Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag

Un stage de “sensibilisation à l’histoire de la Shoah” bientôt mis en place à Lyon

LyonMag

Une convention relative à un stage de citoyenneté a été signée ce vendredi au palais de justice de Lyon par le premier président et la procureure générale de la cour d’appel pour lutter contre les actes racistes et antisémites.

LyonMagLyonMag

"Il faut éduquer tout en sanctionnant" résume Sylvie Moisson, procureure générale de la cour d’appel. La ville de Lyon a en effet décidé d’opter pour la mise en place d’un stage pour les "petites et moyennes infractions". Au Mémorial National de la Prison de Monluc, dix personnes coupables de ces délits participeront à ce séminaire de deux jours. Directeur du mémorial de la Shoah, Jacques Fredj détaille le projet : "Ce sont des ateliers ludiques, il ne s'agit pas de bourrage de crâne ni de cours pédagogiques, il s'agit de descendre dans l'arène pour discuter de ces préjugés comme au café du commerce. Il faut que les participants ne soient jamais passifs mais toujours engagés".

 

Encadrés par une équipe de médiateurs, ces stages auront lieu deux fois par an. "Une démarche innovante car aucun stage n'a été créée à ce jour à part au parquet de Paris", informe la procureure générale. Mais cette mesure n’a pas pour but d’annuler ou de remplacer les peines initiales. C’est ce que tient à préciser le premier président de la cour d’appel : "ça sera souvent une peine complémentaire qui ne remplace pas la sanction mais l'enrichit". La parole sera alors au centre de cette initiative qui se veut constructive en prônant le "vivre ensemble". Jacques Fredj insiste sur le caractère positif du projet : "c'est le pari de l'intelligence car la sanction brute ne peut plus suffire aujourd'hui. Il faut prendre le temps d'expliquer la portée de leurs propos, de se regarder les uns les autres".

 

Mais l’antisémitisme ne sera pas le seul fléau combattu durant ce stage. "Toutes les formes de racisme seront abordées durant les deux jours", précise Sylvie Moisson. Si les valeurs républicaines de tolérance et du respect de la dignité humaine ont été mentionnées, les signataires de ce projet ne semblent pas dupes. "Ce séminaire aura des effets sur certaines personnes, pas sur d'autres. Il ne faut pas se faire d'illusions" analyse Jacques Fredj. Mais dans une période où la société se fait de plus en plus divisée, "le pire serait de ne rien faire", conclut-il. 



Tags : antisemistisme | stage |

Commentaires 4

Déposé le 24/02/2016 à 23h48  
Par jms 69 Citer

C est comme ,es religions à l école et au collège, on cois ça avec les cours d histoire on débat sur la morale d aujourd hui et ça devrais suffire le fait d en faire trop va retourner le problème à 17 ans mon grand as des pote de tout bords et ça se passe bien avec tous,

Déposé le 21/02/2016 à 07h12   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par fourmis Citer

Fredy on arrete donc d'apprendre l'Histoire... surtout ca ne sert a rien surtout a apprendre des erreurs et monstruosites c'est pas comme si depuis le monde avait finalement reagit face a toute l'horreur des guerres et genocides... arretons donc de parler de tout ca en effet, cela va tellement mieux dans ce monde...

Déposé le 20/02/2016 à 12h13  
Par Fredy Citer

Regardons vers l' avenir ,arrêtons de réveiller le passé ,sa ne fait qu'attiser les haines ,regarder où on en est.communautarisme,la peur de l'autre, on a jamais était autant divisé.

Déposé le 19/02/2016 à 19h06   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par fourmis Citer

C'est une bonne chose avec tous ces negationnistes et autres delinquants s'amusant de la shoah

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.