Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les affrontements de mercredi - LyonMag

Loi Travail : une jeunesse lyonnaise très excitée

Les affrontements de mercredi - LyonMag

Alors que des dizaines de manifestations ont réuni des centaines de milliers de Français dans la rue mercredi, la mobilisation lyonnaise n'a pas eu à rougir de la comparaison.

Loin des 3000 participants prévus par la préfecture, le cortège a oscillé entre 7000 personnes selon la police et 20 000 selon les organisateurs.

 

Mais l'image de la grogne de Lyon contre le projet de loi Travail El Khomri a été dégradée au niveau national par des incidents survenus pendant et à la fin du mouvement social.


"Lyon : la manifestation dégénère en affrontements avec la police", titre Europe 1, "La manifestation dégénère à Lyon : 11 blessés et 3 interpellations", renchérit le Figaro tandis que le Huffington Post propose même une vidéo d'une arrestation place Antonin-Poncet.

 

Le bilan est effectivement lourd : neuf policiers blessés dont un sérieusement. Trois manifestants interpellés pour des faits de violence. La fédération PS du Rhône prise pour cible et protégée in extremis par les CRS. Le pont de la Guillotière et la place Bellecour ont notamment été les théâtres d'affrontements.

 

Lyon a vu bien pire. Mais seule Nantes a également connu de tels actes mercredi quand la colère nationale restait majoritairement sage, se réservant pour la fin du mois et la présentation officielle de la réforme du code du travail.

 

Le 17 mars, une nouvelle manifestation est prévue à Lyon par le syndicat étudiant UNEF.



Tags : loi travail |

Commentaires 31

Déposé le 21/03/2016 à 19h08  
Par Pitche Citer

grognon a écrit le 20/03/2016 à 22h06

Ces merdeux qui font grève avant de bosser !! On embauchera des plus vieux dorénavant .

Vous travaillez pour nous ,mais nous on travailleras pas pour vous .allez au boulot ,les loosers.

Déposé le 20/03/2016 à 22h06   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par grognon Citer

Ces merdeux qui font grève avant de bosser !! On embauchera des plus vieux dorénavant .

Déposé le 19/03/2016 à 10h17  
Par Employé Citer

Employeur a écrit le 10/03/2016 à 13h40

A titre personnel je n'embauche plus de jeunes sortant de la FAC, car trop oisifs, peu respectueux de la hiérarchie et des horaires, sans parler de la tenue vestimentaire très juvénile.
Je préfère embaucher des jeunes en contrat de qualif que je garde, ou école d’ingénieur.

C'est hélas la triste réalité de terrain.

Les employeurs préfèrent des candidats qui se tiennent droit, qui connaissent l'environnement professionnel, qui ne nécessitent pas un tutorat permanent, qui soient pragmatiques, efficaces, qui sachent rédiger correctement, parler réellement dans une autre langue, qui soient synthétiques, qui soient respectueux de la hiérarchie, et surtout qui sachent exécuter une tâche sous contrainte.

Le contraire malheureusement d'une grande partie des étudiants issue de la fac où bon nombre s'échouent faute d'une orientation active ou faute d'avoir été pris dans une filière sélective.

Quelques-uns (les meilleurs étudiants) s'en sortent heureusement à force d'endurance et de persévérance.
Ceux-là s'acharnent à trouver des stages, à bûcher leurs examens, à s'inscrire dans des filières présentant un débouché (ou à passer et réussir les concours de la fonction publique). Les autres défilent dans la rue, sèchent, cumulent les années à 10/20 de moyenne ou les redoublements, cirent les bancs de la fac jusqu'à 30 ans et s'étonnent en sortie, après un Master Bac+10 décroché par mansuétude (ou lassitude) du jury sans expérience professionnelle autre qu'un stage d'été à la bibliothèque du coin, que seul pôle Emploi les attend.

C'est probablement cela le pire, ceux qui défilent aujourd'hui ne seront au final pas concernés par cette loi.

Déposé le 12/03/2016 à 12h40  
Par Rouler jeunesse Citer

Si la jeunesse s'uni ,alors oui ils peuvent changer les choses .car ils n'ont rien à perdre et tous à gagner. Sa fait peur à tous les gouvernements .

Déposé le 12/03/2016 à 11h28   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Bien sûr Citer

Les 40 Md€ donnés correspondent pile à ce qui a été pris avant par des taxes ou impôts divers dans les entreprises. Ça s'appelle " un retour" Un petit détail pour ceux qui ont une mémoire sélective Trop d'impôt tue l'impôt ( pour ceux qui le paye...... Bien sûr) Trop de protection du travail tue le travail (pour ceux qui travaille ....Bien sûr) Manifestement trop compliqué à comprendre ( pour toujours les mêmes ....Bien sûr)

Déposé le 11/03/2016 à 09h10  
Par Nanard Citer

Une foi que les jeunes vont avoir leur premier job, leur premier crédit,leur premier compte d’épargne, leur premier enfant ils vont vites changer d'état d'esprit et passer du nanar de gauche au bon père de famille centriste de droite.
Cela dure depuis 1968.

