Accusé d'avoir tué et brûlé Marie-Jeanne, Anthony Draoui jugé en appel ce lundi

Accusé d'avoir tué et brûlé Marie-Jeanne, Anthony Draoui jugé en appel ce lundi
Anthony Draoui / DR JEAN-PHILIPPE KSIAZEK AFP

Le marginal originaire d'Oullins avait écopé le 3 octobre 2014 de 30 ans de réclusion criminelle, assortie d'une période de sûreté des deux tiers.

Pour le meurtre de Marie-Jeanne Meyer, Anthony Draoui est rejugé, devant la cour d'assises d'appel du Gard à Nîmes à partir de ce lundi.

C'est lui qui avait fait appel de sa condamnation. Son avocat avait estimé qu'il n'avait pas "été totalement entendu, notamment sur son parcours". Son parcours avait en effet été chaotique, passant de foyers aux familles d'accueil avant d'échouer dans la rue.


Le 18 juin 2011, il avait rencontré Marie-Jeanne Meyer qui faisait son footing dans un bois en Ardèche où il avait établi un campement de fortune. Le corps de la jeune fille avait été retrouvé trois jours plus tard, en partie mutilé, brûlé et caché dans une fosse recouverte par des branchages.

L'ADN d'Anthony Draoui avait été retrouvée sur place. Après une courte fuite en Espagne, il avait été interpellé et avait reconnu le meurtre de la mineure âgée de 17 ans.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
J j t le 02/02/2016 à 09:07

La personne qui a été tuée à t' elle la possible de revenir sur terre et la souffrance de la famille il y pense beaucoup de gens ont des problèmes mais tous ne deviennent pas des assassins il faut y pensés avant 30 ans pour une vie pas cher je trouve

Signaler Répondre

avatar
Prout le 01/02/2016 à 17:10

Quel triste monde

Signaler Répondre

avatar
Reconquista le 01/02/2016 à 14:18

"C'est lui qui avait fait appel de sa condamnation. Son avocat avait estimé qu'il n'avait pas "été totalement entendu, notamment sur son parcours". Son parcours avait en effet été chaotique, passant de foyers aux familles d'accueil avant d'échouer dans la rue."

La taubiranisation des esprits et le torchon en librairie "murmure à la jeunesse", encourage les criminels les plus sauvages a contesté ou à espérer une réduction de peine de 30 ans même pour des meurtre avec barbarie.

Pauvre France dont ses ennemis peuvent accéder aux plus haute fonction.

Signaler Répondre

avatar
Zeus le 01/02/2016 à 12:29

pas de grace pour lui ce n'est pas une femme.
Les buralistes qui eux sont en véritable légitime defense en savent quelque chose

Signaler Répondre

avatar
mima le 01/02/2016 à 12:09

il va se trouver de bonnes âmes pour demander la grâce de ce meurtrier et faire des pétitions pour sa mise en liberté
en tout cas gras comme il est il a été bien nourri en prison !

Signaler Répondre

avatar
guignol est plus intelligent le 01/02/2016 à 11:27
Zeus a écrit le 01/02/2016 à 10h57

prenom de ce meurtrier ?

ça ne devrait pas intéresser des neus- neus comme toi car on connait ta réponse de niveau 0:tu connais le prénom de mon chat?

Signaler Répondre

avatar
Zeus le 01/02/2016 à 10:57

prenom de ce meurtrier ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.