accordé une interview à Eurosport.fr dans laquelle il tient un discours d'apaisement et de coopération surréaliste à quelques heures du derby face à Saint-Etienne.

"Je veux faire passer un message de modération tout en maintenant l'esprit de compétitivité car c'est un match avec beaucoup d'enjeux. Il est important pour l'avenir en Coupe d'Europe des deux équipes. Les deux clubs ont fait beaucoup d'investissements ces derniers temps, surtout Lyon, et notre souhait est de faire passer cette rivalité dans une nouvelle dimension. Dorénavant, nous jouerons les derbies dans des stades de 60 000 et 40 000 places. Le derby doit entrer dans une nouvelle ère plus pacifiée", lance Jean-Michel Aulas.

"Si ce qui est amusant devient dangereux, on n’en veut plus", rajoute-t-il, faisant allusion aux derniers débordements sur la pelouse ou aux rixes entre supporters qui ont récemment conduits des ultras stéphanois en prison pour l’affaire du mariage dans le Beaujolais. On se souvient aussi qu'un stadier avait perdu un doigt lors du dernier derby à Gerland.

S’il explique vouloir  aujourd’hui "prolonger cette complémentarité pour faire grandir le derby avec dignité et respect mutuel" avec son homologue de l’ASSE Bernard Caïazzo, JMA n’en oublie pas de protéger ses joueurs.

Il sait que Jordan Ferri et Corentin Tolisso, pris pour cibles au match aller à Gerland, risquent de recevoir un traitement particulier ce dimanche à Geoffroy-Guichard. "Si un certain nombre de joueurs s'en prennent à Jordan, il (l’arbitre) saura être vigilant. J'ai confiance. On essaie de nous titiller mais je ne dirai que des choses positives".

Face à un tel discours, la réponse formulée par les supporters stéphanois est facilement envisageable. Mais celle des Lyonnais sera intéressante à analyser.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
J j t le 16/01/2016 à 05:43

Je crois que les dirigeants devraient donner le bonne exemple car dans les propos de certains on sent déjà monter la mayonnaise que l'on supporte son équipe oui mais respectons l'adversaire et les arbitres tant que la vidéo ne sera pas prise en compte

Signaler Répondre

avatar
franjo le 15/01/2016 à 22:10
iopeda a écrit le 15/01/2016 à 19h18

Mr Aulas n'a jamais cessé de provoquer les équipes adverses, surtout Saint Etienne. Cela déchaine les passions des supporteurs, ils veulent voir l'affrontement, ils sont prêts à dépenser et encore à dépenser. Cela est excellent pour son bizness, pour ses affaires. Il faut que les supporteurs donnent leur argent. Le nouveau stade est étudié sur ce principe. Il parle aujourd'hui d'apaisement avant de se rendre chez l'adversaire.
Monsieur Aulas est trop fort. Plus il est dans le mépris, plus je l'aime.

en attendant, il y a quelques investisseurs qui semble être dans le mépris aussi :

http://www.boursorama.com/cours.phtml?symbole=1rPOLG

étonnant cette défiance, alors que tous les voyants sont au ... vert ...

Signaler Répondre

avatar
sans souci le 15/01/2016 à 20:30

FERRI a t il pris des nouvelles de BERIC ?????

Signaler Répondre

avatar
iopeda le 15/01/2016 à 19:18

Mr Aulas n'a jamais cessé de provoquer les équipes adverses, surtout Saint Etienne. Cela déchaine les passions des supporteurs, ils veulent voir l'affrontement, ils sont prêts à dépenser et encore à dépenser. Cela est excellent pour son bizness, pour ses affaires. Il faut que les supporteurs donnent leur argent. Le nouveau stade est étudié sur ce principe. Il parle aujourd'hui d'apaisement avant de se rendre chez l'adversaire.
Monsieur Aulas est trop fort. Plus il est dans le mépris, plus je l'aime.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.