Déposé le 10/03/2016 à 17h27  
Par Simplissimo Citer

Bosser plus et gagner moins...faut arrêter de prendre les gens pour des cons!! Allez y les jeunes , défendez votre avenir!!

Déposé le 10/03/2016 à 17h13  
Par AQUIS A QUI ? Citer

On sait comment ça se finira :
le gouvernement va faire marche arrière en disant qu'il a simplement amendé son projet, le CDI sera maintenu tel quel (pas touche aux "acquis" qui ne sont de fait qu'une théorie puisque en pratique plus aucun jeune ne peut démarrer en CDI...),les leaders des syndicats lycéens passeront à l'Unef, les leaders de l'Unef passeront au PS comme depuis 40 ans...
Sauf que le pays continuera à s'enfoncer, le chômage a progresser (alors que toute l'Europe a su se réformer et renouer avec la croissance) et qu'une fois au pied du mur il sera trop tard...

Déposé le 10/03/2016 à 16h51  
Par peace & love Citer

ah ! les syndicats qui ne représentent qu'eux mêmes a écrit le 10/03/2016 à 14h12

mais l'essentiel pour les syndicats, ce n'est pas de venir au secours des chomeurs, c'est l'acharnement pour conserver les acquis notamment de tous ces organismes parapublics qui pompent leurs concitoyens et en aucun cas accepteront que les autres aient autant qu'eux de privilèges ...

Ben ça doit faire un moment que tu n'as mis le nez en dehors de ton hospice
Vous cela ne vous choque pas que sous prétexte de crise on se permette tout et n'importe quoi, autant je suis d'accord avec le fait qu'il faille redéfinir le code du travail, pour autant pas toujours dans le même sens. C’est juste cela qui me choque nos chers employeurs qu’ont-ils fais des 40 milliard offert il y a deux ans ? Qui devait les aider à créer de l'emploi !! Ben dans leur fouille ! idem pour la TVA à 5.5% dans les restaurations cela devait permettre l'embauche et bien nib queue dalle .Cela fait déjà deux choses que vous zapper. ensuite pour continuer dans le même ordre d'idée, que ce soit le patron qui suite à un surcroît de travail ou une nouvelle commande décide d'augmenter votre temps de travail et en plus de diminuer votre rémunération sous couvert de cette nouvelle commande moi cela ne passe pas
Donc demandé aux employés de faire des efforts notre patronat ça il c'est faire par contre. Entretenir les CDD et l’intérim autant qu'il le peut ça aussi il c'est le faire. Et pourquoi pas un allègement des charges que ce ne soit pas toujours les mêmes qui trinquent, pourquoi pas un contrat unique hein cela éviterait bien des abus, car autant il y a des abus coté salariés, autant il y en a du côté patronal
Personne ne dit qu'il ne faut rien faire mais que l'on arrête de nous prendre pour des pigeons et pour infos je fais largement mes 50 hrs/ semaine sans heures/sup
donc mesurer vos propos car il est facile de critiquer et de taper sur tout le monde par contre si l'on vient touché à vos petits privilèges alors là ça gueule
bisous

Déposé le 10/03/2016 à 16h50  
Par peace & love Citer

@non au retour a écrit le 10/03/2016 à 13h55

Quantités de gens connaissent déjà des semaines de 60 heures de travail. Mon pédiatre quand il y a une épidémie de gastro, mon carrossier après un épisode de grêle, les gars d'EDF après une tempête, beaucoup d'artisans, les chauffeurs Uber, les étudiants de classes prépa, etc. Sans compter que le code du travail autorise déjà les employeurs, sous conditions, d'imposer des semaines de 60h à leurs employés.

Ben ça doit faire un moment que tu n'as mis le nez en dehors de ton hospice
Vous cela ne vous choque pas que sous prétexte de crise on se permette tout et n'importe quoi, autant je suis d'accord avec le fait qu'il faille redéfinir le code du travail, pour autant pas toujours dans le même sens. C’est juste cela qui me choque nos chers employeurs qu’ont-ils fais des 40 milliard offert il y a deux ans ? Qui devait les aider à créer de l'emploi !! Ben dans leur fouille ! idem pour la TVA à 5.5% dans les restaurations cela devait permettre l'embauche et bien nib queue dalle .Cela fait déjà deux choses que vous zapper. ensuite pour continuer dans le même ordre d'idée, que ce soit le patron qui suite à un surcroît de travail ou une nouvelle commande décide d'augmenter votre temps de travail et en plus de diminuer votre rémunération sous couvert de cette nouvelle commande moi cela ne passe pas
Donc demandé aux employés de faire des efforts notre patronat ça il c'est faire par contre. Entretenir les CDD et l’intérim autant qu'il le peut ça aussi il c'est le faire. Et pourquoi pas un allègement des charges que ce ne soit pas toujours les mêmes qui trinquent, pourquoi pas un contrat unique hein cela éviterait bien des abus, car autant il y a des abus coté salariés, autant il y en a du côté patronal
Personne ne dit qu'il ne faut rien faire mais que l'on arrête de nous prendre pour des pigeons et pour infos je fais largement mes 50 hrs/ semaine sans heures/sup
donc mesurer vos propos car il est facile de critiquer et de taper sur tout le monde par contre si l'on vient touché à vos petits privilèges alors là ça gueule
bisous

Déposé le 10/03/2016 à 15h56  
Par glandu Citer

Jean Pierre Pernaud a écrit le 10/03/2016 à 15h32

Dans un monde ou une centaine de personnes possèdent plus d´argent que la moitié de la population mondiale, il est rassurant de voir que vous gardez le sens des priorités.
Il faut cracher sur plus pauvre que soit (le chômeur), ou sur l´ouvrier du secteur public qui a obtenu quelques acquis sociaux en luttant.et en se syndiquant..

C'est évident qu'avec les lois Aubry 2 tout est fait pour inciter des employeurs à engager du personnel....

Déposé le 10/03/2016 à 15h32  
Par Jean Pierre Pernaud Citer

ah ! les syndicats qui ne représentent qu'eux mêmes a écrit le 10/03/2016 à 14h12

mais l'essentiel pour les syndicats, ce n'est pas de venir au secours des chomeurs, c'est l'acharnement pour conserver les acquis notamment de tous ces organismes parapublics qui pompent leurs concitoyens et en aucun cas accepteront que les autres aient autant qu'eux de privilèges ...

Dans un monde ou une centaine de personnes possèdent plus d´argent que la moitié de la population mondiale, il est rassurant de voir que vous gardez le sens des priorités.
Il faut cracher sur plus pauvre que soit (le chômeur), ou sur l´ouvrier du secteur public qui a obtenu quelques acquis sociaux en luttant.et en se syndiquant..

Déposé le 10/03/2016 à 15h22  
Par Thérèse Citer

Employeur a écrit le 10/03/2016 à 13h40

A titre personnel je n'embauche plus de jeunes sortant de la FAC, car trop oisifs, peu respectueux de la hiérarchie et des horaires, sans parler de la tenue vestimentaire très juvénile.
Je préfère embaucher des jeunes en contrat de qualif que je garde, ou école d’ingénieur.

Vous avez bien raison, inutile d'embaucher certains qui pensent plus que d'autres... ça peut déranger la hiérarchie...
Mais ne cherchez surtout pas pourquoi !

Déposé le 10/03/2016 à 15h06  
Par PW 69003 Citer

Organiser une fléxibilité d'horaire, selon le carnet de commandes et licencier ce n'est pas la même chose.
la première est une négociation, la seconde une sanction.

Déposé le 10/03/2016 à 14h46  
Par jackyetmichel Citer

c est dingue ca, meme en regardant seulement les photos on voit bien qu'il y avait plus de 13000 personnes... mais non 7000 selon la police? :)
la blague
les incidents se sont produit lorsque les manifestants ont voulu se diriger vers la Prefecture, les CRS ont répliqué à coup de flashball et de lacrymo
y a des videos des violences policieres plein le web, cherchez un peu au lieu de gober toute la merde que crache les médias, vendus du patronnat et de l'Etat

Déposé le 10/03/2016 à 14h25  
Par Amandine Citer

L'avenir appartient à la jeunesse,c'est à eux à décider de leur modèle de société.si ,tous les étudiants de France sont solidaires ,ils seront suivis par tous pratiquement. Car ,les anciens ne leur laissent que des ruines,le sous emploi, l'usine à gaz de la sécu,le logement à loyer ecxecifs,la caf au bord du gouffre ect,ect,ect.... La société actuelle,n'est que l'aboutissement programmée,du projet américain"les armes silencieuses", depuis fin soixante et dix.restructuration des sociétés à venir ,pour une victoire totale.

Déposé le 10/03/2016 à 14h12  
Par ah ! les syndicats qui ne représentent qu'eux mêmes Citer

@caserio a écrit le 10/03/2016 à 13h59

Le principal frein à l'embauche, c'est son aspect irréversible. C'est pas très compliqué de le comprendre et n'importe quel patron pourra vous le confirmer. Mais c'est sur qu'avec votre culture anarchiste surannée, vous êtes sans doute un peu déconnecté de la réalité...

mais l'essentiel pour les syndicats, ce n'est pas de venir au secours des chomeurs, c'est l'acharnement pour conserver les acquis notamment de tous ces organismes parapublics qui pompent leurs concitoyens et en aucun cas accepteront que les autres aient autant qu'eux de privilèges ...

Déposé le 10/03/2016 à 13h59   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par @caserio Citer

Le principal frein à l'embauche, c'est son aspect irréversible. C'est pas très compliqué de le comprendre et n'importe quel patron pourra vous le confirmer. Mais c'est sur qu'avec votre culture anarchiste surannée, vous êtes sans doute un peu déconnecté de la réalité...

Déposé le 10/03/2016 à 13h55   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par @non au retour Citer

Quantités de gens connaissent déjà des semaines de 60 heures de travail. Mon pédiatre quand il y a une épidémie de gastro, mon carrossier après un épisode de grêle, les gars d'EDF après une tempête, beaucoup d'artisans, les chauffeurs Uber, les étudiants de classes prépa, etc. Sans compter que le code du travail autorise déjà les employeurs, sous conditions, d'imposer des semaines de 60h à leurs employés.

Déposé le 10/03/2016 à 13h40  
Par Employeur Citer

A titre personnel je n'embauche plus de jeunes sortant de la FAC, car trop oisifs, peu respectueux de la hiérarchie et des horaires, sans parler de la tenue vestimentaire très juvénile.
Je préfère embaucher des jeunes en contrat de qualif que je garde, ou école d’ingénieur.

Déposé le 10/03/2016 à 12h47  
Par unAutreLyonnais Citer

inutheal a écrit le 10/03/2016 à 11h22

j'aimerais savoir parmis les 10000 participants, qui a lu les 760 pages du projet de loi !

En tous cas, sûrement pas vous! le projet de loi contient 131 pages et je les ai lues. Et je n'en pense pas que du bien et pas que du mal non plus.
Permettez-moi donc de vous traiter de "pauvre tâche" plutôt que de vous insulter en vous traitant de "socialo-communiste"!

Déposé le 10/03/2016 à 12h36   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par pegida Citer

l unef pantin du ps

Déposé le 10/03/2016 à 11h59  
Par Casério Citer

Licencier pour créer des emplois, c'est prendre les gens pour des kleenex! Honte à ce pouvoir "socialiste"!

Déposé le 10/03/2016 à 11h22   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par inutheal Citer

j'aimerais savoir parmis les 10000 participants, qui a lu les 760 pages du projet de loi !

Déposé le 10/03/2016 à 11h22   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par inutheal Citer

j'aimerais savoir parmis les 10000 participants, qui a lu les 760 pages du projet de loi !

Déposé le 10/03/2016 à 11h09  
Par lAutre Citer

Pourquoi être surpris? Lyon est un creusot des communistes et autres dictatures de la pensée!

Déposé le 10/03/2016 à 10h33  
Par Non au retour au 19eme siecle, Citer

flicage a écrit le 10/03/2016 à 08h50

Mais à quoi sert l'état d'urgence?

L´état d´urgence sert a faire passer des lois scélérates pour instituer la semaine de 60 heures et le travail des préadolescents en "apprentissage"..
Ces jeunes qui bravent l état d´urgence et les coups de tonfa pour éviter le sombre futur ultralibéral qu´on leur prépare méritent tout notre soutien.

Déposé le 10/03/2016 à 10h31  
Par Germinal Citer

Cette loi travail, c'est le retour au servage des masses silencieuses, au simple profits des grosses sociétés, car même les PME ne se reconnaissent pas dans ce projet !
Le retour à la "Restauration" avec les actionnaires à la place des royalistes !
Le remake des "3 glorieuses" serait la seule réponse à "elle comme elle rit" !

Déposé le 10/03/2016 à 09h56  
Par Plume Citer

Caserio, vous êtes visiblement très mal renseigné sur ce qu'était la réalité de l'esclavage.

Plutôt que d'être inutilement excessif dans vos propos, faites l'effort d'argumenter, en apportant des extraits du projet de loi qui vous semblent mauvais.

Déposé le 10/03/2016 à 09h32  
Par Casério Citer

La violence, c'est cette loi scélérate qui fait retourner les salariéEs au temps de l'esclavage. La violence ce sont les 40millards donnés au patronat (crédit impôts compétitivité)...pour pas un emploi a la clef.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.